Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Growing Up Fisher. Saison 1. Pilot.

24 Février 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2014-02-24-19h09m45s34.jpg

 

Growing Up Fisher // Saison 1. Episode 1. Pilot.


DJ Nash, scénaristes d’épisodes de ’Til Death mais surtout producteur d’Accidentally on Purpose, Traffic Light ou Up All Night (toutes annulées), nous offre ici sa toute première création. Librement inspirée de sa propre vie, Growing Up Fisher est une petite comédie semi-autobiographique pas si réussie que ça. Comparée à The Goldbergs (ABC, libre inspirée de la vie d’Adam F. Goldberg), je dois avouer que je n’ai pas été aussi charmé. Disons que la vie de DJ Nash n’a rien de bien intéressant au premier abord. Certes J.K. Simmons dans le rôle du père est sympathique mais cela fait tellement d’années que l’acteur semble cantonné aux rôles de pères de famille, du coup ce qu’il délivre ici semble déjà vu à mon grand damne. Il y a aussi Jenna Elfman que j’aurais presque envie de sauver de cette série sans grande envergure. Mais son personnage tombe dans l’auto-parodie assez rapidement et donc on ne peut même pas s’y attacher. Je me demande donc comment NBC pense que cette comédie peut réellement fonctionner et surtout pourquoi cela a été commandé. Cela a beau ne pas être totalement raté, il y a tellement mieux ailleurs…

Librement inspirée de la vie de DJ Nash, cette comédie est centrée sur un fils qui idolâtre son père aveugle et qui s'amuse des excentricités de sa mère qui se comporte comme une adolescente, alors que la famille se rapproche petit à petit après une période post-divorce difficile...
vlcsnap-2014-02-24-19h07m53s192.jpgCar justement, si j’avais envie d’une comédie de ce genre là, je pense que je pencherais pour The Goldbergs que je suis maintenant depuis 15 épisodes sans trop de difficultés. Mais je ne pense pas que je pourrais voir 15 épisodes de Growing Up Fisher (même 13 d’ailleurs). Cette manière de faire de la comédie familiale est à mon sens aujourd’hui un peu périmé. Il n’y a pas de recherche de nouveauté. Tout est donc basé sur l’humour des dialogues mais ceux-ci ne sont pas suffisamment inspirés. Du coup, on arrive même à s’ennuyer devant des situations déjà vu. Cela me rappelle un peu Family Tools dans laquelle jouait déjà J.K. Simmons l’an dernier pour ABC. Il y a un peu la même ambiance, le même grain de réalisation. Autrement dit, je pense que l’on peut largement trouver mieux. Surtout que The Goldbergs par exemple a trouvé un angle plus shamallow jouant avec la nostalgie (ce que ne fait malheureusement pas cette série). Il manque donc un petit truc pour nous donner envie de nous attacher aux Fisher. Mais j’en ai pas tellement envie en fait.

Il est certain que des gens qui n’ont pas vu énormément des comédies familiales ces dernières années (qui plus est en single cam) pourraient être séduits par ce premier épisode. Et puis cela manque tellement de gags mémorables. Il y a une ou deux répliques qui font sourire ici et là mais la finesse n’est pas là et puis une fois que l’on a entendu ces petites blagues on les oublie aussi rapidement. Du coup, Growing Up Fisher sans être totalement ratée n’est pas une comédie que j’ai envie de suivre chaque semaine. Bien au contraire, je pense que je vais tout de suite zapper. Je n’ai pas la place dans mon planning pour des trucs qui me donne l’impression de voir toujours la même chose. Par ailleurs j’aimerais bien revoir Jason Bateman (qui fait la voix off) soit dans une nouvelle saison de Arrested Development soit dans une toute nouvelle comédie. J’aime beaucoup cet acteur et il mérite amplement un rôle à la hauteur de son talent, pas de faire une voix off.

Note : 3/10. En bref, pas si drôle que ça… et même quelque peu ennuyeux.

Commenter cet article