Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Hart of Dixie. Saison 1. Episode 11.

24 Janvier 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Hart of Dixie

vlcsnap-2012-01-24-22h10m34s242.png

 

Hart of Dixie // Saison 1. Episode 11. Hell's Belles.


J'ai l'impression que Rachel Bilson nous offre une série de plus en plus surprenante. En tout cas, c'est ce que je pense. J'aime bien les personnages (enfin, de plus en plus les personnages). Plus les épisodes passe, plus je m'attache à Blue Bells qui n'est pourtant pas un lieu commun de villégiature pour moi. Je suis quelqu'un de très urbain et forcément… cette série c'est le clash avec ma culture. Zoe Hart est une héroïne pour moi je crois. Non mais Rachel Bilson n'a peur de rien.La semaine dernière apparaissait sur internet une vidéo virale réalisée pour Funny or Die où Rachel Bilson répond aux critiques de Hart of Dixie avec beaucoup d'humour et de dérision. L'actrice se moque clairement d'elle même et de sa vie tout en renvoyant le tout aux critiques. Et bien évidemment, le tout en rapant. Alors le mot d'ordre de cet épisode était de faire chanter Zoe Hart. En tout cas, il y aura quelques bons moments et notamment son moment de speed au bar quand elle monte sur le tabouret dans cette robe immonde (oui, cette robe rouge traditionnelle est immonde, vite qu'on la jette mais au moins, Zoe Hart passe un épisode entier dans cette robe et l'humour est toujours là).

Alors qu'elle est à la recherche de certains antécédents familiaux, elle va découvrir qu'elle est l'heureuse héritière des Bluebell Belles. De quoi nous faire rire un peu plus. Bien évidemment, quand Lemon apprend la nouvelle, elle va prendre pour mission d'être sûre et certaine que Zoe ne devienne pas une Belle officielle et va lui faire subir une initiation humiliante (qui va passer par cette robe haute couture). J'ai bien rigolé avec les face à face entre Zoe et Lemon. C'est tout à fait ce que j'attends de la série maintenant, cette petite jalousie entre les personnages. Cela peut paraître niais au premier abord mais quand on est dans l'épisode et que l'on a compris le message de détente et de non prise de tête de la série, alors on est prêt pour affronter tout et n'importe quoi. Pendant ce temps, Lavon, avec l'aide de Wade tente de revenir sur le devant de la scène des rendez vous galant. Forcément, tout ne va pas se passer comme prévu. Mais je n'aime pas Lavon. C'et bel et bien le seul personnage auquel je n'accroche pas dans cette série et je ne sais pas pourquoi. C'est la faute de Cress Williams de toute façon, cet acteur est mauvais comme tout et ennuyeux à mourir.
vlcsnap-2012-01-24-22h15m45s19.pngOn a donc la chance de voir Nadine Velazquez en guest dans cet épisode, dans le rôle de Didi. Cette dernière est quand même culottée de dire que Lavon est amoureux d'elle. Mais c'est également très fun et cool. Du coup, je ne peux pas trop reprocher grand chose à cette histoire là. Et enfin, le petit George qui ne sert pas à grand chose le pauvre dans l'épisode - alors que je commence juste à apprécier Scott Porter c'est vous dire -. Son plan qu'il met en place dans l'épisode manque de place pour se faire du coup, on passe en coup de vent. Au final, c'est avec cet épisode et des épisodes de ce genre là que l'on se rend compte de la nature gentille et câline de cette série. En fait, je m'en veux d'en avoir dit du mal au début. C'est vrai, c'est quand même une série mignonne avec une jolie actrice et puis, elle joue de moins en moins au Doc du coup… on ne peut plus lui en vouloir de grand chose - oui, car les épisodes qui se prennent au sérieux médicalement parlant, c'est juste insupportable, enfin, cela reste mon humble avis -.

Note : 7/10. En bref, clairement, Hart of Dixie me séduit de plus en plus (et clairement, ce n'était pas une nouveauté en laquelle je donnais beaucoup au début… en témoigne mes critiques des premiers épisodes).

Et en bonus (pour ceux qui n'auraient pas encore vu, ou ceux qui voudraient revoir car c'est impossible de ne pas en avoir envie) le rap de Rachel Bilson ou Zoe Hart "Call Me Doctor" :

Commenter cet article