Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Glee. Saison 4. Episode 5.

9 Novembre 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Glee

vlcsnap-2012-11-09-09h53m10s104.png

 

Glee // Saison 4. Episode 5. The Role You Were Born to Play.


Après une pause très longue, Glee est enfin de retour et toujours en forme. Ce dont j'avais peur cette année c'est que les beaux efforts fait ne durent qu'un temps. Cette semaine cependant, pas de New York (et donc absence totale de Rachel - ce qui est étrange quand on sait que Ryan Murphy avait promis qu'elle serait la seule a être dans tous les épisodes de la saison -) et c'est dommage mais McKinley ne démérite pas pour autant. Il y a plein de nouveaux personnages cette année et il faut bien prendre le temps de s'en occuper. Si l'an dernier, tout le passage sur West Side Story avait déçu plus d'un téléspectateur, cette année Grease devrait réconcilier tout le monde. C'est une bonne chose je trouve que d'avoir pris une comédie musicale bien plus moderne et dans l'air du temps. Surtout quand on voit que la relation de Summer Night dans la saison précédente fût un succès. Finn est de retour en Ohio suite à sa rupture avec Rachel. Il ne sait toujours pas ce qu'il veut faire de sa vie mais Artie va le pousser à prendre les devants et l'aider avec le musical de cette année. Un choix étrange mais pas si bête que ça.

Finn sert donc de mentor à Ryder Lynn, incarné par Blake Jenner, le nouveau personnage introduit dans cet épisode. Blake Jenner est le grand gagnant de la seconde saison de The Glee Project et s'est donc vu offrir un rôle récurrent dans la saison 4. Même si ce n'était pas mon préféré parmis les candidats, je dois avouer qu'il n'était pas mauvais non plus. Sa bonne humeur est communicatif. Finn se retrouve donc en Ryder, un étudiant qui a dû mal avec les cours et qui aimerait bien continuer le football. Amusant, il le sera tout au long de l'épisode, et il était logique qu'il hérite du rôle de Danny dans la comédie musicale à la fin de l'épisode. Même si tout cela était assez prévisible, finalement on passe un agréable moment en la compagnie des divers personnages de la série. Je pense que je ne trompe pas quand je dis que Ryder était un choix judicieux. Peut être que c'est ce qu'il doit faire de sa vie finalement. Mercedes et Mike étaient également de retour afin d'aider à la préparation de la comédie musicale (pour l'épisode spécial Grease de la semaine prochaine).
vlcsnap-2012-11-09-09h52m50s157.pngMême si leur utilité n'est totalement justifiée (ils ne font pas grand chose dans l'épisode), ils permettent de retrouver un peu du passé de Glee puisque maintenant ils sont tous plus ou moins passé à autre chose. Pendant ce temps, Wade/Unique auditionne pour le rôle de Rizzo. Evidemment, Sue n'aime pas le fait que Wade/Unique puisse représenter ce rôle avec son côté transformiste. Mais Finn veut imposer ce choix. J'ai beaucoup aimé le petit moment touchant
Wade/ Unique - "I don't feel right in the men's locker room, but I can't go into the girls'. And I don't feel right in men's clothing, but I can't wear dresses every day. It sucks to never know your place. It's just nice, for once, to feel like I've found one".
Sue a donc retrouvé de son piment dans cet épisode en faisant fuser les répliques hilarantes durant toutes ses interventions. Bourrées de références culturelles comme toujours, les réplikques de Sue trouvent une nouvelle jeunesse après une saison entière à avoir jouer la carte crétine.

La bataille continue quant à Marley et Kitty. Les deux personnages sont à la hauteur de ce que l'on peut attendre d'eux pendant que Marley commence à sympathiser avec Ryder et Kitty est toujours obsédée par Jake. Ce quatuor (à défaut d'un triangle) amoureux me plait bien. Le côté redondant du triangle était ennuyeux du coup, c'est bien d'avoir plus d'enjeux. Reste à voir comment tout cela va évoluer dans les prochaines semaines bien évidemment mais je reste convaincu que Ryder va changer un peu la donne en devenant un Finn plus dynamique que ne l'était le précédent. De son côté, Jake se retrouve alors au second plan, coincé par Kitty d'un côté mais toujours éperduement séduit par le charme de Marley. Kitty est aussi une belle machine à répliques ("Marley, like the dead dog movie ?") mais ce n'est pas pour autant qu'elle n'est pas intéressante. Cette réplique plus jeune de Sue parvient à offrir à la série un côté juvénile et puérile dont elle avait besoin.
vlcsnap-2012-11-09-09h52m52s180.pngDe leur côté, Will et Emma décident que Emma reste à McKinley pendant que Will va à Washington. Le potentiel départ de Will (pas encore vraiment confirmé) pourrait être une bonne chose afin de voir comment Glee s'en sort sans ce visage familier qui a tout de même bâti le Glee Club dès le départ. Les scènes de couple de Will et Emma étaient cependant assez moyenne. Je ne trouve pas ça très digeste dirons nous.  Enfin, Blaine se sent terriblement seul sans Kurt et ne sait pas comment faire. C'est moi ou cela sent le retour chez les Warblers tout cela ? Dommage car je déteste les Warblers. Côté musical, l'épisode nous offre quelques bons moments. Le premier c'est un solo de Blaine sur "Hopelessly Devoted to You" de Grease. Un solo touchant mais malheureusement les grimaces de l'acteur étaient assez dérangeantes. S'en suit alors un duo catchy et particulièrement efficace entre Wade/Unique et Marley sur "Blow Me (One Last Kiss". Même si la reprise en elle même est moche, avec les images c'est top. Il y a une telle énergique que cela donne envie de danser et de chanter en même temps que les personnages.

C'est aussi ça la force de Glee. Par ailleurs, nous avons aussi droit à une jolie scène entre Kitty et Jake sur "Everybody Talks". Même si la voix de Kitty n'est pas particulièrement renversante, les mouvements de danse le sont bien plus. Ou encore le duo Finn et Ryder sur "Juke Box Hero". La mise en scène était très jolie et le mariage des voix plutôt bon. Je demande donc à voir un peu plus de Ryder dans les prochains épisodes histoire de voir un peu ce qu'il a dans le ventre. Etant donné qu'il sera le héros de la comédie musicale Grease la semaine prochaine, cela va swinguer c'est certain. Enfin, tout cela s'achève sur une reprise de groupe sur "Born to Hand Jive" (l'une des chansons de Grease). Une scène énergique là encore. Finalement, ce qui ressort de cet épisode de Glee c'est avant tout cette énergie particulièrement sympathique et renouvelant assez bien l'air de la série qui commençait un peu à se répeter l'an dernier. Je n'en attendais pas plus de la part de Michael Hitchcock qui m'a fait peur quand j'ai vu qu'il était au générique.

Note : 8/10. En bref, une vraie fraicheur, du bonheur, Glee tout simplement sans en faire des tonnes et en s'amusant tout autant.

Commenter cet article