Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Happily Divorced. Saison 1. Pilot.

16 Juin 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Eté

vlcsnap-2011-06-16-20h53m40s55.png

 

Happily Divorced // Saison 1. Episode 1. Pilot.


J'ai été tellement démoralisé par les différentes mauvaises critiques de ce pilot que j'y allais vraiment la tête baissée. Et au final, c'est certes très kitsch, très mal réalisé, très moche niveau décor mais les personnages ont du coeur et sont funs. J'aime bien Fran Deschner comme ça, sans trop forcer la dose non plus. Elle en fait presque trop à certains moments, les répliques sont assez peu convaincantes à certaines moments mais je sais pas, j'ai passé un bon moment et surtout… j'ai ri plusieurs fois. Le truc qui fait que la série accroche son public c'est qu'on a l'impression de revoir les vieilles séries des années 90 mais avec un peu de fraîcheur ici, qu'il n'y a pas dans Hot in Cleveland, où les rides sont bien là et bien vivantes surtout.

Une femme d'âge mûr divorce lorsqu'elle découvre que son mari est gay. La voilà de retour dans le petit monde des rendez-vous galants et des ex envahissants...

J'ai malgré tout un problème envahissant avec les sitcoms de TV Land. Je sais que souvent les pilots je les trouvent cool et puis plus les épisodes passent, plus j'ai envie d'étrangler la série, de la mettre en charpie. Alors il y avait de bonnes petites phrases de dialogues dans ce premier épisode, mais il y avait aussi des moments de flottement. Tout l'humour reste concentré à certains endroits pour laisser place à une intrigue amoureuse à Fran. J'ai trouvé marrant de revoir Tichina Arnold que j'avais découvert dans Everybody Hates Chris et que j'adorais. Ici elle joue une amie de Fran. C'est sympa, sans prise de tête.

Au final, ce pilot place une histoire certes ronronnante, qui n'offre pas grand chose niveau développements futurs si ce n'est qu'on aura forcément des trucs barbants mais l'ensemble est viellement sympathique et j'ai passé un bon moment je m'en cache pas. Certains trouveront que c'est une catastrophe et je les comprends dans un sens car difficile d'arriver à aimer quelque chose qui tente d'être cool mais avec une forme has been. Je regarderais la suite par curiosité puisque c'est l'été et que j'espère autant dire que j'ai ri avec la saison 1 de Hot in Cleveland (avant de détester la saison 2 et d'arrêter la série en cours de route).

Note : 5/10. En bref, une forme has-been et un fond sympa et parfois rigolo. Sans prétention c'est correct.

Commenter cet article