Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Glee. Saison 2. Episode 3. Grilled Cheesus.

6 Octobre 2010 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Glee

203glee_ep203-sc22_016.jpg

 

Glee // Saison 2. Episode 3. Grilled Cheesus.

 

Whoua ! Les mots vont me manquer pour décrire ce magnifique épisode de Glee. Je pense avoir vu le meilleur épisode de la série et un grand moment. Ce n'était pas Glee, la petite série d'infortune qui montrait qu'elle en avait mais ne déballait pas tout, elle était sur la retenue, et bien là, place à la grande débâcle, une vraie petite révélation nommée : Grilled Cheesus. Qui aurait cru qu'un maudit toast au fromage pouvait être la base de départ du meilleur de Glee, Glee devant vraie comédie musicale vivante avec cet épisode.
Je vais débuter avec les numéros musicaux. Ma seule déception de l'épisode c'est pour "One of Us". Ce numéro final n'était pas très original, mis à part le fait que tout le monde était vêtu de blanc, je ne vois pas trop l'originalité. En tout cas, c'était une belle reprise car cette chanson est magnifique et que tout a été fait pour que la chanson ne soit pas gâchée. J'ai du mal a trouvé mon moment préféré. J'en ai donc sélectionné deux. Le premier m'a mis dans l'émotion, versant une petite larme, ouvrant la petite fontaine sur "I Want To Hold Your Hand", pour moi l'une des plus belles chansons des Beatles reprise par l'une des plus belles voix du Glee Club : Kurt. Ce numéro était beau avec un mini Kurt parfait, d'une ressemblance plus qu'étonnante. Et le second c'est "Papa Can You Hear Me ?". Très jolie et bien sûr la petite voix douce, tranquille, posée de Rachel. Une belle reprise et un numéro très simple pour enrobé la chanson, tout dans l'émotion la plus totale. J'ai eu l'impression de voir un numéro musical à Broadway, pas Glee.

203glee_ep203-sc20_003.jpgMais ce n'est pas tout, les autres numéros étaient bons eux aussi. Le premier de l'épisode par Puck : "Only the Good Die Young" j'ai beaucoup aimé. Une belle chanson bien reprise avec rythme et surtout JOIE car l'épisode est aussi sujet à la joie que procure Dieu et la foi. "I Look to You" par Mercedes était tout aussi A-MA-ZING ! Ca m'a donné des frissons, la beauté de cette chanson se ressent vraiment à travers la voix de son interprète. C'est dingue mais elle a eu un effet très bizarre sur moi cette chanson, j'ai vraiment eu des frissons des pieds jusqu'au cou. Une belle surprise. La reprise de "Losing My Religion" par Finn était réussi. La chanson est bien et la reprise était satisfaisante, pas bâclée, c'est important. En prenant le sujet de la religion il fallait également s'attendre à du gospel mais dans Glee... "Bridge Over Troubled Water" me ferait bien juré. Whoua quoi ! Une vraie bonne humeur communicante et qui donne la pèche dans un moment assez difficile.
Hormis ces belles et magnifiques chansons, Glee offrait une intrigue, vrai tremplin parfait entre l'émotion et l'humour de la série. Un humour beaucoup plus allégé qu'habituellement, un humour différent. Glee disparaissait à la lueur de la bougie de Rachel pour devenir une toute nouvelle série. La magnificence de cet épisode naît donc d'un toast au fromage que Finn fait et où lui apparaît un portrait de Jesus dessus, qu'il surnommera "Grilled Cheesus". Il faut saluer les scénaristes pour avoir trouver cette désignation drôle et dans l'esprit de la série. Bien sûr, Finn fait trois petites prières : que McKinley gagne un match, qu'il puisse toucher les seins de Rachel et qu'il redevienne quaterback. Finn était pas énervant pour une fois et la mise en place de l'intrigue a permis a Rachel d'être bien moins présente dans l'épisode pour le bonheur, le vrai, de l'intrigue.

203glee_ep203-sc25_030.jpgDans un tout autre registre, beaucoup plus triste, le père de Kurt fait un arrêt cardiaque qui le plonge dans le coma. C'est alors que Kurt est tout désappointé, ne sait plus quoi faire, recherche de l'aide, qu'on lui propose en la main de Dieu et de la foi sans vraiment vouloir prendre cette main. D'ailleurs, c'est là que Sue entre en jeu. Elle était pimentée comme un aspirateur électrique et émouvante avec sa soeur d'un tout autre point de vue. La belle leçon n'était pas moralisatrice, on n'impose donc pas la croyance en Dieu et à avoir foi, juste de tenter de croire qu'il pourrait y avoir une entité extérieure en laquelle s'accrocher pour suivre. La belle reprise de I Want to Hold Your Hand par Kurt permet un flashback magnifique et bien sûr le personnage est déjà émouvant avant d'être drôle donc quand on le retrouve au chevet de son père, on ne peut s'empêcher d'être ému. Je l'étais. Glee m'avais jamais émue je crois depuis une scène avec Kurt justement. Quand Mercedes invite Kurt dans son église, c'était couru d'avance mais voilà, l'épisode était certainement un ovni dans la série, loin de ce côté marketing afin de tout vendre à tout prix. Non. Loin de là même. On était devant un pur objet impalpable mais tellement beau qu'on aurait eu encore envie d'en goûter une petite part. L'humour n'était pas noir, il était là et servait complètement l'émotion et détendait l'atmosphère qui aurait pu être trop pesante.

Note : 9.5/10. En bref, Glee impose sa marque, sa petite réussite avec un sujet qui rassemble tout le monde : croire et avoir espoir.

Commenter cet article

Sophie 10/10/2010 22:24



Je suis d'accord avec toi, cet épisode est de loin l'un des meilleurs de Glee depuis sa diffusion. Pour la première fois, on quitte les préocuppations surperficielles d'ados, de Rachel et de
victoire du Glee club pour donner de la profondeur à ces personnages!!


Plus que sur la religion, cet épisode interroge sur la foi "Faith" qui n'est pas forcément relié à Dieu en anglais, d'ailleurs kurt le dit si bien lorsqu'il explique à son père comateux que même
s'il croit pas en Dieu, il croit en eux!! Pour moi, l'épisode évoque ce qui est sacré pour chacun d'entre nous et ça marche! l'épisode est émouvant, les chansons sont touchantes


et oui, j'ai eu la sensation d'être dans une comédie musicale de broadway quand Rachel interprètre "Papa can you hear me"!!


Conclusion, un épisode qui vaut le détour après celui réalisé après Brittney Spears!



JEAN 10/10/2010 10:29



Je me suis dit que l'idée d'un toast grillé comme base de l'épisode était ridicule mais finalement je me suis laissé prendre en même temps après l'épisode Britney ce n'était pas dur de faire
mieux.


J'étais content de ne pas voir Lea Michele tenir tout l'épisode , ça faisait cliché les personnages à propos de la religion mais bon il faut bien passer par là.


Je trouve que One Of Us comme tu dis est une magnifique chanson mais elle a été massacrée comme ce n'est pas permis!


Le gros problème c'est que les nationals on en parle plus , je sais qu'on est qu'au 3 ème épisode mais j'ai l'impression qu'on va en parler seulement vers la fin et remplir pas mal d'épisodes
pour rien.


L'autre problème est les personnages , je sais que tout le monde ne peut pas intervenir à chaque fois mais faut arrêter de voir 1 personnage pendant quasi tout l'épisode en l'occurrence Kurt et
pendant l'épisode d'après on va le voir 2 fois à tout casser.


Les intrigues étaient meilleures que la semaine dernière mais je n'ai téléchargé aucune chanson , rien ne m'a plu alors que normalement je trouve tjs une ou 2 chansons minimum.



nikeshoes` 06/10/2010 11:05


The past few years have brought unprecedented and increasing challenges to our business climate and, truly, the world economy. I share the hope of many that 2009 will mark the advent of a recovered
and sustainable market reality; yet, there are enduring challenges that must be met now. At Ed Hardy San Francisco, we have begun to restructure the form and work of the gallery to meet both this
reality and the changing nature of the antique and design industries. It is my intention to create a more flexible business model with an overall inventory reduction. We will continue to offer
prompt and responsive support to our partners in design.