Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Grimm. Saison 3. Episode 10. Eyes of the Beholder.

18 Janvier 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Grimm

vlcsnap-2014-01-12-20h44m11s220.jpg

 

Grimm // Saison 3. Episode 10. Eyes of the Beholder.


Cela faisait un bout de temps que Grimm n’avait pas remis en avant le fait que notre héros, Nick, est un Grimm. Enfin, disons que l’on sait ça depuis tellement longtemps dans la série maintenant que l’on n’y fait plus trop attention. Mais étrangement je l’ai énormément ressenti dans cet épisode alors que beaucoup de gens vont justement faire la remarque : Nick est un Grimm. Bon, ce n’est pas un Grimm comme tous les Wesen semblent le voir au premier abord. Oui, car ce Grimm est un gentil, il aime bien les Wesen et ne veut pas leur faire peur (sauf aux méchants bien évidemment mais généralement ceux-ci n’ont pas peur de lui, comme par hasard). Tout cela pour dire que cet épisode, bien que légèrement facile et pas toujours très juste, délivre quelque chose d’assez efficace en son genre. La série laisse donc plus ou moins tomber tout son pathos et son intrigue de la saison pour faire quelque chose d’assez nouveau tout en reprenant quelque chose d’assez classique. J’ai l’impression que cet épisode cherchait à nous rappeler plus ou moins tout ce qui s’est passé précédemment dans la série (dans les grosses lignes).

Nick est un Grimm, Hank sait pour Nick, Juliette sait elle aussi et veut protéger les Wesen, etc. Et justement, Juliette est certainement LE personnage de cet épisode. Elle excelle dans le registre de la femme un peu barrée qui tente d’éclater la tête d’un méchant dans un petit combat à main nu délicieux. C’est très rapide, on aimerait que cela dur plus longtemps, mais bon on ne va pas bouder notre plaisir même pour quelques minutes. Ce serait quand même dommage. En tout cas, Grimm fonctionne très bien quand elle cherche à se concentrer sur les relations que ses personnages peuvent entretenir. On revient d’un côté sur Juliette et Nick alors qu’elle est devenue complètement folle et puis l’on revient également sur Nick et Hank et leur petit duo. Je trouve ce duo plutôt bon dans son ensemble et même assez drôle d’ailleurs. Notamment car j’ai parfois l’impression que Hank est complètement largué par ce qu’il peut lui arriver. Mais ce n’est pas bien grave. Le seul gros problème dans cet épisode c’est le cas de la semaine. Disons qu’il n’est pas suffisamment bon pour réellement nous impliquer dans ce qu’il nous raconte.
vlcsnap-2014-01-12-20h36m08s252.jpgEt c’est terriblement dommage car j’adore ce que Grimm a pu faire il n’y a pas si longtemps que ça avec certains bons cas de la semaine. Si la déception est grande de ce point de vue là, les personnages servent donc le récit. Et notamment la meilleure amie (perdue de vue) de Juliette. Celle-ci nous apporte une intrigue totalement prévisible (on avait déjà pu le voir venir gros comme une maison dans l’épisode précédent) mais cela donne aussi l’occasion pour Grimm d’aller développer un petit coup Juliette alors qu’elle en avait bien besoin. C’est le rayon de soleil de la série dans cet épisode. Du coup, cette histoire de gang était légèrement ratée sur les bords. On n’en a strictement rien à faire ce qui se passe, même quand la petite amie est kidnappée. Malgré tout, j’ai plutôt bien rigolé quand on voit la soeur se transformer en Wesen afin de dévorer un méchant Wesen qui en veut à son fils. Cela permet de mettre en avant Hank étant donné que celui-ci est lié à Zuri, la fameuse soeur dont le frère est impliqué dans une terrible affaire.

Note : 5/10. En bref, Juliette bad-ass c’est top. Le reste un peu moins mais bon…

Commenter cet article

lala 18/01/2014 22:44


heu c'est pas mére fils mais frére soeur !