Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Glee. Saison 5. Episode 5. The End of Twerk.

15 Novembre 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Glee

vlcsnap-2013-11-15-13h21m14s48.png

 

Glee // Saison 5. Episode 5. The End of Twerk.


Glee a toujours été une série qui sait exploiter des éléments qui ont pu faire le buzz. Que cela soit Katy Perry et Lady Gaga dans l’épisode précédent ou maintenant le twerk, rendu populaire par Miley Cyrus. Je dois avouer que j’ai bien aimé cet épisode, bourré de répliques amusantes et d’une histoire complètement folle. Et puis dans tout ce fouilli pas toujours très lisible, nous avons également une histoire particulièrement touchante mise en scène par une chanson : « If I Were a Boy ». Je dois avouer que la place de Unique ne doit pas être facile à McKinley alors qu’il/elle ne peut pas aller dans les toilettes des hommes sans être harcelé(e) et dans les toilettes des femmes sans être rejeté(e). La performance, tout en simplicité était parfaite et laisse alors l’occasion au téléspectateur d’être ému. Unique n’a jamais été le personnage que je préfère dans Glee mais cet épisode me donne envie de l’apprécier un peu plus. En tout cas, son histoire dans cet épisode permet d’aller à l’opposé du reste et de cette histoire de twerk. Les multiples intrigues de cet épisode étaient assez étranges dans le sens où il n’y avait pas de recherche d’une certaine cohérence.

« Hannah Montana can go back to naked straddling the three-ton wrecking ball she was clearly upsold at Home Depot »
Sue en a marre de voir du twerk et Miley Cyrus bouger ses fesses en public, elle décide alors d’interdire le twerk à McKinley. Cela a beau être ridicule j’ai trouvé ça assez amusant. Surtout que cela permet à Glee de nous offrir « Blurred Lines ». C’est certainement la première fois que la série met en scène une chanson aussi controversée (en tout cas du point de vue de ses paroles). Le pire ? Certainement que cela soit chanté par Mr Shue au milieu de ses élèves. Mais Mr Shue est assez bête pour ne pas comprendre ce que veut réellement dire la chanson. Ce n’est pas la première fois qu’il prouve être aussi ignorant mais c’est assez drôle. D’autant plus que je ne suis pas fan de ce personnage et que tout ce qui peut le ridiculiser me plaît tout particulièrement.
« You do realize that Blurred Lines is a song about date rape, don't you? »
« What? No it's not »
vlcsnap-2013-11-15-13h25m34s79.pngDonc cet épisode cherche quoi réellement ? Faire la promo gratuite de Miley Cyrus ? Des Wrecking Ball de Home Depot ? Du twerk ? Faire passer un réel message d’acceptation ? Je ne sais pas mais pour un épisode qui aurait pu être controversé, Glee oublie pas mal de choses. Je trouve dommage qu’ils ne soient pas aller plus loin avec des trucs particulièrement horribles. Enfin, c’est comme ça que je le ressens et que j’aurais aimé le ressentir. Malgré tout, il y avait quelque chose d’intéressant et c’est venu au moment où Mr Shue tente de défendre le twerk devant une association de gens qui sont contre (« You call it twerking. I call it dance porn »). C’est vrai au fond, le twerk est vu comme une danse « interdite » aujourd’hui mais combien de danses existantes et un peu sexuelles sur les bords sont passées par là ? La digression est longue mais c’était une bonne idée, surtout que Mr Shue m’a plu pour la première fois cette saison dans le rôle de l’avocat du diable et puis encore une fois à la fin de l’épisode quand il nous fait une crise de Sue Sylvester dans le bureau de cette dernière.

Ensuite il y a Marley qui va découvrir que son Jake, son amour, a twerké avec Breh. La vilaine et le vilain ! Du coup, Marley est toute émotionnée et balance Jake afin d’aller chanter « Wrecking Ball ». Malheureusement, la reprise est tout ce qu’il y a de plus laide. Je n’ai pas réussi à retrouver la beauté de la chanson dans la voix de Marley et c’est dommage car je suis certain que chantée par Rachel, cette reprise aurait été réussie. Enfin, c’est en tout cas ce que j’ai envie de croire. La voix de Marley est un peu trop faible pour cette chanson, tout simplement. Mention spéciale à Lima pour Tina et la Porta Potty. Genius. Pendant ce temps à New York, Rachel va chanter avec Ioan Gruffudd devant Peter Facinelli. Une très belle séquence et assez amusante par la même occasion. « You Are Woman, I Am Man » était un très bon choix. Mais Kurt et Rachel vont aussi boire et se faire tatouer « Finn » pour l’une et « It’s got Bette Midler » pour l’autre. L’intrigue du tatouage était assez ridicule, notamment car la série cherche à tout rendre touchant alors que le tatoueur n’avait pas besoin d’avoir lui aussi un problème de tatouage. Dommage.

Note : 6.5/10. En bref, assez drôle et un poil émouvant.

Commenter cet article

Boula 15/11/2013 23:27


Une critique bien baclée pour un épisode qui méritait plus. On ne parle pas de la mise en avant de Tina, ni de l'abscence totale de Santana, et encore de l'instant qui restera dans les annales :
le twerk de Blaine en tout début d'épisode. 


Secondement, le reprise de Marley sur Wrecking Ball était superbe, il faut juste fermer les yeux et complètement oblitérer la mise en scène qui elle, était affreuse. Une voix trop faible ? Ca
c'est du beau... 


Et il aurait été sympatique de parler également de l'arc Marley-Tina _un peu mal mis en oeuvre_ ni de la collégiale de fin, très belle au démeurant.