Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Glee. Saison 3. Episode 16. Saturday Night Glee-ver

18 Avril 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Glee

09-0095.PNG

 

Glee // Saison 3. Episode 16. Saturday Night Glee-ver.


La semaine dernière, Glee nous présentait le frère de Blaine, grande star d’une publicité télé. Je partais avant même de voir cet épisode avec un très gros a priori. En effet, je ne suis pas un très grand fan de disco, et encore moins de Saturday Night Fever. Disons que ce n’est pas du tout mon époque et que même ouvert musicalement, je n’ai pas vraiment accroché. Quand j’avais écouté les reprises de l’épisode, j’avais pu prédire que ce serait bien ennuyeux et naze. Le falsetto (la fameuse modification de voix aigue) est une abomination pour la musique, et notamment la musique de cette époque là. Je me demande comment on a pu en arriver là quand même. C’est donc un style. Pas spécialement accrocheur. Aller, faisons un tour de piste des chansons reprises dans cet épisode. On a entre autre, « How Deep is Your Love » par Rachel, avec des chœurs, pour son Finn chéri. La mise en scène est sympa mais qu’est ce que c’est niais. Je n’ai jamais été un grand fan des Bee Gees de toute façon. Du coup… cette chanson ne m’a pas spécialement plu à proprement parler. Evidemment ils tentent tous de chanter et danser tout ça pour gagner une réplique du costume de John Travolta dans le film. Mais franchement ? Est-ce vraiment intéressant ?

 

S’en suit la reprise de « If I Can’t Have You » (d’Yvonne Elliman) de Santana. Tout en volupté et en désir, dans sa robe rouge pulpeuse, elle va chanter une chanson non pas pour l’amour qu’est porte à Britney (alors que c’est ce que l’on pense au début), mais l’amour qu’elle porte à la gloire. C’était ennuyeux à mourir comme numéro. On a également Mercedes qui va nous offrir une reprise de « Disco Inferno » des Trammps. La reprise est efficace au niveau musical mais pèche encore une fois au niveau de la mise en scène Il faut avouer que ce parterre en plexi était quand même une vraie horreur. Finn va nous offrir une reprise de « More Than a Woman » des Bee Gees. Là encore se fût grandement mauvais. D’une part parce que Finn est mauvais comme tout, mais aussi parce que la chanson ne colle pas du tout avec le personnage (alors qu’il va réussir à s’identifier à Travolta quand même). Il est fort de Finn Hudson. Evidemment, petite pause Vocal Adrenaline dans l’épisode avec « Boogie Shoes » de KC and the Sunshine Band qui était correcte, car on attend jamais grand-chose de ce groupe là. C’est toujours la même chose que l’on voit sur scène alors bon… Mais c’est efficace et pour une fois assez original (même si le côté transexuel n’est pas de mon goût).

dancing-in-the-hall_481x333.jpg

On va également avoir droit à une reprise de « Night Fever » en guise d’ouverture de l’épisode. Autre chanson des Bee Gees et outrement la seule chanson supportable de l’épisode avec la dernière. Musicalement vous aurez compris que ce genre de musiques, multiplié par autant de falsetto, mon cerveau se ramolli aussi vite qu’un chewing gum sur un projecteur. Enfin, « You Should be Dancing » est reprise par Blaine, Brittany et Mike. Et ce n’était pas trop mauvais non plus. Bien que je ne suis pas fan des grimaces de Blaine, la scène avait de l’énergie à revendre et n’était pas trop traficoter dans tous les sens, ce qui rend le tout plus digeste. Et le tout s’achève sur « Stayin’ Alive » comme on pouvait s’y attendre avec Finn, Mercedes et Santana, et le reste de l’équipe. Outre la musique, l’épisode était bien écrit. Merci à Matthew Hodgson (à qui l’on doit le très bon « I Kissed a Girl » cette saison), on a des intrigues intéressantes, des réflexions sur le futur des personnages et Dieu merci aussi quelques bonnes petites répliques bien drôle. Notamment quelques unes de Sue qui critiquent une fois de plus la série en elle-même. En effet, Sue fait la remarque qu’il n’y a pas eu d’inspiration depuis l’épisode sur Madonna et que « Rumours », l’épisode centré sur l’album du même nom l’an dernier était une réussite.

 

Sue - "Let's be honest, William. You've been out of ideas since Madonna week."

 

Voilà comment dire combien l’épisode sur Britney était bien mauvais non ? Bref, là n’est pas le propos. Sue et Will trouvent que le disco a quelque chose, qu’il rassemble et réussi tout le monde. Will va même avoir un flashback de 1993 où il avait chanté avec le Glee Club de McKinley High « That’s Tha Way (I Like It) / (Shake, Shake, Shake) Shake Your Booty, reprise des KC and the Sunshine Band. La scène est hilarante et est en faite une reprise d’une scène coupée du… pilote de la série. Autant dire qu’elle n’est pas toute jeune. Mais au moins, Glee fait écho à des choses que l’on a déjà vu dans la série, et ce n’est pas de refus, quand cette dernière est accusée de faire des erreurs de scénario constant (ce qui ne me gêne pas, cela fait parti des runnings gag de la série). Du coup, ils font un épisode centré sur l’album de Saturday Night Fever, et j’aurais préféré que l’on oublie cet album, certes culte. La première intrigue que l’on tente de nous développer dans cet épisode c’est :  « Qu’est ce que Finn, Santana et Mercedes veulent faire de leur vie future ? ». Telle est la question que Will leur pose et il va falloir répondre en chanson (difficile d’avoir le choix dans la playlist de l’album mais bon…).

316gle_316_sc8_0193.jpg

Mercedes veut devenir une star de la chanson comme Mariah Carey et Whitney Houston (« Rest in peace »). Je trouve son rêve démesurer, car quand on voit le rêve de Will Shuester et ce qu’il est devenu réellement… franchement, il est bien mal placé pour donner des conseils de vie. Mais peu importe. Mercedes veut réussir, même si elle ne sait rien du business de la musique. D’ailleurs, Sam va lui venir en aide en mettant sur Youtube une vidéo de sa performance de « Disco Inferno » sous le nom « Mercedes Inferno » (que des gens ont pris pour une vidéo de voitures et ils étaient déçu du résultat, j’avoue, j’ai beaucoup ri). Il y a de la suite dans les idées, car au fond, je pense que c’est aussi le rêve d’Amber Riley. Elle ne sera pas dans Glee la saison prochaine, du coup, elle va se retrouver comme à la rue, et devra tenter de réussir ailleurs. Pas facile, malgré sa splendide voix. Santana ne rêve que d’une chose : être célèbre. Elle veut réussir à toucher les étoiles de la célébrité. C’était sans compter l’ingéniosité débordante de Britney qui va se charger de la rendre célèbre en postant une sextape (au plutôt les seins de Santana) sur internet. J’ai trouvé le truc assez drôle en soit, mais aussi assez étrange. On ne peut cependant que se réjouir d’avoir enfin eu le retour du chat de Britney (un vrai chat attention).

 

Britney - "I came up with an idea that will make you Snooki famous, but not without all the blackout drinking."

 

Du côté des Vocal Adrenaline, on nous présente à Wade. Il vient demander des conseils à Mercedes et Kurt sur une performance. Il a un alter égo, du nom de Unique, et cet alter égo est féminin. Evidemment nous sommes dans l’Ohio comme le rappelle Mercedes, et être transexuel ce n’est pas tellement apprécié, mais il va tout de même monter sur scène et chanter comme une femme. Cette histoire était surtout là pour donner à cet ancien participant du Glee Project une petite scène dans la série. Pas de quoi frétiller non plus, ce n’est pas grandiose. Finn ne sait toujours pas ce qu’il veut faire plus tard, il se pose des questions, mais il ne veut pas que Rachel décide pour lui. C’est la partie la plus drôle de l’épisode : Finn veut… entrer à l’Actors Studio et devenir… acteur. L’un des pires membres du Glee Club (je ne parle pas de l’acteur mais du personnage) veut devenir ACTEUR. Non mais sérieusement ? Au fond c’est carrément débile mais c’est le chemin de la facilité pour qu’il puisse être avec Rachel. Et puis j’ai adoré les scènes entre les deux personnages. Ces amoureux sont tellement sympathiques à suivre. Je suis Finchel et je le reste. Voilà.

Glee2.jpg

 

Puck - "Two dudes in one bed is, like, confirmed gay."

 

Sue était pleine de bonnes répliques dans cet épisode, et la petite revelation sur le fait qu’elle a fait une sex tape avec Oliver North, uniquement éditée en beta max (et donc en édition limité que personne espère voir un jour). Sue va cependant donner à Santana l’opportunité d’aller à l’université de Louisville avec une bourse d’étude de cheerleading (la partie sur le camion de tacos aurait pu être bien meilleure). Sur les petites anecdotes, il s’agit du premier épisode hommage non écrit par Ryan Murphy, du second épisode hommage à un film (après Rocky Horror Glee Show), et à un album (après Rumours). Dans les incohérences, on peut donner le flashback de Will qui se souvient du moment où Rachel dit « mattresses » alors … qu’il n’était pas présent au moment de cette scène. Au final, ce nouvel épisode de Glee n’était pas mauvais, sauf pour toute cette musique énervant. Côté intrigues j’y ai trouvé mon compte donc pourquoi pas.

 

Note : 7/10. En bref, je n’ai pas la fièvre du disco, loin de là, mais l’épisode était plaisant et sympathique.

Commenter cet article

Juliab15 18/04/2012 20:56


Personnellement j'ai adoré cet épisode parce que ... J'aime le disco xD donc j'étais ravie d'écouter les reprises. Ce n'est pas du tout de ma génération (j'ai 18 ans donc bon) mais le disco ça me
donne toujours la pêche ;) En plus pour une fois, le personnage Finn m'a touché. C'est rare parce que Finn représente un peu Nate dans Gossip girl, c'est-à-dire que je trouve le personnage plutôt
inintéressant mais le face à face avec Will Shuester (qui il est vrai, est mal placé pour donner des conseils) m'a beaucoup plu. Bref, un épisode très sympathique qui m'a permis de me rappeller
pourquoi j'aime cette série !