Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Glee. Saison 2. Episode 19. Rumours.

4 Mai 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Glee

vlcsnap-2011-05-04-11h52m03s214.png

 

Glee // Saison 2. Episode 19. Rumours.


Dès qu'on m'annonce le retour d'April Rhodes, je cris famine. Pour deux raisons : la première, ses apparitions donnent lieu à des épisodes souvent soporifiques et de deux car plus on la voit, moins il lui reste de peau sur les os. Dans cet épisode elle ressemble vraiment à une momie qu'on aurait piqué d'un film en tournage à côté. D'un épisode écrit par Ryan Murphy, beaucoup de ses détraqueurs diront qu'il écrit du pareil au même et les pires épisodes de la série. Je ne dirais pas ça finalement puisque quand on voit "Rumours", on peut tout de suite le contraire. Ce nouvel épisode était l'alliance parfaite d'une bonne dose de délire et d'une émouvante histoire.

Un point que me rassurait pas c'était la line-up musicale de l'épisode qui était de reprendre uniquement des chansons de l'album "Rumours" de Fleetwood Mac. Même si ce n'était pas un épisode hommage, on peut le prendre pour un. Bref, les numéros sont très light et on est loin des impressions de "Born this Way", l'épisode précédent. La première est "Dreams", un duo entre April et Will. Je n'aime pas trop. La chanson est sympa certes mais elle est facilement somnifère et surtout, la mise en scène était tellement pauvre, sans parler des gestes ridicules de Kristin Chenoweth. Je suis bien d'accord pour dire qu'elle est sympa mais qu'elle s'arrange un peu. Heureusement qu'il lui reste son jeu d'actrice et sa voix.
vlcsnap-2011-05-04-12h07m11s78.pngLa petite reprise de "I Don't Want Yo Know" par Quinn et Finn était correct bien que j'aime pas trop les harmonies de ces deux là. Ce que dit Rachel est vrai, elle est bien la seule à pouvoir chanter avec lui sans que cela fasse bizarre. La mise en scène était très joviale pour ce qu'il y en avait. Pas d'instrumentalisation de scènes, d'un côté bonne idée. Viens alors "Songbird", la chanson d'amour que Santana destine à Britney. C'était mignon mais le côté statique de Santana dans la scène la rend un peu pesante. Je ne dis pas que c'était pas bien car les émotions étaient là mais ça aurait mérité peut être un parallèle imagé.

Rachel s'amuse ensuite à reprendre "Go Your Own Way". J'adore Rachel et la scène était presque marrante au final puisqu'elle est là pour narguer Quinn quand elle fait du gringue à Finn. Jolie reprise, Rachel y a mis l'énergie nécessaire et j'en suis plutôt ravi. Artie reprend alors "Never Going Back Again", une jolie reprise même si je ne suis pas un fan d'Artie que je trouve bien mieux sur le r'n'b et le rap. Mais au final, l'ensemble assez simpliste rend l'ensemble cohérent et même jouissif. L'épisode se clôture sur "Don't Stop", une jolie chanson d'espoir et collégiale de l'épisode. J'ai trouvé cette reprise très "cérémonie" de récolte de fonds, vous savez les chansons que plusieurs artistes chantent en même temps, ce n'est pas un reproche. Ici elle donne la pèche et comme une touche d'espoir pour la suite.
vlcsnap-2011-05-04-12h30m08s19.pngDu côté des intrigues, Murphy s'est vraiment amusé avec ses personnages. Je pense notamment à Brittany. La scène d'ouverture était géniale. En effet, cette dernière a crée une émission sur internet, "Fondue for Two", qui combine deux éléments que Brittany adore : la fondue et les gossips. Si le côté totalement incongru aurait pu donner la pire des idées, elle se révèle excellente. J'aurais peut être éviter la seconde scène avec le chat qui malheureusement casse un peu le truc de la première vidéo mais c'était quand même très bon.

Il s'est également amusé avec Sue. Le début de l'épisode m'a retourné l'esprit. Vêtu d'un coup de David Bowie puis d'Ann Coulter. J'ai trouvé ça tellement farfelu et même le petit détail des euros. Magnifique. C'est comme si le côté un peu profondément moqueur de la série sortait ses griffes. Sue relance donc "The Muckraker", un journal du lycée qui va se transformer en coin des rumeurs les plus folles. Cela permet de donner une jolie petite histoire sur le long de l'épisode mais je suis toujours persuadé que Jessalyn Gilsig, spécialement revenu dans l'épisode ne sert plus du tout à rien. C'est bien dommage de l'exploitée comme une jeune fille qu'on met au coin.
vlcsnap-2011-05-04-12h22m04s43.pngMurphy s'est moins amusée mais a joué la carte de l'émotion avec Sam. Le fait qu'il n'est plus de tôt et qu'il vive dans un motel était un joli tourbillon tire-larme. Le fait que Sam pleure était une bonne idée même si Chord Overstreet était too-much ce qui est dommage. En tout cas, l'ensemble était cohérent et à permis de développer les rumeurs : Sam et Kurt, Sam et Quinn, … L'épisode s'amuse un peu au début mais je crois qu'il tente de nous faire culpabiliser d'avoir ri avant.

Santana n'est toujours pas décidé à dire qu'elle est lesbienne. Malgré sa chanson à Brittany et le fait qu'elle s'accorde un peu sur leurs sentiments, on sent bien qu'elle n'est pas prête mais l'ensemble avance et ne reste pas au point mort, c'est déjà ça. Murphy a eu la bonne idée de revenir sur Santana sans trop en faire des caisses. Le retour d'April est marqué par son échec à Broadway. Elle veut alors monter un show avec Will sur "The April Rhodes Story". L'ensemble tient la route et April reste drôle et égale à elle même. La petite scène Broadway-esque de l'épisode avait son charme et permettait un peu de sortir des reprises de Fleetwood Mac. Une idée judicieuse.
vlcsnap-2011-05-04-12h39m44s147.pngOn avance aussi du côté d'Emma. il n'était pas trop tôt. Maintenant au lieu de frotter quinze fois ses raisins, elle les passent juste sous l'eau mais… 30 minutes quand même. C'est dire que Murphy est écolo. Je suis pas sûr qu'Al Gore approuverait un tel désastre écologique que de consommer de l'eau pendant 30 minutes seulement pour rincer des grains de raisin. Bref, j'aime bien Jayma Mays et elle devient enfin intéressante dans la série car elle était comme dans un coma depuis la moitié de la saison 1.

Au final ce nouvel épisode de Glee était bon et réjouissant. La série ne tente pas de faire des fioritures sur ses personnages qui empêche de prendre du plaisir sur plusieurs épisodes. Je dirais même qu'il y a un vrai travail bouclé au travers de ces derniers épisodes et même si certains sont ratés comme "Night of the Neglects", les messages de Glee passent un peu mieux. Alors qu'au début de la saison c'était morale à fond, ici c'est plutôt douceur et candeur au rendez-vous.

Note : 7/10. En bref, il est réjouissant de voir que Glee peut nous sortir de bons épisodes au travers d'un épisode qui n'avait de thème que quelque chose de très simpliste et pas excentré par rapport à la série elle même.

 

Et quelques quotes :
Britney - "Um, I heard a rumor that Mr. Kidney the janitor walks around school drinking vodka out of a teapot."

Sue - "David Bowie's incredibly eccentric." Cashier - "Um, we don't take euros."

Sue - "Now, as you may or may not know, the Middle East is in chaos. You know what started it all? No. A little Web site called Wikileaks. Well, they let loose with a couple of rumors. So I told Figgins I wanted to resuscitate The Muckraker."

April - "You know what I call an afternoon where I'm getting drunk? An afternoon."

Commenter cet article

piouy 09/05/2011 22:34



Je viens juste de voir l'épisode, et je l'ai trouvé bien moyen. Aucune intrigue à long terme n'est lancée, aucun enjeu pour la fin de saison, rien. Cette saison 2 est décevante et même assez
mauvaise. Heureusement que Santana/Brittany et Emma sont là: sans elles (surtout les 2 premières), l'épisode aurait aussi été mauvais. 



JEAN 07/05/2011 00:34



Mis à part les musiques , l'épisode était pas mal du tout mais il reste toujours des personnages à exploiter.



Mikaël 06/05/2011 19:21



Le début avec Sue grimée était vraiment efficace. Malheureusement, le reste de l'épisode était un peu soporifique pour moi et seule l'interprétation énergique de Rachel sur "Go your own way" m'a
réveillé, et pourtant je suis loin d'être fan de la "diva".