Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Go On. Saison 1. Episode 6. Big League Chew.

10 Octobre 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2012-10-10-12h43m19s105.png

 

Go On // Saison 1. Episode 6. Big League Chew.


Cette constante hyperactivité de Ryan dans la série est vraiment quelque chose d'épuisant pour le téléspectateur. Matthew Perry est quelqu'un de cool et de sympathique mais je ne parviens pas à retrouver ce que j'appréciais chez lui dans Friends. Du coup, je me demande bien où est passé l'acteur. La semaine dernière je me demandais si il ne faisait pas exprès d'être aussi hystérique uniquement pour être sûr que l'on ne le confonde pas avec son ancien rôle. Cela fait maintenant 6 épisodes que je vois de Go On et je pense que l'on peut presque faire un petit bilan. Cette série manque toujours de quelque chose qui pourrait me permettre de l'adorer. Et pourtant, il y avait beaucoup plus de cohésion d'équipe cette semaine. Mais je crois que j'ai un sérieux problème avec les comédies qui parle de nourriture. L'an dernier déjà, un épisode de Don't Trust the Bitch in Apartment 23 m'avait beaucoup dégouté en parlant de confiture de fraise (si vous l'avez vu, je pense que vous pourrez comprendre pourquoi). Cette fois c'est l'obsession de Ryan pour la nourriture.

Je suis d'accord que Go On traite là un sujet intéressant car classique, mais le problème c'est que cela arrive tout d'un coup, comme un cheveux sur la soupe et l'on ne s'attend pas vraiment à cela de la part de Ryan. Il a donc un "grief-eating". C'est un moyen pour lui d'évacuer sa peine dans la nourriture. Je n'ai pas réellement compris le but de cette partie de l'épisode. Voir Matthew Perry manger comme un cochon, ce n'est clairement pas mon truc et je me demande comment les scénaristes pouvaient penser que cela serait drôle. Je crois que l'on atteint le point Godwin dans la scène finale où tout le groupe se retrouver à manger encore et encore des choses pas très bonnes pour la santé qui plus est. J'ai pourtant apprécié la petite scène entre Ryan et George. C'était un moment classique et pas forcément inspiré mais je me sentais inclus dans la série. Et cela arrive bien trop rarement. "Big League Chew" nous introduit également le petit ami de Lauren. Elle le présente au groupe mais ces derniers vont découvrir qu'elle ne semble pas vraiment l'aimer.
vlcsnap-2012-10-10-12h28m31s181.pngSi l'humour devait être le mot d'ordre, je pense que c'est raté. Et si c'était l'émotion, c'est pareil. J'avais du mal au départ avec le fait que Go On est plus une dramédie qu'une comédie, mais petit à petit je m'y étais fait à cette idée là. Sauf que j'ai constamment l'impression d'avoir les fesses entre deux chaises car d'un côté la série peut être appréciable mais de l'autre ce côté dramédie l'empêche de réellement exploser et alors nous offrir quelque chose d'hilarant. Cela n'est pas le cas chez Community par exemple qui peut très bien être dramatique et comique à la fois sans pour autant que rien ne soit cohérent. Bien au contraire, c'est souvent dans ce genre d'épisodes qu'elle est encore meilleure. Mais tout n'est pas non plus à jeter dans cet épisode de Go On. Notamment Mr K que j'ai trouvé hilarant encore une fois. Il y a quelque chose de malsain dans ce personnage que je trouve particulièrement jouissif. Je ne m'attendais évidemment jamais à la plupart de ses interventions. C'est appréciable d'avoir un personnage imprévisible.

Mais comme toujours Go On c'est le show de Matthew Perry et les autres ne sont que des accessoires. Sauf peut être Lauren qui parvient malgré tout, depuis deux épisodes, à sortir son épingle du jeu. Je pense sincèrement que Go On a des choses à dire mais elle ne sait pas comment le faire. Le ton employé par la série manque d'intérêt. J'ai l'impression de voir quelque chose de banal et pas appétissant. Pourtant la comédie en elle même est jolie (je parle d'images). La réalisation est intelligente et soignée. Mais ce genre de choses ne fait pas tout. J'espère presque (sadiquement parlant) que Go On sera annulée et que Matthew Perry pourra peut être retourner au cinéma faire des comédies certes bas de gamme mais beaucoup plus poilantes. Ou bien qu'il intègre le casting de The Good Wife où il brillait l'an dernier. Les sitcoms vaseuses, par pitié, qu'il arrête. Surtout quand c'est pire que la précédente (Mr Sunshine) qui était bien plus fun.

Note : 4/10. En bref, Go On est une comédie qui n'a malheureusement pas grand chose à offrir et cet épisode tente de le confirmer.

Commenter cet article