Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Glee. Saison 4. Episode 10. Glee, Actually.

14 Décembre 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Glee

vlcsnap-2012-12-14-23h21m19s23.png

 

Glee // Saison 4. Episode 10. Glee, Actually.


Noël dans Glee est un dilemme chaque année. Cela peut être réussi comme raté. C'est en tout cas ce que nous avaient prouvé les deux premiers épisodes de Noël de la série. Malheureusement, "Glee, Actually" n'était pas si bon que ça. Si la quatrième saison dans sa globalité m'avait donné confiance en l'épisode, j'ai trouvé qu'il était beaucoup trop déconnecté et que malheureusement, dans une tentative désespérée de faire quelque chose de spécial pour Noël nous offre alors un épisode assez médiocre et surtout incohérent. Je pense notamment à l'ouverture de l'épisode et ce rêve, en noir et blanc, de Artie. Ce dernier fait un cauchemar où il peut marcher. Sauf que cela a des tonnes de conséquences sur chacun des autres personnages alors que le Glee Club n'a jamais existé. J'ai trouvé que cette partie de l'épisode était malheureusement un remplissage complètement nul. Les épisodes de Noël de Glee ressemblent plus à des épisodes promotionnels pour la bande originale qu'il y a à écouler derrière. Car si l'on veut que cela soit rentable, il faut absolument caser le plus grand nombre de titres dans l'épisode.

Du coup, la partie du cauchemar d'Artie permet d'introduire un premier lieu "Feliz Navidad". Une reprise certes énergique et efficace mais bel et bien le seul aspect réellement intéressant de cette partie de l'épisode. Je ne comprends pas pourquoi Glee veut à tout pris fait de son épisode de Noël quelque chose de surprenant à l'écran alors que c'est raté. J'aurais largement préféré un épisode simpliste qui exploite de façon légère tout ce que la série établie de manière générale. Peut être retrouver tout le monde quelque part par exemple (d'un côté les anciens à New York et de l'autre les nouveaux à McKinley). Je pense que la sobriété aurait surement réussi à cet épisode. L'heure de gloire de Artie est malheureusement ratée. Le problème de "Glee, Actually" c'est qu'il est complètement déconnecté du reste de la saison. Alors que durant la seconde saison, l'esprit complètement barré de l'épisode était de saison, cette année ce n'est pas du tout le cas. On a vu une série bien plus sérieuse et traitant de manière bien plus subtile ses histoires. Du coup, quand l'on voit le massacre de l'an dernier et surtout celui de cette année, je me demande où va Glee maintenant ? (même si je compte cet épisode de Noël comme une sorte d'interlude avant la suite).
vlcsnap-2012-12-14-23h29m47s239.pngDe son côté, Puck vient rendre une petite visite à Jake afin de lui annoncer qu'il écrit un scénario et qu'il fait quelques recherches. Il va alors l'inviter à passer Noël au studio Paramount. La scène était encore une fois complètement déconnectée du reste de la saison. C'est comme si Glee était devenue tout d'un coup Entourage ou encore que l'on était en plein dans les bonus de la série. Une justification ? Un duo de Puck et Jake sur "Hanukkah, Oh Hanukkah". C'est un joli duo mais qui ne sert malheureusement pas l'épisode ou encore la série. C'est dommage que Glee ne tente pas de rester simple pour l'une des fêtes les plus joyeuses de la saison. Alors que Thanksgiving était une vraie réussite, ils ruinent tout pour Noël comme s'ils n'avaient pas appris des erreurs de la saison passée. Nous allons même rencontrer la mère de Jake incarnée par Aisha Tyler (XIII, Ghost Whisperer). J'ai eu de la peine pour Aisha Tyler qui n'a clairement pas été exploité à sa juste valeur dans l'épisode. J'aurais vraiment apprécié que Glee fasse cela de façon très différente.

De son côté, Brittany pense que tout le monde va mourir le 21 décembre prochain. Sam entre dans son jeu et décide alors de se marier à Brittany. Même si j'adore le couple qu'ils forment, j'ai trouvé cette histoire assez ridicule. Comme si Glee voulait à tout prix que l'on ait envie de voir les deux ensembles et que tout s'accélère alors pour eux. Dommage, Glee fait encore une fois une très grosse erreur. Nous allons alors avoir droit à une reprise de "Jingle Bell Rock" par Sam qui n'avait aucune réalité scénaristique. Un titre là, déposé comme un cheveu sur la soupe. De plus, la mise en scène était assez dégueulasse au beau milieu de cheerleaders avec des cornes de rênes. Mais Sue tente aussi de faire une bonne action de Noël avec Marley et la mère de cette dernière. Encore une fois on est complètement dans le débile le plus total. Je n'ai pas compris comment Glee fout ça au beau milieu de son épisode de Noël. Après j'en suis venu à me dire que ce n'était pas cette histoire qui était le problème mais tout le reste.
vlcsnap-2012-12-14-23h22m38s50.pngL'occasion pour Marley de reprendre "The First Noel". Une très jolie chanson reprise accapella (pour une fois il faut le noter). Le commentaire le plus sensé de l'épisode c'est surement celui de Sue sur la scène finale de l'épisode. Qui est par la même occasion une très jolie scène sur "Have Yourself a Merry Little Christmas". De son côté à New York, le père de Kurt vient rendre une petite visite à ce dernier avec dans ses mains un beau sapin de Noël et un cadeau : le retour de Blaine. Mais il est également là pour lui annoncer qu'il a un cancer de la prostate. J'aime beaucoup la relation entre Kurt et Rachel mais j'aime également bien la relation que Kurt et son père entretiennent. C'est tellement touchant. Il y a toujours quelque chose à raconter autour de ces deux personnages. De leur côté, Kurt et Blaine échangent un titre sur "White Christmas" à la patinoire du Rockfeller Center. Finalement, la partie new-yorkaise de la série était la plus authentique et surtout la moins complètement déconnectée du reste de la saison. Finalement, Glee nous offre le plus mauvais épisode de la saison 4 pour le moment. Déconnecté du reste et surtout complètement décousu… voilà un épisode qui ne restera pas dans les annales comme si Glee n'avait pas appris de ses erreurs passées de Noël.

Note : 3.5/10. En bref, dommage que ce Noël de Glee soit aussi raté.

Commenter cet article