Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Go On. Saison 1. Episode 10. Back, Back, Back ... It's Gone!

28 Novembre 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2012-11-28-15h24m09s98.png

 

Go On // Saison 1. Episode 10. Back, Back, Back ... It's Gone!.


Après le plutôt bon épisode de Thanksgiving, je me suis demandé si la série pouvait rester comme ça et être donc bonne à mes yeux. Malheureusement, l'équilibre trouvé dans l'épisode précédent n'est pas ce qui est le plus mis en valeur dans ce nouvel épisode. Le fait est que Go On a du potentiel et le montre alors pourquoi rester aussi terre à terre quand l'on peut offrir des épisodes digestes ? Je ne comprends pas. A vrai dire, je n'ai surement pas envie de comprendre mais j'ai de la sympathie pour Go On car ses personnages (sauf Matthew Perry) sont globalement agréable à vivre et surtout attachants. C'est ce que j'ai appris au détour de ces dix premiers épisodes. J'ai réussi à commencer à me dire qu'au fond je les aime bien ces personnages autour de ce cercle parlant de leurs vies miséreuses. Cette fois Ryan pense qu'il est temps pour lui de commencer à sortir afin de trouver quelqu'un d'autre dans sa vie. Depuis la mort de sa femme il n'a pas réussi à sortir avec une autre femme et la thérapie sera donc là pour tenter de l'aider. Sauf que le pauvre va se coincer le dos.

On a connu bien mieux comme intrigue dans Go On que cette histoire de dos coincé. Comme si la série voulait à tout prix nous montrer que Ryan King vieilli et qu'il n'est plus forcément très branché comme les jeunes actuels. On le ressent notamment lors de la scène de la plage au moment où il se bloque le dos. Cette partie de l'histoire permet surtout d'introduire le kiropracteur. J'aurais presque préféré que ce personnage soit digne du frère de Charlie dans Two and a Half Men mais je vais éviter de repenser à cela et de comparer les deux séries. Go On tente alors l'approche plus émotionnelle de la relation, mais au fond ce que je veux c'est que le groupe tout entier s'occuper des problèmes de chacun. C'est un peu ce que j'ai ressenti dans l'épisode précédent qui est pour moi le meilleur que la série ait connu pour le moment. Peut être que le problème de Go On c'est justement de ne jamais trop vouloir en faire. Alors certes, je pouvais reprocher au départ le fait que la série n'était pas spécialement drôle mais au fond Go On est comme ça et j'ai fini pas trouvé ce côté là charmant et intéressant.
vlcsnap-2012-11-28-15h27m52s31.pngvlcsnap-2012-11-28-15h37m39s13.pngMais le problème vient toujours de Ryan King, un personnage hyperactif qui prend les 3/4 du temps d'antenne et malheureusement brasse beaucoup d'air. Ce qui aurait été intelligent de faire dans cet épisode c'est de trouver un moyen de faire en sorte que tout le monde participe et pas uniquement une poignée de personnages. Mais heureusement qu'il y a des personnages comme Mr K et sa petite imitation par exemple ou encore George qui s'amuse à décrire Ann comme une Audrey Hepburn en colère. Quelques moments étaient donc agréablement comiques mais ce n'est pas sufissant pour rendre Go On passionnante car elle est trop gentille et les dialogues sont assez creux. Ce que je veux dans une sitcom c'est avant tout trouver une certaine qualité d'écriture qui invite le téléspectateur à quelque chose d'agréable et léger. Go On a déjà son côté léger dans ses personnages et son côté assez nochalant mais de n'est pas suffisant. Je pense qu'il y a tout un travail à faire encore pour que cette sitcom explose et devienne ce qu'elle devrait réellement être, pas une copie fade qui continue de tirer la corde sur son héros qui n'est malheureusement pas le meilleur personnage mais certainement le pire.

Note : 4/10. En bref, je suis sûr que Go On sera bien meilleure sans Matthew Perry, comme quoi.

Commenter cet article

Cilou 28/11/2012 20:04


Disons qu'il faudrait avoir Lauren Graham en guest plus souvent...