Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Haven. Saison 1. Episode 2. Butterfly.

17 Juillet 2010 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Eté

vlcsnap-9789953.png

 

Haven // Saison 1. Episode 2. Butterfly.

 

Alors que je criais au génie pour le pilote j'ai peu être crier trop fort. Même si l'épisode 2 est loin d'être une catastrophe, il n'est pas du tout à la hauteur du pilote. On atterri donc à Eureka 2, ma plus grosse crainte pour la série s'est finalement réalisée. C'est bien dommage. Cependant, l'histoire en elle même reste plutôt correct et sympathique à suivre de par son rythme constant et sa bonne ambiance qui rode.

Dans l'épisode 2 on s'intéresse à un grosse boule en bronze qui dévale les rues de Haven pour finir encastrée dans un bar, le bar de la ville. Le premier suspect c'est le révérend qui a eu une dispute avec le gérant du bar au sujet de sa fille. Cependant, on découvre bien vite que ce n'est pas du tout lui qui est la cause de se phénomène. De plus, après avoir aperçu un papillon sur son lit, l'agent Audrey Parker se retrouve dans un cocon formé grâce à la couverture de son lit. C'était un peu bizarre cette scène. Bref, la "Haven P.D" comme l'annonce Audrey ou "sort of" doit enquêter sur ce phénomène.

Le fils adoptif du révérend alias Bobby est sujet à des cauchemars qui deviennent réels. A chaque phénomène paranormal, ses terreurs nocturnes (en rapport avec la mort de ses parents) prennent forme aussi bien avec un médaillon qui s'aimante sur le capot d'une voiture afin de pouvoir écraser le révérend, provoquer un accident de voiture, électrocuter les agents dans un couloir de l'école. C'est très "tirée par les cheveux" et j'ai eu l'impression finalement de revenir un épisode de Eureka à une exception prêt...

Et cette exception c'est l'ambiance de la série. On est bien dans une zone portuaire, ça reste très Stephen King et donc pas prise de tête, on a malgré tout du mal avec le mystère de la saison qui n'avance pas. C'est vraiment dommage alors que l'histoire du Colorado Kid était intéressante. On découvre donc que la série veut durer longtemps et ne pas s'arrêter à une seule saison, c'est bel et bien dommage car Stephen King sa s'adapte qu'en mini série et jamais en série sinon on se risque à faire un Dead Zone 2.

 

Note : 6.5/10. En bref, un épisode rythmé mais encore une fois c'est loin d'être ce qu'était le pilote. On perd tout suspens dans cet épisode et on nous met déjà des stand alone. Dommage.

Commenter cet article