Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Grimm. Saison 1. Episode 13. 3 Coins in a Fuschbau

3 Mars 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Grimm

vlcsnap-2012-03-03-13h36m47s89.png

 

Grimm // Saison 1. Episode 13. Three Coins in a Fuschbau.


Et si Hitler était une créature des frères Grimm ? Telle est la question finalement que l'on peut se poser quand on a vu cet épisode. Et si Hitler n'était qu'une crise des frères Grimm qui tentait d'assujettir le monde qui a voulu condamner les créatures, c'est à dire les humains comme les frères Grimm. Mais rien que pour cette intrigue l'épisode était étrange car remettre en cause l'histoire c'est plus de l'acabit d'une Warehouse 13 que de Grimm. Cependant, malgré ça, et le fait que l'épisode en lui même démarre assez mal, petit à petit il arrive à nous plonger dans un monde où l'histoire a beaucoup à voir. Entre des anciens papiers allemands du temps des nazis, un peu de français parlé, … Mais le plus intéressant reste la fin de l'épisode que j'attendais pas du tout. Mais c'est aussi un terrain périlleux sur lequel danse Grimm avec cet épisode. Parce que c'est presque excuser tout ce qu'a fait Hitler. Un homme du passé de tante Marie , Colt, vient à Portland afin de trouver 3 vieilles pièces qui permet à son détenteur de lui donner charisme et leadership mais bien évidemment tout ça a un revers.

Et le parallèle qui est fait avec le monde nazi n'est pas complètement bête puisque l'on peut donc se dire que les 3 petites pièces peuvent apporter la destruction comme l'a apporté le nazisme. C'est très gros comme une maison mais Grimm arrive a bien tout intégré dans l'épisode sans aucun problème. Du coup, Grimm nous offre une bien intéressante réflexion. De plus, le rapport avec Grimm et l'Allemagne doit bien être traité un jour puisque les frères Grimm sont allemands avant tout. Evidemment, Nick ne sait pas parler la langue de ses ancêtres mais… Monroe si. Cet homme cultivé va permettre à Grimm d'avancer encore. Sans lui, Grimm ne serait pas grand chose finalement. C'est pourquoi le milite pour que l'on ne se concentre que sur Nick et Monroe et que le coéquipier du premier meurt et qu'on en parle plus. L'épisode était également l'occasion de voir Titus Welliver dans un rôle très intéressant et en rapport étroit avec les évènements qui se déroulent dans la série. Titus a toujours des rôles de cet acabit là de toute façon. Jouer Black Smoke dans Lost ne lui aura pas suffit.
vlcsnap-2012-03-03-13h27m23s77.pngNick arrive a avoir les pièces et va tenter de comprendre un peu plus leur histoire et c'est là que l'épisode démarre réellement. Si la première partie était bâclée à mon grand regret, la suite est pourtant d'une excellente folle jusqu'à son dénouement. Je ne dis pas que c'est aussi bien écrit qu'un Mad Men ou qu'un Breaking Bad, là n'est pas le point, mais j'ai trouvé que l'histoire était cohérente et que ce que l'on nous présentait avec cette logique pouvait réellement être juste. Colt est un personnage qui nous apporte pas mal de nouveaux éléments et surtout des questions une fois de plus. On va notamment découvrir qu'il était fiancé à Tante Marie à un moment. Ce qui permet encore une fois de se poser des questions, l'histoire de tante Marie était plutôt intéressante même si ce n'est pas trop ce qui m'a le plus passionné. Au final, Grimm livrait ici un très bon épisode. Très bien fichu sur la seconde partie, et très bancal sur la première. Mais bon, avec l'ensemble cela donne quelque chose de bon.

Note : 7/10. En bref, un épisode qui tente de remettre en cause l'histoire nazi sous un oeil très différent.

Commenter cet article