Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Harry's Law. Saison 2. Episode 1. SEASON PREMIERE

22 Septembre 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2011-09-22-20h12m44s162.png

 

Harry's Law // Saison 2. Episode 1. Hosanna Roseanna.
SEASON PREMIERE


Je lisais aujourd'hui la review de quelqu'un sur la première saison de Harry's Law et je dois avouer que je suis pas d'accord puisqu'il racontait que la série avait du mal à trouver son ton, ses marques. Je pense qu'au contraire, elle a su allègrement trouvé chaussure à son pied (c'est le cas de le dire). A défaut d'être super originale, la première saison permettait d'entrer dans l'univers feutré d'un E. Kelley qui commence à se faire vieux comme tout le monde et qui nous propose une série judiciaire à son image avec un personnage principal, celui d'Harriet, à la fois bougon et surtout austère. Le résultat était assez bon dans son ensemble, je ne regrette même pas les cas judiciaires que je trouvaient assez bien ficelés dans l'ensemble. J'attendais après cette première saison surprise ce que la saison deux pouvait donnée avec Jenna et Malcolm en moins, ce qui n'est pas de refus, alias la Kellerisation. L'ajustement de la série se fait pas sans grands changements de décor, on a notamment un office space à l'étage du dessus du magasin, Harriet partageant un bureau désormais avec Tommy Jefferson.

Ecrit par David E. Kelley, cet épisode a la patte de son créateur. On sent tout de suite qu'on entre dans l'univers du Mr. Notamment lors de l'arrivée d'Oliver Richard, le personnage incarné par Mark Valley, ancien collègue d'Harriet qui travaille dans la firme de laquelle elle s'est faite virée au début de la saison précédente. Le personnage me rend nostalgique de Boston Legal, la série dans laquelle il a jouée, de David E. Kelley. Mais peu importe, ça fait plaisir de le revoir surtout après l'annulation de Human Target par FOX, mais c'est une autre histoire qui ne concerne pas Harry's Law. Il apporte donc le cas d'Eric Sanders (Alfred Molina), un homme accusé d'avoir sauvagement assassiné sa femme. Le truc qu'il y a dans cette série c'est qu'Harriet a un principe : elle ne défends que des gens qu'elle croit innocent. C'est ici le cas d'Eric. Bien sûr, ce n'est pas sans risques. Alors qu'elle faisait face à Tommy la saison passée, cette fois c'est face à Roseanna Remmick, D.A jouée par l'excellente Jean Smart.
vlcsnap-2011-09-22-20h07m43s225.pngJ'ai trouvé le personnage de la D.A absolument génial, et les différents face à face avec Harriet sont bien orchestrés. Notamment celui de "bonne figure" face aux journalistes. Par ailleurs, l'épisode s'attarde sur la nouvelle associée, Cassie, jouée par Karen Olivo, nouvel ajout casting de la saison. Elle y incarne donc une jeune avocate qui va tenter de défendre un peintre dont les oeuvres ont été repeintées (pour modifications) par son acquéreur. Encore une fois, c'est pas le genre d'affaire qu'on voit tous les jours (contrairement à celle d'Harriet mais qui est bien gérée malgré tout). C'est écrit assez sympathiquement, surtout qu'on laisse paraître les sentiments du peindre et les remords de l'autre partie. C'est assez bien foutu. Au final, ce retour de Harry's Law est convainquant. La série aurait pu être plus incisive, mais forcément le ton est un peu trop rétrograde parfois. J'aime toujours, les changements sont bons. Pourquoi pas…

Note : 6/10. En bref, un retour sympathique pour une série qui s'est bien dépoussiérée par rapport à la première saison, certes sympa, mais vieillotte sur les bords.

Commenter cet article

delromainzika 07/10/2011 01:31



Pas encore vu l'épisode 3, je répondrai dans ma review de l'épisode quand je l'aurais vu :)



obachan 07/10/2011 01:19



salut!


moins d'humour dans cette saison 2: la secrétaire/vendeuse de chaussures est bien morose, Harry flippe et le bureau est un peu "creepy", non?


bien obligé de regarder en VO, j'ai pas bien compris la fin de l’épisode 3 saison 2... dur de pas spoiler quel est
finalement le mobile? il y avait-il un complice?


sympa de trouver un blog sur une série moins connue, bien joué!