Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Glee. Saison 4. Episode 2. Britney 2.0.

21 Septembre 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Glee

vlcsnap-2012-09-21-14h13m33s228.png

 

Glee // Saison 4. Episode 2. Britney 2.0.


Après "Britney" (2.02), Glee a décidée de nous refaire le coup de l'épisode spécial Britney. Il faut dire que Britney est vendeuse pour Glee, elle avait permis à la série de réaliser son record d'audience historique (jamais battu hormis avec l'épisode post-Superbowl). L'épisode spécial Britney était aussi parmi les épisodes spéciaux que Glee ait pu nous offrir. Autant dire que celui ci partait donc avec pas mal d'a priori de la part des téléspectateurs et moi même. Cette fois on avait de la chance, pas de John Stamos, pas de dentiste, rien de ces horreurs qui avaient coulées l'épisode. Cette fois Ryan Murphy s'est amusée avec autre chose : la vie de la vraie Britney pour parler de Brittany dans Glee. Un système ingénieux puisque l'on prend Brittany au top, populaire, chef des Cheerios, … elle a tout pour elle. C'est une vraie gloire. Sauf que voilà, petit à petit on en vient à déconstruire son monde, notamment quand elle se fait virer des Cheerios parce que ses notes sont insuffisantes). Le Glee Club est cependant là pour tenter de lui remonter le moral en lui offrant la "Britney Week".

L'intrigue de cet épisode reste donc cohérente pour ce qui est de la partie à McKinley (on ne verra pas beaucoup du beau spin off new-yorkais). J'ai lu hier une interview de Ryan Murphy donnée au Hollywood Reporter où il disait qu'il avait retrouver une passion pour Glee. Cela veut donc dire qu'il avait perdu son envie d'écrire et de travailler pour la série ? Sûrement. Et si c'était le cas, je comprends mieux pourquoi la saison précédente n'était pas aussi bonne que prévue. L'épisode s'ouvre donc de façon assez classique, avec une Brittany au top qui nous offre un premier numéro musical sur "Hold It Against Me", la terriblement bonne chanson du come-back de Britney l'an dernier. Malheureusement, la version Glee est assez catastrophique (notamment l'instrumentale assez dégueulasse que le titre se prend en pleine figure). Mais la scène en elle même permet d'oublier tout ça. C'est assez joli et surtout du Glee qui en met plein la vue (il faut dire que c'était un numéro des Cheerios aussi).
vlcsnap-2012-09-21-13h24m52s206.pngL'épisode s'amuse donc à détruire le personnage joyeux qu'est Brittany pour la faire plonger un peu comme Britney il y a quelques années mais en très peu de temps cette fois (on n'a que 40 minutes). Le tout fonctionne encore une fois assez bien. Cela permet aussi de retrouver Jayma Mays en conseillère (même au fond, elle ne sert pas à grand chose - ou plus -). Je reste cependant content. Les scénaristes se sont donc amusés à reprendre point par point la vie de Britney. Elle était au top de sa gloire, et elle est tombée en pleine dépression (je ne vais pas vous re-raconter la vie de Britney, ni même les problèmes de santé qui l'ont menée à ce problème). C'est donc le moment d'une petite interlude musicale (tout le monde doit préparer un numéro sur Britney). Le premier à passer c'est le duo Blaine/Artie sur un mashup Boys / Boyfriend. Je ne savais pas que l'on pouvait allier du Britney à du Justin Bieber. Ce n'est pas ce que j'ai vu de mieux dans la série, ni mieux de pire. Mais cela m'indiffère. La scène n'a rien de bien impressionnante non plus (même si Artie et Blaine qui dansent en rythme c'est amusant).

C'est là qu'on enchaine avec Unique/Wade avec… Womanizer. La mise en scène est surement la plus inspirée des numéros se déroulant à McKinley dans cet épisode. En reprenant des éléments visuels du clip de la chanson en elle même (mais avec ce que l'on a sous la main), et quelques éléments de chorégraphie, Glee s'en sort à merveille. Et pourtant, je ne suis pas très fan de la reprise car Unique n'a malheureusement pas la voix sensuelle de Britney. Le pauvre Jake se retrouve être le "Womanizer" de la chanson. Finalement, ce remix passe aussi pour une belle pub anti-obésité quand on retrouve toutes les filles de McKinley à sauter dans tous les sens dans le gymnase. On retourne ensuite dans la salle de répétitions avec Joe, Sam et Tina qui nous font une reprise de "3". Tina doit surement aimer l'idée du petit sandwich (c'est aussi un peu ce que raconte le titre). La bonne idée de cette reprise c'est qu'elle est été faite à la guitare et l'on évite donc la version karaoké. Ce qui n'est pas plus mal.
vlcsnap-2012-09-21-13h08m30s111.pngPour en revenir à Brittany, s'enchaine les excellentes idées de l'épisode : elle a faillie se raser les cheveux (j'aurais aimer que cela arrive en vrai, cela aurait été plus amusant), elle se retrouver à agresser ce qui ressemble à des paparazzis (un peu comme la vraie Britney), et puis Jacob nous sort le terriblement efficace "Leave Britney Alone" l'une des sensations du web de cette époque) ou encore les fameux latte de Britney version Brittany cette fois. Mais la meilleure chose c'est surement la fin de l'épisode avec ce numéro sur "Gimme More" qui remet en scène Brittany dans les mêmes conditions que Britney aux VMA (pour la même chanson). Une performance catastrophique qui lu avait causé beaucoup de tord (mais qui avait fait beaucoup de bruit également). "Gimme More" est l'un des meilleurs titres de Britney - si ce n'est même son meilleur - et même si la reprise de ce titre est une catastrophe, à l'image on ne regarde que l'ingéniosité des scénaristes (utilisant jusqu'au lip-sync) qui se sont amuser à déconstruire le monde de Brittany.

Sauf que Brittany avait un plan, celui de tomber au plus bas pour revenir au top, comme Britney a fait finalement (sauf que cette dernière, c'était sans le vouloir vraiment qu'elle est tombée au fond du gouffre). Glee se permet alors de prendre en exemple les 14 millions de dollars qu'elle se fait en étant juge à X Factor, et la gloire qu'elle est redevenue maintenant. En tout cas, je suis fan de tout ce qui gravite autour de Brittany dans cet épisode. Je pense même qu'avec cette relecture de la vie de Britney de façon assez mignonne et touchante, on pourrait presque se dire que tous les fans de la chanteuse adoreront (moi le premier). J'aurais adoré que Santana soit aussi présente et pas uniquement derrière un écran d'ordinateur, mais on ne peut pas tout faire. Par ailleurs, à McKinley toujours, Marley (et sa voix de Taylor Swift brune) tombe sous le charme de Jake. Et elle aimerait bien sortir avec lui, sauf que comme Puck, il n'aime pas mettre des étiquettes sur les relations et il sort actuellement avec la nouvelle chef des Cheerios que l'on avait vu dans l'épisode précédent.
vlcsnap-2012-09-21-13h40m01s76.png
Brittany - "Kiki is Siri’s super smart older cousin who is really jealous of how famous Siri’s gotten. She lives inside this super cheap phone I found at the laundromat.

Le petit duo de Jake et Marley sur "Crazy / Crazy (You Drive Me)" était très joli et avait un arrière goût de Grease. La série a su profiter aussi de son splendide stade, et il était temps. Rester trop en intérieur c'est assez gavant au final vous ne trouvez pas ? En tout cas, c'était très mignon et cela donne envie tout de suite d'en voir plus de cette relation. Par ailleurs, comme Jake est incontrôlable, Will va aller faire appel à Puck pour rendre une petite visite à son demi frère et l'aider (en lui disant de rejoindre le Glee Club et que cela pourrait l'aider). Beaucoup trop simpliste et expédiée, cette partie de l'épisode n'est clairement pas ce qu'il faut retenir. Et la fin sur "Everytime" était mignonne et touchante. Toute l'ingéniosité de cette partie de l'épisode repose sur la facilité déconcertante avec laquelle les scénaristes ont su donner à Brittany tout l'adage nécessaire pour ressembler à la vraie Britney. Par ailleurs, je remarque quelque chose depuis l'épisode précédent. Sue est sous exploitée. Pas que cela me pose un problème mais elle ne balance plus de one-liners de pimbêche. Dommage. Comme quoi, la maternité l'a rendue gentille.

Will - “Lip syncing is the equivalent of blood doping in professional sports!

Au passant, Glee se passe un petit savon en parlant de playback. Une bonne idée en somme. Pendant ce temps, à New York, nous poursuivons les aventures de Rachel. Cassandra July, la professeur de danse trouve que Rachel n'est clairement pas faite pour danser quelque chose de sexy. Sauf que Brody est là pour la soutenir et l'aider (car il est amoureux d'elle, déjà, en seulement deux épisodes découvre t-on à la fin de celui ci). Les danseurs doivent surprendre leur professeur avec un numéro sexy et Rachel choisit "Oops I Did It Again" qu'elle dansera avec Brody et quelques autres danseurs (pour une fois que Glee justifie qu'il y ait des danseurs supplémentaires). Elle danse bien, cela fonctionne très bien encore une fois et le numéro apparait comme le plus joli de l'épisode. Il n'y a pas à dire, Rachel reste le personnage le plus intéressant de la série, notamment parce qu'elle est excellente peu importe la situation. Cette partie de l'épisode était beaucoup trop courte. Rachel découvre que Cassandra est professeur car elle a ratée sa carrière sur scène en devant une blague sur Youtube (alors qu'elle avait pétée les plombs).
vlcsnap-2012-09-21-14h06m35s148.png
La scène entre Cassandra et Rachel était excellente. Notamment parce qu'au fond, on retrouve aussi un peu de Kate Hudson dans cette histoire. Elle n'a pas eu de carrière particulièrement bonne (même si elle avait eu l'excellent tremplin "Presque Célèbre"). Malheureusement, Kate Hudson prouve qu'être fille de… n'aide pas toujours dans ce milieu à se faire un nom. Heureusement que Glee était là pour la sauver et j'espère déjà que Cassandra restera là toute la saison. Je pense que Glee a besoin d'elle. Très jolie scène et encore une fois, le spin off new-yorkais prouve toute sa nécessité et son intérêt. La partie entre Kurt et Rachel reste amusante et surtout, on ressent cette belle historie d'amitié. Même si je trouve que leur loft (ultra spacieux) c'est un peu abusé, cela reste croyable et amusant. Au final, ce nouvel épisode de Glee prouve que cette saison 4 débute sous les meilleurs hospices et surtout, que la série peut gérer deux univers en même temps sans que cela ne paraisse être trop.

Note : 8.5/10. En bref, surement le meilleur épisode spécial que Glee ait pu offrir en trois saisons.

Commenter cet article