Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Go On. Saison 1. Episode 2. He Got Game, ...

12 Septembre 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2012-09-12-13h25m32s183.png

 

Go On // Saison 1. Episode 2. He Got Game, She Got Cats.


Le problème du premier épisode était de ne pas aller au fond des choses et surtout de ne pas nous laisser apprécier suffisamment l'humour des personnages. Du coup, j'étais déçu. Il fallait tout de même que je regarde ce second épisode, notamment parce que Matthew Perry (qui a beau faire des choix douteux en termes de projets de séries) est un bon pote et surtout, je l'appréciais dans le rôle de Chandler dans Friends. Mais voilà, cette histoire s'est achevée avec Mr Sunshine (qui à mon sens reste moins pire que Go On). Du coup, ce second épisode était un peu l'heure de vérité pour moi. J'avais envie d'aimer. Surtout parce que beaucoup de gens ont trouvés le pilote sympathique. Sauf que je n'ai réellement pas compris le but de cet épisode. Franchement, je pense que l'on vient d'atteindre le point Godwin avec l'histoire de Sonia et de ses chats. J'ai eu l'impression de revoir ce que The Big Bang Theory avait déjà fait dans la saison 4 avec Amy et Sheldon. Sauf que là… ce n'est pas drôle évidemment.

Sonia (incarnée par Sarah Baker - In Gayle We Trust, The Office) est surement le pire personnage que la série pouvait inventer. Elle est ennuyeuse et rapidement énervante. J'avais envie de rire, notamment de ses malheurs (car c'est le but de Go On non ?). Après un premier épisode qui jouait sur le terrain de l'émotion (assez peu intéressant). On tente de revenir à quelque chose de plus fun. Les chats c'est marrant, très souvent, mais là… je n'ai pas été transporter. C'est du grand classique de sitcom et du coup, Go On ne parvient pas à surprendre. Ensuite, ce qu'il y a de bien avec Matthew Perry c'est qu'il est parfait pour les rôles de personnages qui tentent de donner du coeur à une série. Il a ce petit truc. Mais malheureusement, ce n'est pas suffisant pour faire oublier la vacuité extrême de Go On. Par ailleurs, dans cet épisode la série exploite un running gag qui ne va pas mettre en valeur Matthew Perry ou plutôt ici son personnage de Ryan King.
vlcsnap-2012-09-12-13h12m45s197.pngPourquoi ? Parce que tout simplement, il passe pour le niais de service. La scène d'ouverture de l'épisode est une catastrophe. La relation avec son assistante aurait pu être amusante si seulement la série ne voulait pas trouver avec le côté ultra gentillet de son univers. Car au fond, il ne se passe pas grand chose. Je ne peux que regretter encore une fois la sous exploitation de John Cho. Il reste quelques minutes dans l'épisode avant de disparaitre d'un seul coup sans que l'on ne puisse lui demander pourquoi. Et puis Go On aurait vraiment pu aller plus loin avec son histoire, et aller chercher de bonnes blagues à nous raconter pour nous faire rire. Car moi, Matthew Perry qui fait des grimaces de gamin ce n'est pas mon truc, de même quand il parle comme un handicapé. Du coup, Go On nous offre un second épisode assez moyen (voire mauvais pour certaines personnages). Je garde encore une fois en tête Lauren qui reste selon moi l'un des rares attraits de cette série.

Note : 3.5/10. En bref, difficilement drôle, niais et pathétique aussi, Go On nous offre un épisode aux qualificatifs pas très reluisants. Dommage.

Commenter cet article

Cilou 12/09/2012 20:27


Je n'ai lu que des critique mitigées sur Go On , c'est pour cela que j'ai été vraiment surprise en regardant les audiences ( très bonnes pour NBC) .D'accord la concurrence n'était pas présente
mais quand même .