Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Gossip Girl. Saison 4. Episode 2.

21 Septembre 2010 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Gossip Girl

vlcsnap-2010-09-21-12h39m38s244.png

 

Gossip Girl // Saison 4. Episode 2. Double Identity.

 

"I can't believe it's time to go back to New York already". Et oui, c'est le dernier épisode à Paris et je vais regretté cette petite visite. Prévisible ou pas, c'est à vous de décider mais cet épisode était encore meilleur que le premier de la saison 4 et se profile donc une bonne petite saison. Le retour de Chuck fait mouche, il lance des idées à l'épisode et lui même s'enrichit. En jouant la double identité, on joue au jeu du chat et de la souris. Globalement c'était très plaisant et Gossip Girl semble revenir sur la pente ascendante.

vlcsnap-2010-09-21-12h35m31s78.pngTout d'abord pour Chuck, je pense que cette intrigue parisienne pour le personnage était bien trouvée surtout son Eva, le personnage de Clémence Poésy va venir à NY avec Chuck. Une bonne idée plutôt que de nous refiler l'indécrottable Blair & Chuck forever. Non. Du moment où Blair voit Chuck depuis son taxi (c'était tellement kitch cette scène mais tellement bon), quand Chuck parle français et que l'on comprends pas un seul mot (heureusement qu'il y a des sous titres en anglais car j'aurais rien compris) en passant par Serena qui part à la recherche de Chuck et bien sûr la scène finale entre Chuck et Blair qui était d'une délectation sensorielle si géniale. Chuck donne un souffle nouveau à l'épisode et nous fait découvrir un peu plus le Paris populaire et moins clinquant, pas une si mauvaise idée.

vlcsnap-2010-09-21-12h20m31s39.png

Entre clichés : du Gainsbourg "Je t'aime moi non plus" (c'est quand même osé quand on sait ce qu'est cette chanson), une petite visite chez Winston pour Blair car son Louis chéri lui a donné une seconde chance. J'ai d'ailleurs adoré la scène de la fin entre les deux personnages. Les américains n'ont pas pu s'empêcher de citer au moins une fois Sarkozy dans ces deux épisodes. Et bien sûr Blair quitte Louis mais lui propose sa pantoufle de verre "It's Vivier, It's worth a hell of a lot more than a glass slipper", mais avec Blair, Cendrillon c'est jamais la même chose. Pour ce qui est de l'intrigue avec Serena, il n'y en a pas tellement mis à part le fait qu'elle recherche Chuck, qu'elle va le trouvé et qu'elle va tenté avec un inspecteur à l'accent bien français de lui faire retrouver raison. Prévisible mais délectable.

vlcsnap-2010-09-21-12h08m24s189.png

Enfin, l'intrigue newyorkaise n'avait pas vraiment d'impact sur moi bien que le personnage de Katie Cassidy me plaît beaucoup et la fin de l'épisode donne une réponse claire et nette sur qui elle n'est pas (c'est déjà ça) mais nous donne pas forcément d'indication sur ses intentions, peut être malsaines. Ainsi, en jouant le triangle amoureux, Nate qui fait tout pour que Dan ne sorte plus avec Serena, etc.. Bref, pas grand chose au pays du champagne et des macarons.
Comme un macaron à la cerise (que je vous conseille), Gossip Girl prend un nouvel envol pour de nouvelles aventures, moins dispersées que l'an dernier puisque tout le monde se rend au même endroit : Columbia. Chuck Bass est de retour "We don't need tickets, I'm Chuck Bass", voilà comment bien finir un épisode. bisou bisou. Gossip Girl.

Note : 8/10. En bref, entre clichés parisiens assumés et tellement léger, entre la ganache d'un macaron et les bulles d'une bonne coupe de champagne, Gossip Girl est en forme. Espérons que le retour à NY n'empêche pas de prendre autant de plaisir.

Commenter cet article