Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Halt and Catch Fire. Saison 1. Episode 6. Landfall.

11 Juillet 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2014-07-08-01h20m25s189.jpg

 

Halt and Catch Fire // Saison 1. Episode 6. Landfall.


Il y a encore quelques épisodes de ça, Halt and Catch Fire ce n’était vraiment pas ça du tout. Mais alors vraiment pas du tout. Pourtant il y avait de bonnes idées, de bons ingrédients mais trop de scènes tampons qui étaient là pour boucher des trous et qui n’avaient aucune cohérence. Sans compter que cela éloignait la série de sa thématique principale. Cette semaine, en guise d’introduction nous avons donc la mise en route du premier ordinateur de Cardiff avec son écran LCD et ses fonctions qui vont lui permettre de se vendre à des millions d’exemplaire. Sauf que Cameron a une idée qui pourrait révolutionner l’informatique de l’époque : que l’ordinateur ait une personnalité avec lequel les gens pourraient discuter. Cameron compare donc l’ordinateur à son doudou de quand elle était petite. Son père lui avait donné une voix et une personnalité qui est aujourd’hui la raison pour laquelle elle s’est attachée à ce doudou. Au fond la réflexion n’est pas bête, elle est même plus ou moins la même que celle avec l’écran LCD dans l’épisode précédent. La série continue donc d’explorer une sorte d’itinéraire alternative du monde de l’informatique. Cela a beau être facile d’imaginer tout ça maintenant, cela reste fascinant malgré tout car tout est fait de façon plausible.

La série nous délivre donc encore une fois un solide épisode, mêlant l’histoire de l’informatique avec quelque chose de plus personnel. Car après tout, le but c’est aussi que les personnages de la série soient impliqués. Si Cameron est excitée, on ne peut pas en dire autant de Gordon qui refuse l’idée immédiatement. De son côté, Joe n’est pas aussi ferme que Gordon mais se demande si cela est nécessaire dans le sens où ce n’est pour lui pas quelque chose qui va donner envie aux gens d’acheter le produit (avant qu’il ne revienne sur sa décision à l’issue de l’épisode dans une scène particulièrement touchante). Pour ce qui est de la relation entre Cameron et Joe, je dois avouer que je ne suis pas le plus grand qu’il soit. Cela reste sympathique mais j’ai l’impression que Joe est là pour coucher avec tout le monde dans cette série, homme ou femme, peu importe. Si la définition de la bisexualité par Halt and Catch Fire m’amuse, je trouve aussi que c’est presque un peu dommage (en tout cas pour la scène de sexe partagée entre les deux, et non pas la très bonne scène finale de l’épisode). Pendant ce temps, Joe est invité chez Gordon afin que ce dernier lui parle de quelque chose.
vlcsnap-2014-07-08-01h14m00s185.jpgLa série se créée alors une sorte cliffangher sans s’en rendre réellement compte mais j’aime bien là aussi. La relation entre Joe et les enfants de Gordon est plutôt cocasse et même si cette scène avec les lampes torches n’était pas utile, elle est avant tout là pour démontrer la liberté du personnage face aux tempêtes et le fait qu’il semble plus ou moins indestructible. La métaphore amuse forcément mais elle reste plutôt fun. Et cela va donner une idée à Joe pour ajouter quelque chose à l’ordinateur bien évidemment. Je préfère cependant largement ce que Gordon tente de faire pour ses filles. Cela avait de quoi devenir un peu le Last Action Hero de Halt and Catch Fire mais peu importe. Le procédé reste assez amusant et choquant (notamment pour la scène de cette femme morte à cause d’un câble électrique). Au fond, cet ouragan Alicia (par rapport à l’année à laquelle se déroule Halt and Catch Fire) est un ouragan qui va donner de la matière à ses personnages pour réfléchir. Ce n’est pas mauvais mais ce n’est pas forcément exceptionnel non plus. On va dire qu’il y a du potentiel et que parfois il n’est pas totalement exploité mais Halt and Catch Fire est vraiment sur la bonne voie et c’est avant tout ce que j’ai envie de garder en tête. Rien d’autre.

Note : 7/10. En bref, continue d’être sur sa bonne lancée après une début de saison à la limite de la catastrophe.

Commenter cet article