Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Harry's Law. Saison 2. Episode 11. Gorilla My Dreams.

12 Janvier 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2012-01-12-21h58m14s86.png

 

Harry's Law // Saison 2. Episode 11. Gorilla My Dreams.


Voilà un épisode très féminin puisque les deux affaires de la semaine concernent des femmes. Alors certes, ce n'est pas du tout pour le même sujet mais quand même. La première c'est autour d'Emily Rose (Haven) en guest star dans cet épisode qui se retrouve jugée car elle détient un gorille chez elle alors qu'il devrait être enfermé dans un zoo. L'histoire était très intéressante car elle permet une fois de plus comme avec la plupart des intrigues de E. Kelley, de remettre en question la loi et donc la possibilité pour les gens comme vous et moi d'avoir des animaux chez eux. Au fond, c'est un peu l'histoire du dernier film de La Planète des Singes. Le personnage d'Emily Rose se retrouve avec un gorille qu'elle rencontrée comme ça dans la nature et qui a vu en lui qu'il avait besoin de réconfort (ce que pouvait pas lui apporté un zoo). Car justement, l'épisode pose également la question des conditions de vie des animaux dans les zoos. Toute cette partie de l'épisode était passionnante et surtout très bien interprétée. Harriet était là aussi il faut dire, avec Tommy, du coup, le duo fonctionne à merveille et l'ensemble est très cohérent.

J'ai toujours pensé que E. Kelley adorait ces deux acteurs là et qu'il ne jurait que par eux, du coup le reste n'avait pas grande importance. L'épisode va encore prendre pour exemple le cas d'une jeune femme incarnée par Erica Durance et qui se fait passée pour Wonder Woman et de faire en sorte de faire la loi comme l'héroïne mondialement connue. Les scènes d'Erica Durance en Wonder Woman sont marrantes et funs (vous pourrez remarquer qu'elle porte le même costume que Adrianna Palicki dans le pilote de Wonder Woman tourné l'an dernier et que NBC n'a pas commandée. Ce remake avait été initié par… E. Kelley. Du coup, la référence n'était pas inopportune mais très bien orchestrée par l'auteur de la série). L'affaire va permettre de découvrir une jeune femme qui a pas mal de problème dans sa vie, et surtout mentalement. Elle a été abusée quand elle était jeune et du coup, elle fait ce qu'elle fait maintenant pour rendre la pareille aux gens qui font du mal aux autres. Petit à petit l'épisode nous emmène vers son climax qui est donc la révélation du verdict. Alors cette dernière peut-elle aller en prison ? Ou va t-elle accepter le deal de l'accusation qui est de la faire interner ?
vlcsnap-2012-01-12-21h52m31s236.pngL'épisode nous donne donc deux sujets de réflexion, avec deux scènes hommages à de la pop-culture (la première avec Wonder Woman et la seconde avec la rencontre entre le personnage d'Emily Rose et le gorille qui n'est pas sans rappeler King Kong). J'ai donc beaucoup aimé cet épisode comme vous avez pu le remarquer. J'ai envie d'en voir plus des épisodes comme ça, avec une réflexion à la fois intelligente et esthétique. Cette seconde saison a eu le don de décevoir du coup… J'espère juste que la suite de la saison va prendre ce chemin. Et encore une fois, il faut que la série se rajeunisse un peu car cela reste toujours un peu vieillot à mon goût (quoique cela ne se dérange pas plus que ça. Au contraire en fait… puisque j'aime bien la série comme elle est mais voilà, elle pourrait bien mieux fonctionner sur les 18-49 si seulement elle faisait un tel succès mais aussi sur les jeunes). L'émotion est palpable, et les actrices (car ce sont deux actrices invitées dans cet épisode) jouent le jeu avec beaucoup de passion.

Note : 7/10. En bref, un solide épisode avec beaucoup d'émotions et de bons moments.

Commenter cet article