Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Glee. Saison 5. Episode 15. Bash.

9 Avril 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Glee

vlcsnap-2014-04-09-20h30m04s187.jpg

 

Glee // Saison 5. Episode 15. Bash.


Ce n’est pas la première fois que Glee prend le thème de l’homophobie et généralement cela a toujours été une bonne idée pour la série. Maintenant que nous sommes à New York et que la série n’a plus Shuester ou encore Sue dans les pattes, je trouve que la série a changé. Elle a surtout pris d’un coup d’un seul une vraie maturité qu’il n’y avait pas dans l’épisode précédent (que j’avais trouvé en partie raté). Ce que j’ai adoré dans ce nouvel épisode c’est le fait que les histoires fonctionnent mais qu’elles fassent aussi réfléchir quelque peu tout le monde sur leur futur. Je pense par exemple à l’homophobie. C’est une thématique qui est chère aux créateurs de Glee et dans cet épisode écrit par Ian Brennan, il fallait forcément s’attendre à ce que cela soit fait sous l’angle de l’émotion. L’ouverture de l’épisode avec ces bougies fait son bel effet. Aussi bien musical que d’un point de vue de l’introduction. L’épisode cherche peut-être aussi en partie à faire le deuil de ce qu’elle était précédemment. J’ai vécu donc cette scène comme un double sens. D’un côté pour ce jeune homme tabassé dans les rues sombres de New York et de l’autre côté pour prouver que Glee est passée à autre chose et qu’il est maintenant temps d’enterrer une bonne fois pour toute Lima.

Cela ne veut pas pour autant dire que Lima est complètement oublié mais ce n’est pas le mauvais personnage de Lima qui revient puisque c’est le père de Kurt. J’aime beaucoup la relation entre Kurt et son père. Elle est touchante et surtout très réussie. Petit à petit les scénaristes ont su créer quelque chose et je crois même que Ian Brennan est celui qui s’est le plus servi de l’histoire de ce personnage dans ses épisodes. Kurt se découvre cette semaine un côté super-héros alors qu’il vient en aide à un jeune homme qui était en train de se faire tabasser avant de terminer lui aussi à l’hôpital. Kurt est quelqu’un de fort qui n’a pas peur de dire ce qu’il peur et qui n’a pas peur de dire haut et fort qu’il s’assume pleinement. Son histoire est touchante et tout se termine en chanson pour lui alors qu’il passe son examen final du cours de Carmen à NYADA. NYADA est au centre de cet épisode également. Blaine et Rachel décident de faire un numéro en duo alors que Carmen avait demandé des numéros en solo. Ce que Rachel ne voulait pas faire car Rachel est une fille rebelle et qu’elle adore faire les choses comme il ne faut justement pas les faire.
vlcsnap-2014-04-09-20h38m52s91.jpgJ’ai trouvé assez amusant de voir à quel point Rachel est bête. Elle a fait son choix, elle préfère les feux de la rampe plutôt que de réellement apprendre quelque chose. Je suis persuadé que son rôle dans Funny Girl ne va pas lui apporter la reconnaissance qu’elle voulait (ce serait en tout cas intéressant de voir Rachel subir un tel échec) mais d’un autre côté je pense aussi que Rachel a tout à y gagner en quittant NYADA. Ne serait-ce car l’on va pouvoir concentrer Glee sur les coulisses de Broadway. Le but n’est pas de nous raconter encore et encore des histoires de cours. Je pense donc que c’est bien plus intéressant de se concentrer sur le business de travailler à Broadway et l’on sent que la série y va de plus en plus. Glee s’amuse à merveille. On ne pouvait pas rêver mieux. Rachel n’est pas la seule à nous plonger dans un milieu plus adulte puisqu’il y a également Mercedes et son histoire d’album. Ses amies lui conseille de ne pas sortir avec Sam car Sam est blanc et qu’aucune chanteuse noire n’est avec un blanc. C’est une réflexion bête au fond mais c’est traité de façon intelligente.

Surtout car au fond Sam et Mercedes s’aiment. Dans un premier temps Mercedes va accepter le conseil de ses amies avant que Sam ne lui fasse comprendre que finalement ce n’est pas une mauvaise chose. Je trouve ce petit couple particulièrement mignon. D’un point de vue purement musical, Glee donne la chance à Mercedes de nous éblouir les oreilles de sa splendide voix (et d'un point de vue de la mise en scène, la scène sur le caroussel était très jolie). J’adore sa voix et je dois avouer qu’elle m’avait manqué depuis le temps qu’elle n’est plus très présente dans la série. Autre symbole de cet épisode la table remplie à la fin. Tout le monde se retrouve attablé dans l’appartement de Kurt, Rachel et Santana. J’ai trouvé ça touchant et un très joli message de la part de Glee, démontrant qu’au fond les amitiés ce n’est pas qu’au lycée.

Note : 8/10. En bref, du très bon Glee, plus mature et touchant.

Commenter cet article

diego 25/03/2016 18:11

Je ne comprends pas l'histoire de l'audition de rachel et blaine. Carmen a pourtant dit dans l'épisode "c'était un duo que je vous avais demandé", c'est ce qu'ils on fait non ?