Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Glee. Saison 3. Episode 13. Heart.

15 Février 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Glee

vlcsnap-2012-02-15-07h14m05s173.png

 

Glee // Saison 3. Episode 13. Heart.


L'an dernier, Glee nous offrait "Silly Love Songs" en guise d'épisode de la St Valentin. Cette année "Heart" nous offrait donc la partie St Valentin de la troisième saison de Glee. L'épisode était diffusé dans des conditions assez particulières puisque Mercedes y reprend "I Will Always Love You", une chanson de Whitney Houston, disparue ce week-end à l'âge de 48 ans. Un hasard de programmation dont Glee a bien profité à mon avis, annonçant cette performance ici ou là comme un hommage alors qu'en fait… ce n'en était pas un à la base. Pour revenir sur l'épisode en soit, "Heart" n'est pas mauvais, bien au contraire j'ai trouvé l'épisode très touchant et juste. Suffisamment bien mené du début à la fin pour nous émouvoir et nous rendre tout guimauve. Réalisé par Brad Falchuk (un des créateurs de la série) et écrit par Ali Adler à qui l'on doit "Pot'O Gold", l'épisode où Rory faisait sa première apparition, signe un épisode sous les mêmes augures, on sent la patte de la scénariste mais également du personnage qu'elle a fait évolué, Rory. Commençons par la musique de ce nouvel épisode. Et le premier numéro on le doit à Tina et Mike sur "L.O.V.E" de Nat King Cole. Une mise en scène sobre et sympathique, l'ensemble était même très agréable.
vlcsnap-2012-02-15-07h56m44s198.pngMême si on s'en fout finalement de ce couple qui sort de derrière les fagots, j'ai bien aimé. Ensuite vient le très sympathique numéro de Artie sur "Let Me Love You" de Mario. Un classique. La mise en scène est là aussi très classique avec une scène dans la Choir Room, comme pour la précédente chanson. C'est efficace et ce genre de chanson colle parfaitement à la personnalité et à la voix d'Artie. Du coup, c'est un bon moment que l'on passe. Le tout était dans le but évidemment de séduire Sugar qui ne veut pas être seule pour la St Valentin et qui organise une fête où seul les gens en couple sont autorisés (car pour Sugar, ceux qui sont célibataires sont ennuyeux et chiants). C'est ensuite le moment de la reprise énergique de "Stereo Hearts" de Gym Class Heroes et Adam Levine. Elle est reprise par Joe, un petit nouveau que je vous présente plus bas, qui se décide de chanter pour les valentines des valentins. La chanson est très bien reprise et la scène est grandiose dans le sens où, reprise en extérieur, elle met en scène les personnages de la meilleure façon qu'il soit. Cette chanson c'est Finn qui l'a demandé pour Rachel. C'était très bien fichu et je n'ai rien d'autre à demander à Glee finalement car c'est terriblement efficace. Tout simplement.

 

"Maybe my dad can buy Ireland"

 

Par la suite, Rory reprend "Home" de Michael Bublé. La mise en scène est sobre et chiante. Je ne suis pas fan de cette chanson et reprise par Rory, qui a certes une bien belle voix, cela reste très chiant et ennuyeux. Passons donc à la suite. C'est alors à Mercedes de poursuivre la marche avec sa fameuse reprise de "I Will Always Love You" de Whitney Houston qui s'est retrouvée en plein dans l'actualité, malgré elle. Je ne suis pas sûr que si c'était à refaire, cela se serait passé de cette façon en sachant qu'elle était disparue. La scène en scène débute très bien et de façon très simple avec un parallèle sur des souvenirs (notamment Mercedes qui rompt avec Shane). Mais s'achève de façon grandiose dans un grand déballage de moyens. On voit que la série a voulu exploser la voix de Mercedes dans les meilleures conditions. Et enfin, lors de la Sugar Shack, la fameuse soirée de Sugar, deux chansons vont être reprises. Tout d'abord "Cherish / Cherish" par le groupe chrétien de McKinley High (Sam, Quinn, Joe, …) tout ça à destination de Brittany de la part de Santana. Et la dernière chanson marque le retour de Blaine sur "Loveshack", un titre énergique mais pas super. Dommage.
vlcsnap-2012-02-15-08h01m57s252-copie-1.pngAprès la musique, les histoires. Car il y a des intrigues dans cet épisode contrairement au précédent qui était très mauvais et bizarre dans le genre. Oubliant même que Glee c'est une série et pas un enchainement de numéros sans queue ni tête. Tout commence par l'arrivée des deux pères gay de Rachel, The Berrys. Incarnés par Jeff Goldblum et Brian Stokes Mitchell ils étaient tous les deux excellents. Et le principal c'est Goldblum qui fait du Goldlbum et on ne peut pas lui en vouloir pour ça, bien au contraire. Un petit peu cliché, mais pas trop, ce couple de père était très marrant. Notamment dans leur petite conspiration pour être sûr que Finn et Rachel ne se marient pas car pour eux elle n'est pas prête leur petit ange. On sait donc que Rachel et Finn vont se marier et ils vont faire enfin l'annonce aux autres membres du Glee Club. La soirée chez les Berrys avec Kurt et la mère de Finn était très marrante. On voit combien la série joue aussi sur les mots (on va parler de cuir notamment jusqu'à ce que l'on dérive de façon sexuelle une micro-seconde, on va mettre mal à l'aise sur les relations sexuelles entre le petit couple et enfin on a eu droit à un petit numéro musical entre les pères de Rachel et cette dernière.

 

"All three are in Glee Club so we sing to gay people all the time"

 

L'épisode va également en profiter pour développer le personnage de Sugar. Même si elle ne sait pas chanter, elle a de l'argent. Et elle va organiser la soirée de St Valentin du lycée (et c'est pas de la gnognote). Elle va choisir Rory pour l'accompagner après avoir choisi au départ Artie. Sugar est un excellent personnage qui méritait cette mise en avant. Effectivement, c'était efficace. L'ajout de Joe pour cet épisode, dans le rôle d'un élève chrétien qui récolte de l'argent. Joe est incarné par un des participants du Glee Project l'été dernier. Il sera là uniquement pour cet épisode. Santana va lui demander de chanter pour sa petite amie, et forcément, on sait que l'homosexualité n'est pas très bien vue dans la religion. C'est là que le groupe des religieux de l'école (Quinn, Sam, Mercedes, Joe) vont se réunir pour se poser une question : "Is gay ok ?". Glee est une série gay friendly voire gay, donc forcément le but sera de prendre parti. Mais c'était plutôt bien fait. Sam et Mercedes ne peuvent toujours pas être ensemble. Cette dernière se sent mal d'avoir fait pleuré Shane pour l'avoir quitté. Je ne sais pas quoi demander de cette histoire, mais c'est frustrant à force.
vlcsnap-2012-02-15-08h07m37s67.pngEnfin, on nous apporte une porte de sortie pour Rory (même si on se doute bien que ce ne sera pas le cas). Glee nous offre également une histoire touchante entre Kurt et un admirateur secret. Ce fameux admirateur c'est Korovsky (qui en doutait depuis le début de l'épisode de toute façon ?). Il aime Kurt et ne sais pas comment lui dire, et surtout il ne sait pas encore comment avouer son amour. La scène de la révélation était très touchante et émouvante. Pour une fois on développe autre chose que du Kurt et Blaine niais et ennuyeux (oui, car leur couple devient très lancinant). Au final, voilà un très bon épisode de Glee. Mieux que l'épisode de St Valentin de l'an dernier qui ne m'avait pas pleinement satisfait. L'épisode s'achève sur un très marketing "We will always love you", dédicaçant l'épisode à Whitney Houston.

Note : 8/10. En bref, un épisode beau, mignon, amoureux et guimauve. Bon en son genre, du Glee que j'aime.

vlcsnap-2012-02-15-08h13m32s33.png

Commenter cet article

delromainzika 19/02/2012 12:49


Ah merde, c'est Burt que je voulais dire ^^ Ils font chier avec les noms qui se ressemlbent, mon cerveau s'est embrouillé

sam 19/02/2012 09:30


Je ne sais pas où tu as vu Kurt dans la réunion familiale Rachel Finn mais il n'y était pas !


Par contre il est à la fin avec Blaine enfin de retour et pas tellement guimauve...