Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Hannibal. Saison 2. Episode 4. Sakizuke.

30 Mars 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2014-03-30-12h29m11s165.jpg

 

Hannibal // Saison 2. Episode 4. Sakizuke.


Vous imaginez un essaim d’abeille dans votre cerveau ? Hannibal l’a fait. Il y a des choses qui parfois dans cette série deviennent particulièrement angoissante surtout que l’on se demande si des tueurs en série peuvent réellement faire ce genre de choses. « Sakizuke » était un épisode parfait pour tenter de nous démontrer que c’est plausible. Mais au-delà de ça, cet épisode était parfait pour d’autres raisons. A commencer par la tension que l’épisode installe et qui ne laisse aucun répit au téléspectateur. On ne s’ennuie donc pas mais en plus de ça, on nous laisse sur un cliffangher particulièrement étonnant. Je n’aurais jamais cru que Beverly Katz se retrouve dans cette situation mais le fait est qu’elle est maintenant bien dans la mouise. La pauvre, j’aime beaucoup ce personnage et Hettienne Park était parfaite. Toute la scène finale où elle pénètre chez Hannibal afin de récolter des indices et découvre son sous sol musée des horreurs c’était tout de même fabuleux. Et la série s’en sert pour relancer la saison dans une toute nouvelle direction. Je ne m’y attendais pas du tout. Mais Bryan Fuller avait pourtant annoncé que les épisodes 4 à 8 étaient grandioses, ils ne nous ont pas menti.

Cet épisode se concentre sur Katherine Pims (incarnée par l’excellente Amanda Plummer), une femme qui détruit plus ou moins des gens afin qu’ils passent une mort lente et douce. C’est terrible tout de même, surtout cette histoire d’essaim d’abeille ou encore d’homme qu’elle a complètement lobotomisé. C’était une enquête plutôt bonne et surtout suffisamment effrayante pour rester dans la lignée de ce que Hannibal a l’habitude de nous offrir. Ce n’est pourtant pas l’un des éléments les plus importants de l’épisode. J’ai largement préféré le retour de Bella, incarnée par Gina Torres. Ce que j’ai beaucoup aimé dans cette histoire (même si je la connais déjà ayant vu Dragon Rouge) c’est le fait que l’on tente de nous plonger dans le désespoir de Bella. Cette dernière est malade et veut mourir en paix. C’est pourquoi elle va voir Hannibal afin que tout se passe bien. Surtout que je suis persuadé que Bella sait pertinemment qui est Hannibal. Sauf qu’au fond, Bella choisie ici la simplicité : mourir tranquillement quand elle ne veut et en paix. Hannibal va plus ou moins changer quelque chose dans son histoire puisqu’il va choisir de la réveiller.
vlcsnap-2014-03-30-12h19m41s101.jpgJ’ai donc hâte de voir la suite, surtout que Bella a clairement de quoi faire. Will de son côté est plus ou moins oublié dans cet épisode même si j’ai adoré le fait que des souvenirs remontent à la surface. Je pense que Will, la personne que Hannibal voulait en tant qu’ami, va causer la perte de Hannibal. Ce n’est pas possible autrement et de toute façon on se dirige petit à petit vers Le Silence des Agneaux. C’est une autre très bonne chose. Mais c’est aussi ce que Will parvient à faire avec Chilton qui est assez plaisant. Ce qui est bien aussi c’est que Will commence à petit à petit retrouver le contrôle de son propre esprit. Il faut dire que Hannibal ne peut plus agir sur Will avec des drogues et des psychotropes. Maintenant qu’il est en prison, il peut lentement redevenir lucide. La série s’amuse avec les personnages et c’est justement ce qui rend le tout encore plus jouissif. On ne sait pas trop comment cela va se dénouer mais le cliffangher de fin était certainement quelque chose d’inattendu. Finalement, Hannibal jouit d’une très belle narration, d’une mise en scène toujours aussi efficace. Le casting de la série est toujours aussi bon et rien que de voir la tête de Mads Mikkelsen à la fin de l’épisode me donne bien envie de voir la suite.

Note : 10/10. En bref, parfait.

Commenter cet article