Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Happy Endings. Saison 3. Episodes 16 et 17.

6 Avril 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2013-04-06-14h49m57s131.png

 

Happy Endings // Saison 3. Episodes 16 et 17. The Incident / Bros Before Bros.


J'ai toujours plus ou moins vu Happy Endings comme un joyeux bordel. Joyeux car cette série met tout de suite la pèche au téléspectateur. Et bordel car au fond, il se passe des choses tellement folles dans cette série que l'accouplement de l'ensemble est bordélique. Mais c'est jouissif, drôle et parfois même impertinent. Happy Endings c'est l'accouplement de tous les bons ingrédients. C'est fait avec amour (mais pas comme les sandwichs de cet homme bizarre qui va voler le camion de Dave bien évidemment). De ces deux épisodes je retiens pas mal de choses, et notamment une réplique sur Nurse Jackie ("I just watched Nurse Jackie and I can't handle more drama") et une grande bataille de nourriture dans "Bros Before Bros". C'était deux moments que j'ai choisi parmi une tonne d'autres moments. Certains étaient plus drôles j'en conviens, mais ces deux là sont mes préférés. Allez savoir pourquoi, je ne saurais même pas vous le dire moi même. Tout commence avec "The Incident". Penny, qui avait alors la garde du camion de sandwich de Dave va trouver le moyen de le perdre et de le laisser se faire voler.

Elle est cruche un peu Penny mais c'est pour ça qu'on l'aime. Elle va donc tenter de le retrouver avec Dave. On enchaine alors les effets comiques (les affiches de recherche et le mec relou, la petite citation de Penny sur la police, …). C'est brillant car l'assemblage de beaucoup de choses dans cette série est terriblement efficace. Je ne trouve rien à redire. Je dirais même plus, je pense sincèrement que les choses ne pouvaient pas être mieux fichues que dans cette série. C'est en tout cas ce que je me dis à certains moments. L'épisode ne s'arrête pas à cette petite histoire. Pendant ce temps, Max va aller au salon de coiffure de Alex et Jane et va découvrir tout ce que les filles pendant l'une de l'autre grâce au coiffeur incarné par RuPaul. C'était un joyeux bordel là aussi, aussi bien pour la coupe de cheveux de Max que pour les diverses révélations qu'il va entendre. Surtout que pendant ce temps, Alex et Jane vont entrer dans une sorte de colère noire. Mais joyeusement jouissive là aussi.
vlcsnap-2013-04-06-15h09m56s89.pngJ'adore les deux soeurs, elles sont tellement bien ensemble et toujours à la pointe de l'humour. Mais Elisha Cuthbert reste ma préférée dans Happy Endings. Enfin, et dans le genre flippant, nous pouvons citer Brad qui découvre une marionnette de lui que sa femme avait faite construire pour se sentir moins seul quand ce dernier était en voyage d'affaire. La conclusion de l'épisode était un gros trip que seule la série pouvait faire. Happy Endings m'a donc encore séduit. Et cet épisode était très réussi. Une belle association de bons dialogues et de scènes sauvages et presque improvisées (je me demande parfois si ce n'est pas le cas d'ailleurs). Puis nous terminons avec "Bros Before Bros". Dave a besoin de gagner une compétition avec The Brazilian, un camion qui attire bien plus de clients que lui. La bataille entre les brésiliens et Dave était plutôt sympathique même si ce n'est pas ce que Happy Endings a fait de mieux cette année.

Disons que j'ai largement préféré la petite bataille de nourriture entre les brésiliens et le groupe à la fin de l'épisode. Ou encore Max qui trouve le moyen de tomber sous le charme de son ennemi brésiliens et de coucher avec. Il n'y avait que Happy Endings pour nous délivrer ce genre d'incongruités particulièrement drôles. Pendant ce temps, Penny va retrouver son père qu'elle n'avait pas vu depuis 20 ans. Un moment assez touchant finalement mais qui se solde par à la fois de belles réflexions efficaces et de bons dialogues. Le commentaire d'Alex sur la Corée du Nord était surement le meilleur "You had Jane plan you a backup wedding in an underground bunker just in case North Korea quote grew a pair, but you never thought of who's donna walk you down the aisle ?". C'est pour ce genres de dialogues efficaces que Happy Endings est une grande réussite. Un peu comme la jolie référence faite à Ladybugs (je ne connaissais pas du tout ce film et j'aurais préféré ne pas le connaitre) : "He's not lying. He once Ladybugs'd himself into a Jr High girls soccer tournaient, ber against the team, and threw the game".
vlcsnap-2013-04-06-15h02m01s204.pngPar ailleurs, et cela n'a rien à voir avec ces deux très bons épisodes de Happy Endings, USA Network a annoncé qu'elle était en discussion avec Sony (le producteur) pour potentiellement reprendre la série si jamais ABC annonçait son annulation. En effet, alors que USA Network prévoit de se lancer sur le terrain de la comédie avec l'arrivée à la rentrée des rediffusions de Modern Family sur son antenne, Happy Endings serait peut être une bonne idée. Qu'en pensez vous ? Moi je suis tout ouïe.

Note : 8/10 et 6.5/10. En bref, deux bons épisodes de Happy Endings, drôle et plein de bonnes choses. Que demander de plus.

Commenter cet article

pdf editor 02/12/2014 16:36

La dernière série je ai vraiment gardé sur leurs orteils! Je ai peur d'imaginer ce que le résultat de l'émission!

sop graduate school 25/10/2014 15:47

Savons devraient être intéressant de la nouvelle série, qui est maintenu en suspens! Mais encore, non seulement la série devrait le faire!

quantitative business analysis 09/10/2014 15:07

En effet, à chaque épisode ne fait qu'augmenter la tension! J'aime vraiment regarder les événements qui se développent si rapidement!

voice over demo 30/09/2014 13:32

Une scène pourrait montrer un homme d'aller au combat, avec des flashbacks de sa jeunesse et à sa maison-vie et avec des effets spéciaux ajoutés, placés dans le film après le tournage est terminé. Comme ceux-ci ont tous été filmés séparément, et peut-être avec les différents acteurs, la version finale est appelé un montage.

solarsunfamily.wordpress.com 29/09/2014 09:18

On fait valoir que les critiques de cinéma de journaliste ne devraient être connus à titre d'évaluateurs de films, et de vrais critiques de cinéma sont ceux qui adoptent une approche plus académique de films. Cette ligne de travail est le plus souvent connu sous le nom la théorie du cinéma ou des études de cinéma.