Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Happy Endings. Saison 2. Episode 11.

12 Janvier 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2012-01-12-22h44m57s211.png

 

Happy Endings // Saison 2. Episode 11. Meet the Parrots.


Une fois de plus, Happy Endings nous fait rire avec ses épisodes où la bande d'ami(e)s se laisse aller à ce qu'ils veulent sans se soucier de rien. On a donc un gloubiboulga de moments très drôles, de situations très funs et surtout d'une énergie moderne et efficace qui pourrait faire trembler les murs de toutes les sitcoms entre amis que l'on puisse connaître (sauf Friends quand même, l'institution quoi). Dans ce nouvel épisode, le père de Dave, "Big" Dave débarque en ville afin de présenter à son fils sa nouvelle petite amie qui se trouve être… la mère de Penny. Ces deux là sont sympathiques mais c'est surtout des accessoires pour apporter de l'énergie à une relation Penny / Dave. Et le duo fonctionne à merveille. Je dirais même qu'il carbure. On ne voit même plus le bout tellement on s'amuse. Rien que la partie chantée était vraiment excellente. On s'y attends pas et c'est bien un des trucs qui fait toute l'originalité de cette série : nous surprendre. Penny d'un côté est toute contente que sa mère ait enfin trouver quelqu'un et de l'autre, Dave n'est pas vraiment fan de Penny en tant que demi-soeur et on peut la comprendre.

Il y a donc des bons moments autour de Dave et de Penny et j'ai trouvé que tout ce qui se raconte est intelligent malgré le traitement à la rigolade des relations entre les divers personnages. Dans l'autre partie de l'épisode, Alex, Brad et Max vont tenter d'enquêter sur le restaurant chinois d'à côté pour savoir si il n'y a pas un cartel qui y sévi. Blue Bloods, le ton du polar avec la lumière rouge et feutrée, de nombreuses références sont employées par l'épisode afin de donner le ton de cette autre partie et afin de contrer l'autre partie avec Dave et Penny. Le choc est là, du coup c'est comme si on avait deux épisodes distincts qui avaient été mélanger pour ne donner qu'un seul. Car au fond, chaque intrigue aurait très bien pu servir à un épisode entier pour deux fois plus de plaisir. Mais bon, d'un autre côté cela permet d'être super rapide et énergique. Je n'ai pas vu les 20 minutes de l'épisode passer. C'est dingue quand même, surtout quand la comédie a pris tellement de place des dernières années en télévision qu'on pourrait croire que tout ressemble alors qu'il n'en ait rien.
vlcsnap-2012-01-12-22h37m28s74.pngMon personnage préféré de cette autre partie de l'épisode c'est Alex, elle va nous jouer la suspicieuse, la mangeuse pour quinze (le coup au restaurant avec le grand buffet c'était hilarant même si cela ne dure quelques secondes). Reste alors la scène d'ouverture de l'épisode sur une soirée de "Charades" (très populaire aux Etats-Unis) avec de bons moments et surtout une jolie énergie du début à la fin. Enfin, les quelques histoires autour des sandwichs de Dave c'est encore une fois du grand art. Je sais pas où Happy Endings trouve toutes ces idées mais c'est fait avec parcimonie et jamais à outrance alors que les comédies de ce genre pourraient justement plonger dans les facilités. J'ai hâte de voir la suite de cette seconde saison et surtout, en espérant qu'ABC commande une nouvelle saison car Happy Endings le mérite (bien plus que la très médiocre The Middle)...

Note : 8/10. En bref, excellent. Happy Endings joue avec ses personnages dans des situations rocambolesques. Une fois de plus.

Commenter cet article

appartement nice 13/01/2012 08:08


c'est super ce partage

Reaper 13/01/2012 03:07


T'as oublié de mentionner les apparitions du péroquet intégriste, raciste et homophobe


 


Cet épisode est juste énorme oui ^^