Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Glee. Saison 2. Episode 12. Silly Love Songs.

9 Février 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Glee

000070.jpg

 

Glee // Saison 2. Episode 12. Silly Love Songs.


Quand Glee s'attaque à la St Valentin pour la première fois, on a droit à un épisode correct qui me marquera pas forcément les mémoires, certaines intrigues étaient décevantes et d'autres pétillantes comme à l'honneur de la série chaque épisode. Des répliques qui scintillent il y en avait , des bonnes chansons aussi et donc il ne manquait peut être qu'un peu de développement plus poussé des intrigues amoureuses qui restent pour certaines dans le flou le plus total, ce qui est plus que dommage à mes yeux.
Tout d'abord les chansons. Je retiens l'excellente "Fireworks" par Rachel. C'était magique, beau, soigné et très bien chanté. Lea Michele c'est quand même pour moi la voix de la série. Alors certes certains de ses gestes exagérés quand elle chante peut en agacer plus d'un mais moi je l'adore. Cette chanson est déjà très jolie à la base et reprise dans le Glee, non pas pour les mêmes raisons que les paroles veulent bien être (symbole de tolérance et devenu même une sorte d'hymne gay dans les chansons de Katy Perry), mais cette fois pour une histoire de baiser qui lui a fait l'effet d'un feu d'artifice.
Dans le reste des chansons, il y avait l'excellente reprise de "Fat Bottomed Girls" de Queen par Puck. J'ai adoré la mise en scène assez farouche de la scène où Puck fait sa déclaration d'amour à Lauren en gros avec cette chanson. Cette chanson est déjà excellente à la base et Puck en fait quelque chose qui colle très bien à l'épisode. Parfait. Il y aussi "P.Y.T" par Artie qui était pas mal du tout. Je la trouve plutôt bonne dans l'ensemble si l'on regarde la mise en scène. Disons que Mike était marrant lui aussi.

000005.jpgEnfin, il y avait les chansons des Warblers et voilà le couac. J'aime bien les deux chansons mais désolé pour eux, je trouve leur mise en scène catastrophique. La première, "When I Get You Alone" est mise en scène dans la magasin de vêtement. C'est Blaine qui déclare sa flamme à un des vendeurs. Bref, c'était poussif même si l'intention était plus que bonne. Et enfin, "Silly Love Songs" pour terminer l'épisode, je sais pas, elle enchaînait après "Fireworks" et autant dire que c'est tout de suite moins accrocheur. Peut être aurait-il fallu éviter que les deux titres soient aussi collés.
Ensuite pour ce qui est des intrigues, j'ai un seul regret : pas d'intrigues amoureuses chez les prof. C'est peut être anodin mais les relations amoureuses des profs ou de Will/Emma par exemple battent au rythme de McKinley. Mais cela permet de se concentrer sur les autres comme par exemple le cliffangher du précédent épisode : Quinn embrassait Finn. Finn a envie de réembrasser Quinn et il va organiser une levée de fond : un dollar, un baiser. J'ai trouvé le truc honorable et notamment Sam qui va jusqu'à faire le chaperon pour un baiser entre Quinn et Finn. Sans parler de la crise de nerf de Rachel : "What the hell, on the cheek... that was not a dollar kiss". Qui était géniale. Finnchel c'est peut être fini (ou pas) mais Quinn et Finn semblent être de nouveau sur pied.

000082.jpgEnsuite il y a la relation Lauren et Puck. Alors je dois l'avouer que c'était le grand n'importe quoi. Le problème de cette intrigue c'est qu'elle sert un peu à rien, juste à rendre l'épisode drôle ce que l'intrigue parvient à faire au terme de répliques cinglantes et bien fournies. Lauren est disons celle qui tient tête à tout le monde et son catfight dans les couloirs de McKinley avec Santana c'était à jurer par terre. Tiens justement, Santana qui en a marre de se retrouver seule pour cette St Valentin va faire un peu des crasses de partout. Je l'adore ce personnage et il n'est pas utilisé à outrance comme Brittany ces derniers temps ce qui rend le personnage moins savoureux.
Au final, cet épisode de St Valentin pour Glee n'était pas mauvais, il était bien en dessous du précédent. Disons que les intrigues restent assez stagnantes et c'est dommage mais j'aime bien l'amour qui rodait dans les couloirs de McKinley et des New Directions dans cet épisode. Je retiens seulement le vrai point faible de la série qui a été d'introduire les Warblers. Kurt et Blaine, personnellement, ils m'ennuient et c'est dommage. Peut être trop mièvre et puis Kurt en fait des caisses et ça, j'en peux plus depuis Grilled Cheesus où il était excellent.

Note : 6.5/10. En bref, Glee livre un épisode correct pour sa St Valentin avec l'humour et la musique qui va avec.

Commenter cet article