Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Go On. Saison 1. Episode 9. Dinner Takes All.

21 Novembre 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2012-11-21-22h59m28s146

 

Go On // Saison 1. Episode 9. Dinner Takes All.


Je pense que l'on a avec "Dinner Takes All", le parfait épisode démontrant ce que la série se doit d'être mais devrait être. Car elle n'est pas encore parvenue à être aussi joviale que cet épisode pour le moment dans sa globalité. Plus d'épisodes dans ce genre là, qui exploite Matthew Perry comme un membre d'un groupe et non plus comme un personnage principal et à part entière. Ce que j'aime bien dans Go On ce sont les seconds rôles, ceux qui gravitent autour de Matthew Perry. Ce dernier étant celui que je déteste par dessus tout. Et finalement, cet épisode est parvenu à me le faire apprécier. Comme quoi, il ne faut jamais désespérer mais uniquement persévérer. Mais j'ai encore quelques réserves quant à la possible reconversion de la série vers quelque chose aussi sympathique. Je pense que Go On peut trouver sa voix, mais il va surement falloir être patient. Car malgré un épisode réussi comme celui ci, la série est complètement paumée le reste du temps. Dans l'épisode, nous retrouvons un groupe de personnes qui se rassemblent mais ne se ressemblent pas. Et c'est ça qui fait que cela fonctionne très bien.

Auparavant on avait les personnages du groupe comme l'excellent Mr K par exemple qui étaient là et faisaient leur petite cuisine dans leur coin pendant que Ryan nous parlait de choses et d'autres pas toujours très passionnantes. Même si l'épisode précédent, "Videogame, Set, Match" n'était pas nécessairement mauvais pour le coup, j'aurais peut être préféré qu'ils aillent un peu plus loin dans la relation qu'il développait avec son pote de thérapie. Cette semaine la cohésion de groupe était bien plus présente. Notamment dans le pré-générique avec cette photo de groupe où tout le monde se retrouve à faire le même gimmick. L'autre bonne chose de l'épisode c'est évidemment l'apparition de Lauren Graham dans le rôle d'une femme de laquelle était tombé amoureux Ryan quelques années auparavant. Dans le rôle d'Amy elle était égale à elle même. Même si je n'ai pas pu m'enlever de la tête la Lauren Graham de Parenthood et de Gilmore Girls, cette apparition permet d'apporter quelque chose de nouveau autour de Ryan (bien que cela éloigne encore une fois le personnage du groupe - cependant par nécessité -).
vlcsnap-2012-11-21-23h00m14s102.pngLa petite partie sur Thanksgiving était moins réussie. J'ai largement préféré la première partie de l'épisode à la seconde. Non pas que ce n'était pas drôle mais plutôt que l'on n'allait pas au bout des choses de mon point de vue. Il aurait fallu aller un peu plus loin dans l'humour quitte à tirer les traits. La comédie parfois peut aller loin et Go On en a les moyens qui plus est. Yolanda et Danny vont encore une fois trouver le moyen de me faire rire (et c'est rare dans cette comédie) ou encore quelques bonnes répliques bien trouvées ici et là tout au long de l'épisode. Bien évidemment, Go On pourrait devenir une comédie dramatique bien plus drôle que l'on ne pourrait le penser. Elle s'est tellement enfermée dans le deuil de son héros qu'elle n'a pas réussie à faire éclore tout ce dont elle est capable pour le moment. Je suis donc dans l'attente, dans l'attente d'une évolution bien évidemment. Mais j'ai bon espoir étant donné qu'elle est sur la bonne voie depuis deux épisodes maintenant. Il faudra redoubler d'efforts pour ne pas laisser Matthew Perry faire la même chose encore et encore (car je trouve l'acteur toujours aussi mauvais dans Go On).

Note : 6.5/10. En bref, pas mal.

Commenter cet article

Cilou 21/11/2012 23:53


J'ai regardé pour Lauren Graham of course.


Je n'ai regardé que deux épisodes de Go on mais là j'ai passé un bon moment. J'aimerais bien que Lauren Graham revienne de temps en temps dans la série, la fin de  Parenthood arrive trop
vite malheureusement, cela serait l'occasion de la revoir.