Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Hannibal. Saison 1. Episode 13. Savoureux.

21 Juin 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2013-06-21-07h44m48s34.png

 

Hannibal // Saison 1.  Episode 13. Savoureux.
SEASON FINALE


On a eu chaud. On a failli ne pas voir droit à une seconde salve d'épisodes de Hannibal mais l'on peut dire merci à NBC de lui donner sa chance. La série n'a jamais rassemblé des millions de téléspectateurs comme la marque Hannibal aurait pu ne suggérer mais avec son lot de fidèles, elle a su se forcer un caractère et une âme. Une âme originale, très loin de ce que l'on peut voir actuellement dans le monde des séries. Et ce n'est pas plus mal. Je dois avouer que je suis un très grand fan de cette série et de la manière dont les choses évoluent. Petit à petit elle s'est forgé son propre caractère et ses propres personnages. Le tout fonctionne à merveille. Je me demande si l'on pouvait réellement attendre quelque chose de mieux de la part de la série. Et puis il y a eu plusieurs protagonistes apparus au cours de la saison afin de faire évoluer les enjeux, sans compter d'Abigail qui sera un fil rouge bien plus passionnant que l'on aurait pu le croire. En tout cas, "Savoureux" achève cette première saison dans un épisode nec plus ultra avec tous les ingrédients que l'on pouvait avoir envie de réclamer à Bryan Fuller.

Le jeu qu'a le réalisateur avec ses personnages peut parfois devenir frustrant. En effet, il y a un jeu dans les regards, dans les dialogues, ... Il y a donc un jeu dans pas mal de choses finalement mais toujours agréable. C'est une bonne surprise en somme, et j'aimerais bien que les choses évoluent dans une bonne direction par la suite. Il y a tellement de choses à faire. Par ailleurs, à la fin de l'épisode précédent, l'étau était de plus en plus serré autour de Will alors que nous savons tous qu'il n'est pas le tueur. Finalement, Will, derrière ses problèmes médicaux (sa tumeur), est quelqu'un qui aura su voir au delà. Et surtout au travers d'un personnage comme Hannibal. Il sait qui il est. Tous les deux, dans leur regard, à la fin de l'épisode, se cache un "La partie n'est pas terminée". Je suis cependant septique vis à vis de la conclusion de la saison. Si le duo de phrase est jouissif et savoureux comme dirait le titre de l'épisode, je suis plus réservé vis à vis du fait que l'on aura encore Will dans la saison prochaine. Pour moi Will n'est qu'une infime partie de la mythologie du personnage qu'est Hannibal et étant donné que la série est sur un fil...
vlcsnap-2013-06-21-07h44m44s250.pngCôté réalisation c'est à David Slade que l'on doit cet épisode. Il nous avait déjà offert "Potage" mais également le "Pilot" de la série. Bien que la série soit parvenu à adopter l'intégralité du style graphique du réalisateur, et sa manière de mettre en scène les choses, cet épisode avait une saveur différente. Surtout qu'à mes yeux, visuellement cet épisode est l'un des plus beaux si ce n'est le plus beau de la série. L'épisode nous plonge dans quelque chose de sombre avec une telle sagesse et légèreté. On a parfois même envie de se dire que l'on est cinglé nous aussi d'aimer ce genre de choses. Rien que la scène finale était brillante quand l'on voit Mads Mikkelsen sortir de la pénombre et faire face à Will. J'aurais adoré qu'il nous lâche un sourire bien pervers. Cela aurait ajouté encore plus à l'épisode. Mais Hannibal cherche constamment à cacher qui il est réellement et ce avec une certaine efficacité d'ailleurs. L'autre bon point de ce dernier épisode c'est avant tout Hugh Dancy. L'acteur est tout simplement époustouflant. Il nous plonge dans la maladie de Will avec un tel dévouement. Cela en devient même perturbant.

En effet, il est difficile parfois de faire la distinction entre l'acteur et le personnage. C'est ce qui fait de plus un brillant acteur et encore plus un excellent choix de casting. Mais de ce point de vue là, on ne pouvait pas demander mieux afin de faire face à Mads Mikkelsen. Ce dernier n'est pas celui qui ressort donc le plus de la seconde partie de la première saison. Si ses regards, ses actions, ses dialogues hâchés, ... font de lui ce qu'il est, Hugh Dancy était encore plus surprenant à mes yeux. Surtout que cet épisode parvient à nous faire comprendre un peu mieux la maladie de Will et surtout comment tout cela agit. Finalement, ce dernier épisode était à la hauteur de ce qu'il fallait attendre. C'est tout simplement bluffant. J'ai maintenant hâte de retrouver la série la saison prochaine d'autant plus que NBC annonce fièrement à la fin de l'épisode qu'elle sera de retour.

Note : 9.5/10. En bref, un brillant épisode concluant une magnifique première saison.

L'équipe Crédit Agricole - Episode 10

Commenter cet article