Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Grimm. Saison 2. Episode 7. The Bottle Imp.

13 Octobre 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Grimm

vlcsnap-2012-10-13-15h33m24s47.png

 

Grimm // Saison 2. Episode 7. The Bottle Imp.


Grimm n'est pas une série parfaite, loin de là, mais elle sait cependant être sadique avec ses téléspectateurs. Je pense bien évidemment à Nick et Juliette. La scène d'ouverture de l'épisode nous fait croire quelques secondes qu'elle a retrouvé la mémoire. Sauf qu'évidemment, ce n'était qu'un terrible rêve de Nick. Mais pourquoi continuer à nous avoir de cette façon. Surtout que Juliette veut tout faire pour retrouver l'amour qu'elle avait pour Nick. Notamment quand elle va aller le voir sur son lieu de travail ou accepter de danser avec Nick à la fin de l'épisode. Puis elle va se rendre compte de quelque chose : Captain Renard pourrait bien être celui qui la hante et qui veut son amour. Au fond c'est vrai puisque c'est lui, Charming, qui l'a sauvé de son sommeil profond. La relecture du conte de Blanche Neige était plutôt amusant mais je pense que la série joue un peu trop avec le téléspectateur et cela pourrait lui causer des tords. J'aime tellement l'alchimie qu'il y a entre Juliette et Nick, qui est encore palpable même sans qu'elle s'en souvienne. Ils ne veulent pas casser ça les scénaristes j'espère. Si ?

Par ailleurs, "The Bottle Imp" nous offre une intrigue des plus folles. Elle en met scène Josh Stewart (que j'adore et que j'aimerais bien voir dans sa propre série à lui et pas que dans des guests ici et là) en père de famille qui tente de passer de villes en villes avec sa petite fille de 9 ans (si mes souvenirs sont exacts). Sauf que cette famille de Wesen est complexe. Le père fait tout pour protéger sa fille, responsable de l'agression de sa mère et qui ne peut pas s'empêcher de mordre et manger des gens. Bon appétit bien sûr. Cette histoire avait tout d'un film d'horreur et sans le côté consanguin, cela avait l'air d'être un retour dans Détour Mortel. D'un autre côté, le côté flippant de la jeune fille m'a beaucoup rappelé un autre film d'horreur : Esther. Mine de rien, Grimm trouve pas mal d'inspiration chaque semaine dans des univers que l'on connait et les réhabilitent à sa sauce pour nous offrir un divertissement agréable et appréciable. Je regrette presque que la série n'aille pas plus loin dans l'horreur. Cela pourrait être tellement jouissif.
vlcsnap-2012-10-13-15h38m56s39.pngDu coup, l'épisode en lui même et l'enquête était intéressante sans pour autant que ce soit non plus exceptionnel. L'autre élément qui retient l'attention du téléspectateur cette semaine c'est Monroe qui va s'occuper de la petite boutique de Rosalee cette semaine et faire des mauvais mélanges ce qui va causer pas mal de problème pour un client. Monroe était donc écarté de l'enquête de la semaine et je déteste ça. Du coup on s'ennui mais malheureusement, depuis que Hank sait pour Nick, Monroe n'est plus le complice de Nick. Les deux personnages sont forcément moins présents ensemble. Mais ce n'est pas pour autant que Nick et Hank ne nous offre pas de bons moments (notamment dans cet épisode quand Nick révèle quelque chose d'important à Hank) mais ce n'est pas suffisant surtout que je n'ai jamais trouvé l'alchimie entre Hank et Nick particulièrement palpable. Finalement, voilà un épisode plutôt correct de Grimm avec son lot de bonnes petites choses mais avec un gros côté sadique envers le téléspectateur.

Note : 5.5/10. En bref, un épisode sympathique certes, mais manquant de quelques bons ingrédients propre à la première saison et perdus en cours de route. Sans compter sur le sadisme des scénaristes…

Commenter cet article