Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Glee. Saison 5. Episode 10. Trio.

5 Mars 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Glee

vlcsnap-2014-03-05-14h19m42s80.jpg

 

Glee // Saison 5. Episode 10. Trio.


Suis-je le seul à être totalement inintéressé par les histoires de bébé de Will et Emma ? Ce couple n’a plus aucun intérêt aujourd’hui tant la série s’est désintéressée de Will depuis un bout de temps maintenant. Cependant, ce que je ne comprends pas c’est pourquoi cette intrigue prend autant de place dans cet épisode, ce qui laisse du coup encore moins de temps pour les tribulations new-yorkais de Santana, Rachel et cie. Will et Emma c’est un couple mignon comme tout à la base mais plus le temps passé et plus ce couple devient un vieux couple et du coup, le téléspectateur que je suis n’a pas nécessairement envie de les suivre sur leur route de la grossesse. Pourtant, l’épisode ne rend jamais ça ridicule. Mais je m’en moque tellement que du coup, je n’arrive pas à avoir d’égard pour eux. Et je n’ai même pas été ému lors de la révélation à la fin de l’épisode. Tout ce que j’espère maintenant c’est que Will et Emma vont vivre heureux pour toujours à Lima et qu’ils vont tout simplement disparaitre de la série, comme McKinley prochainement. Cet épisode est avant tout un épisode de transition. Mais pas de transition d’un point de vue narratif mais d’un point de vue de l’histoire des personnages du lycée.

En effet, on ne voit plus Marley et les nouveaux (heureusement), mais l’on se concentre cette semaine sur Tina, Blaine et Sam. Tina n’a pas envie de quitter le lycée et de voir ses amis partir. Disons qu’elle a peur qu’ils se perdent de vue et c’est bien normal. Une série avait brillamment fait le constat des relations qui, une fois passé le lycée, ne se poursuivent pas toujours et c’était la comédie Suburgatory. En effet, cette dernière parlait avant tout d’une relation amoureuse qui s’est séparée uniquement à cause de l’évolution post-lycée. Malgré toute la volonté que l’on peut mettre dans des relations, celles-ci ne peuvent pas toutes se poursuivre à Lima. Certains vont aller à New York, les téléspectateurs aussi par la même occasion et puis le reste ne devrait pas non manquer et ne pas avoir d’importance. Tina en pleine crise d’hystérie c’est assez drôle mais cela peut aussi devoir embarrassant pour l’actrice. Je dois avouer que j’ai eu beaucoup de mal pour elle. Elle mérite tellement mieux que ça, la pauvre. Mais bon, peu importe de toute façon elle n’a apparemment pas mérité mieux dans Glee que les rôles d’hystérique ou bien de folle amoureuse.
vlcsnap-2014-03-05-14h16m37s24.jpgAfin de remonter le moral à Tina, Sam va faire plusieurs remarques sur sa poitrine. Un running gag qui une fois passé la première, devient rapidement lassant. Et je trouve ça légèrement dommage. J’aurais tellement aimé que Glee parvient à rendre les choses un peu mieux. Notamment comme à la fin de l’épisode quand ils tentent de se retrouver discrètement dans le lycée une dernière fois. C’était un moment assez enfantin mais qui colle à merveille avec l’idée que l’on peut se faire de Glee. J’ai bien aimé « Jumpin’ Jumpin’ » au lycée. C’était un titre très électronique mais cela permet aussi de réveiller un peu la série. Heureusement pendant ce temps que Sue reste un élément drôle (malgré ses trop petites apparitions) et que Becky fait elle aussi le show. Franchement, Glee a beaucoup de problèmes pour dire au revoir au lycée mais bon, on va dire qu’il ne reste pas grand chose avant que l’on passe enfin à du New York only. Car justement, à New York il se passe des choses un peu mieux. Notamment du point de vue de Santana et Rachel. Les deux refont plus ou moins la guerre qu’elles faisaient quand elles étaient au lycée.

C’est amusant et cela devient même rapidement drôle et fun à suivre. Il faut dire que Santana et Rachel sont les deux personnages parfaits pour ce genre de querelles. A la fin de l’épisode précédent, Rachel était virée de son appartement et se retrouve à vivre chez Starchild. En tout cas Lea Michele et Naya Rivera sont parfaites dans les rôles des divas et l’on ne pouvait pas demander mieux de la part de Glee. La série va chercher à rapidement les réconcilier dans quelques scènes un peu plus mélodramatiques mais sans pour autant faire disparaitre la point d’humour qu’il y a derrière. Et c’est ce qui rend forcément l’épisode encore plus fun à regarder. J’ai adoré leur reprise de « Gloria ». C’était un très bon moyen de mettre les deux personnages en confrontation musicale. J’ai aussi beaucoup aimé le duo de Starchild et Rachel sur « Barracuda ». Là aussi c’est tout ce que je peux réclamer de la part de Glee dans le genre fun et bourré d’énergie. Et ce jusqu’à ce que Glee nous propose un titre ennuyeux avec Will (« Danny’s Song ») ou encore avec Kurt (« The Happening ») cantonné aux vieux titres poussiéreux. Le pauvre…

Note : 6/10. En bref, New York c’est toujours revigorant pour Glee. Quant à notre « trio » de choc Tina, Sam et Blaine, ce n’était pas si mal que ça finalement… Le reste je l’ai déjà oublié (volontairement).

Commenter cet article