Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Glee. Saison 3. Episode 5. The First Time.

9 Novembre 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Glee

vlcsnap-2011-11-09-18h18m32s85.png

 

Glee // Saison 3. Episode 5. The First Time.


Roberto Aguirre-Sacasa, à qui l'on doit la version Broadway - et très gros succès à la fois critique et de spectateurs - de Spiderman signe donc ce nouvel épisode. Glee revient ici très en forme après le petit coup de mou de la semaine précédente où Ali Adler également nouvelle scénariste sur la série faisait ses premières armes. Cet épisode signe donc le retour de la série à ce que tout le monde pourra adorer. En effet, l'épisode était bon - voire très bon pour des fans comme moi , car oui, je n'ai pas honte de l'être -. Et pourtant je partais pas le sourire aux lèvres - mis à part pour le scénariste - car comme vous le savez je ne suis pas un fan de Blaine et de Kurt alors les voir se langer tout un épisode je n'en voyais pas trop le but. Et finalement, à défaut d'être l'épisode le plus divertissant de Glee, il n'en était pas moins passionnant et il était aussi drôle - alors que Sue n'était pas là, c'est tout de même un point très intéressant -.

Tout d'abord niveau musique on a eu droit à la très mauvaise reprise de "Uptown Girl" par les Warblers qui permettent par la même occasion de nous présenter Sebastian un personnage gay, tout nouveau, qui voit le sexe comme quelque chose d'amusant et qu'il ne voit pas d'objection à ce que Blaine couche avec lui alors qu'il est avec Kurt. Pour en revenir à la musique cette reprise était vraiment mauvaise, mais bizarrement la mise en scène la rend sympathique. Oui, mes oreilles souffraient, mes yeux aussi d'un certain côté - je ne me suis jamais fais avec les codes vestimentaires des Warblers et leurs sourires Ultra Brite -. Le reste de l'épisode se concentre sur des reprises de la comédie musicale West Side Story. J'ai eu un vrai coup de coeur pour "Tonight" qui est magique, et dont la mise en scène est simpliste. Mais ce qu'il y a d'excellent avec l'épisode en lui même c'est que toutes les chansons n'étaient pas forcés.
vlcsnap-2011-11-09-18h19m35s203.pngJe pensé que Roberto a vu que dans Glee on était plutôt du genre à faire "Et si on se chantait une petite chanson", là c'est intégré à l'histoire de manière intéressante. Notamment pour les parallèles entre les histoires et les scènes de West Side Story version Glee. C'était très joli. Je pense notamment au parallèle sur "A Boy Like That" ou encore "One Hand, One Heart". L'énergie qui ressort de ces scènes étaient très vivantes, sans parler des prouesses vocales des acteurs qui sont mises en avant. Lea Michele en première. Cette petite est plus que douée et même si je le sais, elle ne cessera jamais de me surprendre. Enfin, mention spéciale à "America" qui a le mérite d'être super fun et de sortir un peu Puck et Santana de leurs scènes qui ne sont pas forcément toujours très joyeuses ces derniers temps. Un peu de fun ne fait pas de mal.

Passons alors à l'histoire. Cela part de quelque chose de simple : Rachel et Blaine sont sensés chanter l'éveil sexuel sauf… qu'ils n'ont jamais enfin osé faire "The Thing" comme les américains aiment l'appeler. En effet, on se croirait presque dans un film d'horreur - celui de Carpenter -. Les scénaristes de Glee se sont sûrement dit : y'en a marre de passer pour une série cul cul la praline avec des personnages qui ne veulent pas passer à l'acte, on va les forcer un peu plus. C'est donc avec conviction que l'histoire s'ouvre sur le monde du sexe. Les petites interventions sont bonnes, notamment celle de Tina, hilarante. Pendant ce temps Blaine devient un peu plus fun, et ça fait pas de mal. Celui qui avait un balai dans les fesses l'an dernier arrive à vouloir faire ça sur la banquette arrière du 4x4 de Kurt. Ca aurait été à l'écran : j'aurais sûrement cru voir un accouchement en direct avec les cris de castra de Kurt mais au moins, la scène aurait été drôle.
vlcsnap-2011-11-09-18h18m29s63.pngFinalement les deux ne vont pas encore passé à l'acte, ce sera pour la prochaine fois. La sortie dans le bar gay avec Sebastian - très bon ajout de personnage qui j'espère ne sera jamais entouré des Warblers, immondice sur patte -. Puis vient alors Finn et Rachel. Les deux sont très mignons, et je les adore. De toute façon je ne conçois pas Glee sans Rachel et Finn ensemble même si ce dernier fait un peu niais la plupart du temps il n'en ait pas moins sympathique et attachant. Bref, ils vont enfin passer à l'acte dans une scène assez touchante à Rachel va vraiment se livrer à son petit ami. Bon moment. Les intrigues se concentrent aussi sur coach Beiste qui aimerait bien sortir avec un recruteur pour une université - et ce dernier aussi - sauf qu'elle ne se croit pas assez belle pour lui et refuse toutes les propositions. Même si je comprends qu'elle puisse penser ça, on est dans une série sur la tolérance et j'ai trouvé Beiste à la fois drôle et touchante. Une scène était d'ailleurs très émouvante.

Enfin, Artie se voit lui aussi affubler d'une histoire : celle de mettre en scène la comédie musicale de l'école. Bref, ce n'était pas si mal puisque Artie est enfin un peu plus à l'écran et ce n'est pas une idée en l'air. Les questions que l'épisode pose sur les premières fois sont assez justes et surtout très joliment mises en scène. Alors que le premier épisode sur les premières fois qui date de la première saison étaient un désastre digne de Le Jour d'Après, finalement cet épisode ci me permet surtout de voir que Glee est une série qui a bien plus à offrir que de la musique et des personnages, elle a aussi un coeur. Chaque année elle livre un épisode un peu hors norme - l'an dernier c'était Grilled Cheesus - mais c'est justement ce qui la rend unique en son genre. De plus le ton de cette saison a beaucoup changé. Les saisons dans Glee s'assemblent dans le se ressemblent pas.

Note : 9/10. En bref, un des meilleurs épisodes de la série - et il n'est pas écrit par un des 3 créateurs -.

Commenter cet article

Juliab15 15/11/2011 10:52


Excellent épisode, j'avais peur que les scénaristes foirent tout parce que le thème du sexe est toujours délicat à traiter mais ils s'en sont très bien sorti : c'est traité avec peudeur et en même
temps, un bon moment de rigolade (la fameuse scène de Blaine dans le 4x4 ou encore Rachel qui organise un conseil avec les filles pour voir des conseils). En ce qui concerne la musique rien à
redire si ce n'est que moi aussi j'ai eu du mal avec la version des warblers (moment sans intérêt de l'épisode, dommage).