Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Harry's Law. Saison 1. Episode 4.

9 Février 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2011-02-09-23h32m50s113.png

 

Harry's Law // Saison 1. Episode 4. Wheels of Justice.


Voilà un excellent épisode de Harry's Law qui ne met pas vraiment le personnage de Harriet au premier plan mais plutôt Tommy Jefferson, un personnage savoureusement bien écrit, soigné et le type de personnages que j'adore. A la fois gommé, déjanté et un peu déchaîné sur les bords. On le laissait dans l'épisode précédent avec l'affaire d'Ivan, cette mère de famille avec 3 enfants qui accuse une chaîne de fast-food de l'avoir rendue obèse, et d'avoir fait de même avec ses enfants. Pendant ce temps, Adam tente d'aider David à éviter la prison pour avoir battu l'agresseur de la petite amie d'Adam dont j'ai oublié le nom.
L'affaire de Tommy est géniale. D'une c'est une affaire qui encore une fois est complètement impossible à amener devant un jury mais également que tout ce qui est avancé dans l'épisode c'est à la fois carnaval et mascarade. Ce personnage est amusant car il est le pire cliché de l'avocat un peu véreux sur les bords, qui fait le pitre devant le jury et qui au final, empoche son chèque à la fin du procès. L'affaire de la semaine est donc bien maniée, laissée à quelqu'un qui ne se laisse pas marcher sur les doigts. E. Kelley a encore écrit un épisode et les dialogues étaient excellents.
Pour ce qui est d'Adam il est sympa mais je l'aime un peu moins ce personnage. Peut être parce qu'il est passe partout ce qui dans un sens est dommage. Dans l'épisode on se concentre un peu trop sur sa relation et pas tellement sur le côté juridique de l'affaire. C'est pas mauvais mais ça manquait d'une dose de folie dans le traitement. Ca aurait pu être tellement mieux si l'on avait pas garder le côté classique et austère de l'affaire, déjà vu dans d'autres séries judiciaires. Cependant, le personnage de David, ce gangsta un peu drôle sur les bords me plaît bien. Il donne une dimension autre à chacune de ses apparitions, même si ce n'est pas toujours pour les meilleures raisons.
Harriet est donc remise au second plan alors que la série porte quand même son nom. Dans un sens c'était une bonne idée car cela permet de développer un peu plus le reste des personnages, mais d'un autre côté il fût dommage de laisser Harriet derrière son bureau.

Note : 8/10. En bref, rien que pour le personnage de Tommy Jefferson, cet épisode vaut le détour.

Commenter cet article

Kit vaisselle mobile home 10/02/2011 06:09



tout à fait d'accord avec cet article