Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Gossip Girl. Saison 5. Episode 1. Yes, Then Zero.

27 Septembre 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Gossip Girl

vlcsnap-2011-09-27-19h24m21s130.png

 

Gossip Girl // Saison 5. Episode 1. Yes, Then Zero.
SEASON PREMIERE


L'an dernier, Gossip Girl terminait sa saison sur une note des plus moyenne. Après une saison 4 qui alternait entre bons épisodes et moments d'ennui mortel. Finalement, cette année, alors que l'an dernier on ouvrait sur Paris, on est un peu dans ce qui semble être un épisode assez mauvais sur les bords. Je me suis pas vraiment ennuyé, mais j'ai pas trouvé intérêt aux intrigues et aux personnages, sauf peut être quelques petits trucs. Il manquait quelque chose que l'on a perdu dans Gossip Girl depuis maintenant quelques épisodes. Cette flottessence des intrigues, perfides et assez maladroitement écrites donne une impression à la fois d'inachevé mais également de déjà vu cinquante milles fois dans d'autres séries. Notamment l'intrigue autour de Serena, c'est d'un ennui mortel et je ne vois pas où l'on voit nous emmener. L'idée de la faire travailler dans l'industrie du cinéma à Hollywood aurait pu fonctionné si seulement l'épisode ne s'entichait pas à braser de l'air, pas frais qui plus est. On a donc une Serena qui va à la pharmacie, une Serena qui fait rien de bien passionnant, une Serena qu'on a envie de voir partir car elle étouffe carrément l'épisode.

Sincèrement, le cliffangher de la saison dernière est intéressant. Alors Vania et Dorota passent donc leur temps à copuler entre un ramassage des merdes de chien et les draps salis d'une Blair qui elle aussi ne s'arrête pas, bon, là ok, j'étais déçu. Je me suis dit, encore Dorota enceinte, on va se retrouvé avec l'intrigue de la saison 3 mais en version 2.0. Quelle bonheur ! Puis non, il n'y a pas qu'elle qui est enceinte puisque Blair aussi l'est. Je sens cependant que cela va ralentir le personnage et son intérêt. J'ai peur qu'on enclume Blair d'une intrigue où elle va jouée l'Amélie qui crie dans tous les sens. J'ai sincèrement peur aussi que le personnage ne soit plus vraiment intéressant. Mais dans cet épisode sa relation avec Louis reste quand même correcte, on peut pas dire que cela soit plus mauvais que ce que l'on voit depuis le début et puis Blair prend enfin ses responsabilités et n'est plus trop cette gamine acerbe que tout le monde avait envie de tarter pour le plaisir de voir sa tête.
vlcsnap-2011-09-27-19h06m18s57.pngMais ce n'est pas tout puisque ce qui se profile autour de Dan et de son livre choc sur la petite bourgeoisie et notamment de Blair Waldorf m'intéresse. C'est sûrement le fil rouge le plus intéressant de la saison. Alors que Dan est littéralement oublié depuis la saison 2, il retrouve enfin un intérêt tout particulier et j'espère que l'absence de Vanessa et de personnages chiants autour de lui va nous le sauver et permettre à Penn Bagdley de trouver enfin un intérêt à jouer son personnage. Peut être un sourire nous fera t-il d'ici la fin de la saison ? On les comptera (comme avec Paul Wesley dans Vampire Diaries, c'est promis). L'épisode nous permet aussi un peu de voyager entre New York, les Hamptons et Hollywood. C'est pas mal, disons qu'on est pas cloisonné et que l'on a un arrière goût des vacances qui nous reste dans l'air. Notamment toutes les scènes sur le bateau de Chuck. J'ai bien aimé même si encore une fois c'est pas non plus transcendant mais Gossip Girl ne l'est aucunement depuis déjà la moitié de la saison 4.

Et justement Chuck, le fait qu'il est un hématome sur le ventre m'inquiète pas plus que ça. J'ai l'impression qu'on nous faire la redite de l'an dernier, comme si le coup de feu n'avait pas suffit. Du côté de Nate on a l'impression que les scénaristes ont enfin vu qu'ils avaient un personnage dans la série. Je savais pas que Chace Crawford était payé à faire du porte-manteau dans une série. En tout cas, c'est ton bénéf pour lui, mais là il prend quelques minutes supplémentaires. Espérons que ce soit son heure de gloire (sinon il finira dans les téléfilms Lifetime de la semaine sur TF1, comme là où il a commencé). Bref, au final, quel décevant épisode, et Gossip Girl perd vraiment de mon estime. Après un début de saison de 9O21O plus ou moins raté, ma seconde série pour ado est entrain elle aussi de rendre l'âme. Amen mes beaux scénaristes, écrivez des trucs qui remuent les fesses un peu.

Note : 4/10. En bref, un retour volage, sympa pour ses personnages, mais aux intrigues futiles et pas intéressantes à suivre.

Commenter cet article