Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Glee. Saison 3. Episode 7. I Kissed a Girl.

30 Novembre 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Glee

 

normal_005.jpg

 

Glee // Saison 3. Episode 7. I Kissed a Girl.

 

Je suis presque à court de nouvelles idées. Comment vous parler d’une série que j’aime, que je trouve toujours aussi bonne et rarement à côté de la plaque dans ce que j’attends d’elle ? C’est difficile. Mais je viens donc vous parler de « I Kissed a Girl », septième opus de la troisième saison de Glee. Un épisode haut en couleurs aussi bien de larmes que de joies. C’est bel et bien l’une des séries les plus surprenantes de notre génération. Non pas parce qu’elle est géniale et que c’est un chef d’œuvre (j’ai jamais demandé à Glee de l’être, elle en deviendrait chiante). Ce nouvel épisode ne déroge donc pas à la règle du parfait/imparfait. Je ne vous ai jamais dit mais je trouve que Glee est parfaite grâce à… ses nombreuses imperfections.

 

Glee est une série sur la tolérance, tout le monde le sait, je ne vais pas rabâcher 15 milles fois mon propos la dessus. Mais c’est aussi une série sur des personnages qui n’ont rien de parfaits. Alors si Glee était parfaite, jamais cela sera aussi bon que ce ne l’est pour le moment. Il y a d’excellents épisodes mais c’est par leurs petits détails aussi bizarres qu’étranges que ceux-ci brillent. Je dis pas que Glee ne peut pas extasier le public avec d’excellents épisodes bien écrits. Au contraire, cette année il y aura eu le fameux « Asian F » de Ryan Murphy, ou le « Grilled Cheesus » de Ian Brennan l’an dernier, et j’en passe.

normal_008.jpg

Ce nouvel épisode c’est avant tout une histoire de dialogues. Qui n’a jamais été sensible à la dérision de Santana ? Ou à l’humour vicelard de Sue ? Quiconque aime un tantinet Glee ne peut pas dire qu’il n’aura pas ri au moins une fois en la présence de ces deux personnages. Cette saison Sue s’est assagie dans le genre grandiloquent. D’ailleurs, en parlant à son journal elle va citer ses erreurs comme se marier avec elle-même par exemple. Ce qui avait été critiqué l’an dernier c’est la méchanceté sans plus aucun fond de Sue, mais aussi sa gentillesse soudaine. J’avais bien aimé, chacun ses goûts. Cette saison Sue redevient la petite bête de la première saison, pour le plus grand plaisir des fans de la série, à mon sens. Toute l’élection – qu’elle va perdre – passe très inaperçu durant l’épisode, puisque la série préfère se concentrer sur la vie amoureuse de Sue en chapardant le dernier / premier petit ami de Beiste. Sue est donc bien utilisée dans cet épisode, sans trop en faire non plus. On a la bonne dose dirons nous.

 

Pendant ce temps, Beiste est donc désespérée par l’amour. Alors qu’on la voit heureux de manger du poulet fourré à la dinde et à je ne sais qu’elle autre volaille encore, elle va se retrouver seule. Forcément la situation va se retourner à la fin quand cette dernière va avouer ses sentiments. Beiste est un très bon personnage, et son histoire était très émotionnelle dans l’épisode. Sa reprise de « Jolene » de Dolly Parton était simpliste, belle. Voilà ce que Glee peut faire en intégrant la musique sans trop en faire à côté. Bien sûr, durant cet épisode c’est aussi l’élection du Senior Class President. Brittany et Kurt sont toujours dans la bataille. Ce dernier veut tricher avant que Rachel n’intervienne pour lui dire de ne pas le faire car cela pourrait compromettre son avenir. Sauf que Rachel elle-même va truquer les élections, et cela va donner le twist final de l’épisode : noté dans son « permanent record », virée de McKinley pendant 2 semaines et… interdite de Sectionals.

normal_003.jpg

Forcément, c’est un gros coup de l’épisode, un cliffangher excellent. Je pense que c’est le meilleur cliffangher que Glee ait pu nous livrer. Et surtout une grosse prise de risque car sans Rachel… Glee n’est plus grand-chose. Rachel c’est la leader des New Directions. Bref, j’ai hâte de voir ce que les Sectionals vont donner surtout que c’est le prochain épisode. Mais l’épisode, s’intitulant « I Kissed a Girl » est avant tout destiné à… Santana. Finn en a marre de voir Santana, sa première (oui, vous vous souvenez tous de ça), s’acharner sur les autres par vengeance contre elle-même car elle ne s’accepte pas entièrement comme elle est. Tout le monde sait qu’elle est lesbienne dans le lycée. De ce fait, ce sera la semaine des chansons de femmes chantées pour des femmes. Le premier duo sera Blaine et Kurt sur « Perfect » (reprise de « Fucking Perfect » de Pink). Si j’adore la reprise à l’oreille, en image c’était horrible. Sans parler de la garde robe de Kurt qui… côté pull… laisse vraiment à désirer. Je ne sais pas qui habille Kurt dans la série mais franchement, c’est une catastrophe d’épisodes en épisodes.

 

Il faudrait une rétrospective sur les looks de Kurt dans la série. Il y a tellement à rire, dire, se moquer. Pour le coup, c’est la semaine pulls bizarres, pull coupé en diagonal, pull sans manches, … Donc c’est moche à l’écran, mais la reprise est jolie à l’oreille. Glee me surprendra toujours. Ensuite, c’est au tour de Puck de se faire un petit classique pour femmes d’âge mûres (il faut dire que Puck est joué par un acteur de presque 30 ans donc bon…). Il reprend « I'm the Only One » de Melissa Etheridge. La mise en scène est tout ce qu’il y a de classique pour la série, et surtout pour Puck, guitare embarquée et let’s roll. Jolie reprise en tout cas. J’aime beaucoup. Ce côté old school me plaît. C’est aussi le moyen de revenir sur la relation entre Puck et Quinn. Cette dernière veut un nouvel enfant avec Puck puisqu’elle sait qu’elle n’aura pas Beth. J’attends de voir ce que la suite pourra bien proposer à ce sujet.

normal_006.jpg

Santana est donc le centre d’attention de ce nouvel épisode à juste titre. C’est l’épisode de son coming out auprès de sa grand-mère. Astucieusement, la scène est très touchante, surtout que sa mère n’accepte pas du tout l’homosexualité de sa petite fille et lui demande de quitter son domicile et de ne plus jamais revenir chez elle. C'est un coup dur pour elle et donc pour la série aussi. Pour sa grand mère, certaines choses doivent rester secrètes car c’est pour ça que ce sont des secrets. Après, je trouve que Glee a été plutôt intelligente sur Santana sans aller dans too much, agréable. Cette idée de la non acceptation pourrait apporter pas mal à la suite de la série. Santana est une fille forte et une fois de plus je ne la vois pas dire à ses amies qu’elle s’est fait mettre dehors, surtout qu’elle leur a dit que sa mère avait totalement accepté son homosexualité. Glee arrive donc à être touchante avec Santana, en changeant un peu la donne autour du personnage, déjà amorcée dans la seconde moitié de la saison 2 de Glee quand Brittany tente de l’aider à accepter son homosexualité.

 

La scénette des filles de la série sur « I Kissed a Girl » de Katy Perry était très fun, très bonne aussi (dans tous les sens du terme). J’aime bien quand Glee s’amuse aussi, et l’épisode se le permet. La scène est amorcée par un jeune homme de l’équipe de rugby de McKinley (je ne sais pas combien il y a de trucs à McKinley mais y’en a beaucoup) qui vient la draguer (ou plutôt tenter de la reconvertir hétéro pour qu'il n'y ai pas de mal entendu) car depuis que son coming out a été fait, forcément… Le traitement de la gifle, cliffangher de l’épisode précédent est très court, ce qui permet de se concentrer sur d’autres choses. Finn prenant bien évidemment la défense de Santana alors que cette dernière risque d’être renvoyée). J’ai hâte de voir ce que la suite va bien pouvoir nous réserver puisque pour le moment c’est plutôt bon.

normal_001.jpg

Au final, on se retrouve avec un bon épisode de Glee, naviguant dans le connu. On ne sort donc pas des cercles, mais c’est aussi une des raisons pour lesquelles on se sent bien après un épisode comme celui-ci. Il y a des moments teintés de beaucoup d’émotions, et je trouve dommage que Sue n’est pas gagné les élections face au père Hummel car le programme de Sue aurait pu apporter quelque chose de plus. Cependant, la série n’est pas prête de s’arrêter en si bon chemin, enfin, j’espère. Prochain arrêt : les Sectionals, pour le prochain épisode. Retour de Sam Evans, personnage méchu de la saison précédente disparu cette saison avant de finalement revenir pour le plus grand bonheur des fans. Bref, j’attends avec impatience le prochain épisode qui fait de très belles promesses. P.S : ironie de la chose, le 7ème épisode de la saison précédente se prénommait « Never Been Kissed ».

 

Note : 8/10. En bref, un très joli épisode de Glee.

Commenter cet article