Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Glee. Saison 5. Episode 19. Old Dog New Tricks.

7 Mai 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Glee

vlcsnap-2014-05-07-18h43m18s124.jpg

 

Glee // Saison 5. Episode 19. Old Dog New Tricks.


Hi Ryan Murphy,
Hi Brad Falchuk,
Hi Ian Brennan,
Hi Chris Colfer,
Hi les scénaristes de Glee,

Je me permets de vous écrire car je crois que l’on vient tout de même d’assister à l’une des plus grosses catastrophes que la série ait pu connaître en cinq saisons d’existence. Je veux bien croire que pris par vos autres séries - que cela soit un projet pour HBO ou encore une série d’horreur sur FX Network - vous prennent du temps mais je ne peux pas croire que cela soit la raison de la catastrophe. Je crois que vous êtes comme nous téléspectateurs, lassés par ces personnages et cet univers coincé. Cette semaine vous vous êtes dit que Glee, pour faire parler d’elle devait être gentille avec les animaux et transformer Rachel en opportuniste. Au fond ce n’est pas une mauvaise idée que de nous jouer une sorte de remake du Chihuahua de Beverly Hills mixé avec un petit peu de Beethoven mais franchement, comment on peut écrire un épisode aussi mal foutu ? Vous qui me faisiez vibrer encore l’an dernier dans des épisodes originaux et amusants, tout en restant touchants. Car c’est quelque chose que j’ai toujours apprécié dans cette série, d’être ému pour pas grand chose.

Cette semaine tout cela avait disparu. Et ce n’est pas inviter l’excellente June Squibb (Nebraska) qui va changer grand chose dans le sens où l’on sent que cette intrigue a été écrite simplement pour l’introduire dans l’épisode et créer quelque chose autour d’elle. Depuis quand Glee est-elle devenue une série où l’on écrit des épisodes pour des guest-stars. La semaine dernière nous avons déjà eu le droit à cela pour Shirley McLaine et cette semaine on nous ressert la même sauce avec June Squibb. C’était quelque chose de bien fait auparavant, notamment quand vous invitiez des gens comme Ricky Martin ou encore Britney Spears à participer aux délires de la série. Maintenant c’est devenu agassant et même ennuyeux. Je veux bien que vous ayez des penchants gérontophile mais tout de même, cela ne veut pas pour autant dire qu’il faut mettre que des gens qui ont leur carte Vermeil dans la série. On se retrouve donc avec Kurt et Maggie (incarnée par June) dans une maison de retraite où ils vont tenter de monter en épingle une nouvelle version de Peter Pan en comédie musicale.
vlcsnap-2014-05-07-18h39m33s179.jpgC’était une idée parmi tant d’autres et si l’on aurait pu attendre de votre part des répliques savoureuses et un brin d’émotion, il ne se passe rien. Kurt reste livide dans son rôle au milieu de tous ces personnages qui sont aussi expressifs que les statues du Musée Grévin. Où est passé votre humour décapant Mr. Murphy ? Vous savez, celui qui était capable de se moquer des personnes âgées et d’en faire un atout pour votre propre série ? Car là on a atteint le bas du plafond. Car l’on s’en fout complètement de ce qui se passe avec Kurt. En guise de premier épisode écrit par Chris Colfer, je crois que l’on peut dire que vous avez vraiment bien fait de lui donner les reines de la série. Si son film Struck by Lightening était assez bon dans son ensemble, cet épisode ne vaut pas grand chose. Comment, quand on est producteurs de la série, on peut se dire que l’on va donner à Chris Colfer un épisode de Glee à écrire quand celui-ci est fasciné par les animaux et les vieilles personnes. Surtout si ce n’est pas pour nous faire une intrigue à la Gerontophilia. Kurt aurait pu tomber amoureux d’une personne âgée. Cela aurait été drôle au moins.

Je dois tout de même reconnaitre deux choses dans cet épisode qui étaient drôles. La première est bien évidemment Mercedes qui découvre avec stupeur que le chien qu’ils ont recueilli est en train de manger ses extensions (on sent le côté Beethoven là dedans, surtout avec ce ralenti sur le chien qui descend les escaliers). La seconde c’est Rachel qui se fait tirer par des chiens sur 10 mètres de bitume (au moins). Un grand moment. Au delà de ces deux très bonnes scènes, le reste est particulièrement vide. La réflexion sur la célébrité de Rachel est ennuyeuse et n’apporte pas grand chose au récit et pour ce qui est de Kurt et son sentiment d’être oublié car il n’a pas réussi est particulièrement pompeux. Où est la magie de Glee si elle n’est pas dans ses répliques. Dans ses chansons ? Là aussi l’épisode peine à nous offrir quelque chose d’excitant. Je crois bien que la seule chose que j’ai bien aimé c’est la reprise de « I Melt With You » par Rachel, Mercedes et Sam. Le reste était ennuyeux et n’était pas mémorable. Dommage. Comme quoi, Glee n’est plus du tout la série que j’aimais auparavant alors s’il vous plait, ô chers créateurs de Glee qui pensez avoir la science infuse, remettez vous en question et donnez nous un season finale réussi que l’on ait envie de revenir la saison prochaine car pour le moment ce n’est pas vraiment le cas.

Bisous.

P.S. : Cet épisode aurait pu se retrouver au milieu de la saison qu’il n’aurait rien changer tant les intrigues n’évoluent pas d’un clou.

Note : 1/10. En bref, deux petites scènes drôles ne font malheureusement pas un épisode.

Commenter cet article

Tim 09/05/2014 10:49


Je pointais juste du doigt le fait qu'on accepte plus facilement les commentaire expéditifs qui sont positif (remerciement à l'appui) que si ils sont négatifs. 


Par soucis de cohérence si l'on accepte les uns il faudrait accepter les autres ou inversement.


Ton ouverture au débat n'était absolument pas remise en cause et c'est un phénomène qui me semble dépasser de loin le cadre de ce blog. (mais je m'égare un peu)

delromainzika 08/05/2014 23:37


Ah mais je ne dis pas que je ne suis pas perfectible non plus. Je sais bien que je n'ai pas l'écriture d'un journaliste des Inrocks. Mon but premier ici est de donner mon avis de téléspectateur
au plus grand nombre. Pour ce qui est de Glee ici j'ai juste voulu m'amuser un peu.


 


Ensuite je ne dis pas non plus que l'on ne peut pas dire l'inverse. Bien au contraire, je ne crois pas t'avoir critiqué quand tu m'avais dit que mes critiques étaient perfectible. Bien au
contraire, je suis ouvert au dialogue. Son commentaire n'était pas suffisamment ettayé à mon goût. J'aurais aimé comprendre pourquoi il n'a pas aimé, ce qu'il aurait aimé que je change, etc. Pas
dans le fond (car mon avis est propre) mais peut-être sur la forme. :)


 


Enfin, je juge cet épisode par rapport aux autres épisodes de la série. Ce n'était pas un épisode à mon goût. Loin de là. :) Voilà tout :)

Tim 08/05/2014 23:29


La question n'est pas vraiment de savoir ce que tu prétends (ou ne prétend pas) etre. Il a juste lu la critique, et signalé qu'il ne l'avait pas apprécié. Je peux pas trop lui jeter de pierre
pour le coup étant donné que je trouve tes critiques perfectible (et je t'en avais déjà parler l'an dernier il me semble en commentaire).


Pourquoi on pourrait se pointer et dire "bonne critique" et non l'inverse? C'est comme si je te disais que ta critique sur Glee n'avait pas lieu d'etre puisque la série n'avait pas la prétention
d'une "grande série". On tournerait en rond tu ne crois pas? 


 


 

delromainzika 08/05/2014 12:36


@Tim : Pour le coup, je ne comprends pas la haine de @Osertu :) Je ne me suis jamais proclamé grand critique ^^ Du coup ma théorie est que @Osertu n'a pas d'humour :)

Laly23 08/05/2014 12:13


Effectivement les gouts sont subjectifs :) . Moi j'ai adoré cet épisode. Je l'ai trouvé frais et j'ai beaucoup aimé les musiques. Après
c'est vrai qu'il n'introduisait pas vraiment l'épisode final. Il aurait pu se trouver en milieu de saison. Peut-être que la première personne
ayant lu le commentaire a elle aussi apprécié l'épisode et a trouvé le commentaire un peu corrosif.