Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Great Expectations. Mini-series. Part 3 to 3. FINAL PART

30 Décembre 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : UK

p00mmfd4.jpg

 

Great Expectations // Mini-series. Part 3 to 3.
FINAL PART


Et voilà, la troisième partie de cette mini série achevait l'épopée de Pip, ce personnage qui s'est fait avoir par ses propres espérances au final. L'histoire de Pip n'est pas une histoire heureuse, elle ne l'a jamais été. Et la seconde partie, alors qu'elle tentait de confirmer au début de l'épisode. A la fin de la partie précédente, Pip découvrait qui est son bienfaiteur. Il s'agit bien sûr du prisonnier qu'il avait aidé quand il était plus jeune (au début de la première partie). Ce personnage et sa relation avec Pip, d'une très grande sincérité, proche de l'amour d'un père à son fils m'a beaucoup plu. Great Expectations arrive a donner du sens à cette relation, qu'elle développe tout au long de l'épisode avec de bons acteurs. Cela permet donc de ne pas s'ennuyer, mais c'est aussi un autre problème qu'il y a derrière : Pip a voulu changé de vie et finalement, il n'a rien eu de bien heureux dans sa vie. Dickens prouve une fois de plus avec son oeuvre que l'argent ne fait pas le bonheur, loin de là.

Enfin, lorsqu'il découvre l'identité du mystérieux bienfaiteur à qui il doit tous les changements survenus dans sa vie, ses illusions s'évanouissent, de même que ses « espérances ». C'est un adulte, formé par l'expérience, qui reprend le chemin de son village et de Satis House.
p00mr835.jpgLa sincérité des moments de cette dernière partie permet à celle ci d'être la meilleure de l'histoire, car la plus touchante et les sentiments ne trompent pas. Douglas Booth, incarnant ici Pip est vraiment un bon acteur qui est arrivé à donner un sens tout particulier à l'adaptation. Petit à petit Pip arrive a retrouver son chemin, qui est celui qu'il devait prendre au début. Il va découvrir que le monde qu'il a laissé derrière lui en allant à Londres et en pensant que Estella lui était destiné par Miss Havisham n'était pas ce qu'il y avait de plus heureux. La première partie de l'épisode permet très justement de se concentrer sur Estella, Pip ou encore l'immolation de Miss Havisham. Cette dernière termine donc son épopée dans les aventures de Pip façon très malheureuse et surtout cinglante. Estella est également un bon personnage qui prouve petit à petit tout l'intérêt qu'on peut lui porter. Alors ce que je regrette c'est que les retrouvailles entre elle et Pip à la fin de l'histoire soient toujours filmées de façon à ressembler à une pub pour du parfum. Cela aurait à mon sens été plus intéressant de jouer la carte des sentiments moins léger, mais plus brutaux.

Ainsi, on se retrouve également avec le développement de la relation entre Pip et son bienfaiteur dans la seconde partie de l'épisode. On y découvre une jolie amitié qui arrive à prendre pas mal de sens. On se souvient du début de la première partie, on ne savait pas trop pourquoi ni comment Pip s'était retrouvé dans cette situation, celle de sauver un homme de ses chaînes alors qu'il était emprisonner, … Mais les réponses que l'on nous offre dans cette dernière partie sont bonnes et bien élaborées. Le scénario est bon, et surtout très poignant. Après deux parties avec des hauts et des bas, celle ci apparaît vraiment comme la plus maîtrisée de toutes. C'est réjouissant à voir que de se dire que les anglais sont toujours aussi fort pour adapter Dickens. Je n'avais pas gâché mon plaisir avec David Copperfield (avec Daniel Radcliffe) ou encore avec la dernière adaptation en date de Olivier Twist. Great Expectations c'était donc tout de même une bien bonne mini série, et qui colle très bien avec l'esprit de Noël.

Note : 7.5/10. En bref, une dernière partie bien mieux maitrisée, plus touchante et légère.

Commenter cet article