Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Graceland. Saison 1. Episode 8. Bagman.

9 Août 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Graceland

vlcsnap-2013-08-09-09h35m43s103.png

 

Graceland // Saison 1. Episode 8. Bagman.


Malgré ses problèmes de rythme par moment, Graceland se rapproche de plus en plus à mes yeux de The Shield. Je trouve qu'il y a énormément de l'ancienne série de FX Network mais en beaucoup plus édulcoré bien entendu. Car oui, Graceland ne cherche pas nécessairement à aller trop loin mais suffisamment pour tenir le téléspectateur en haleine. Je trouve que les personnages sont tous plus ou moins sympathiques et parviennent à nous offrir ce que l'on est en droit d'attendre de leur part. La comparaison avec The Shield j'ai réellement pu la voir dans cet épisode alors que l'on découvre que Briggs est Odin, le distributeur. C'est absolument fabuleux dans le sens où Graceland gagne alors tout de suite mon respect pour m'avoir berné mais en plus de ça, l'ambiance de la fin de cet épisode, où tout s'enchaîne, m'a beaucoup plu. Je ne sais pas ce que "Bagman" a encore en réserve pour moi mais ce qui est certain c'est que des personnages vont rapidement perdre la vie si les choses continuent dans ce sens.

J'ai bien aimé Mike dans cet épisode alors que généralement c'est le bas du tableau pour moi depuis que Graceland ne sait plus trop quoi faire de lui et de ses abdos. Disons que le personnage va enfin se poser des questions pertinentes sur sa place au sein de Graceland. Cet univers qu'il décrit comme plein de mensonges et de gens faux avec qui il ne peut pas avoir de lien m'a plu. C'est aussi une vraie remise en question de la série et de son sujet. Il est vrai que tout le monde n'est pas sincère (Briggs le premier). Mais les révélations qui s'abbattent sur cet épisode permettent aussi de changer Graceland de direction et ce dans un sens plus jouissif. L'épisode précédent faisait des erreurs, celui-ci les rattrape en partie. Mais ce n'est pas tout car Graceland cherche à réellement plonger Mike dans le désespoir alors qu'il assiste impuissant à la torture d'un homme. Graceland n'a pas peur de montrer un peu de violence à l'écran et le fait que la série ait justement ce cran là change de ce que l'on a l'habitude de voir.
vlcsnap-2013-08-09-09h33m48s237.pngCependant, cet épisode est assez incohérent. La scène finale laisse en effet Briggs apparaître magiquement et Odin disparaître. Forcément, il y a bien quelqu'un qui va avoir des soupçons et ce quelqu'un sera sans aucun doute Mike. Au fond, si l'on veut réellement aller jusqu'au bout et choquer le téléspectateur, Mike, le gentil, doit mourir. Mais ce n'est pas ce que je veux non plus étant donné que ce personnage n'est pas totalement dénué d'intérêt. Il pose en plus les bonnes questions sur sa place au sein de cette équipe, sans savoir où il va et surtout en sachant qu'il n'est pas vraiment à son aise là où il est. Il y a aussi des petits moments plus amusants comme la salle de sport par exemple qui permettent de développer aussi l'amitié des uns et des autres mais l'on sent que tout le monde ne s'entend pas nécessairement aussi bien que des amis pourraient s'entendre. Mention spéciale cependant à Serinda Swan qui, maquillée en prostituée bulgare, passe comme une lettre à la poste.

Note : 6.5/10. En bref, avec une belle surprise à la fin, Graceland est sur la pente ascendante. De plus, Mike se pose des questions (et elles sont bonnes en plus).

Commenter cet article