Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Haven. Saison 2. Episode 8.

3 Septembre 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Eté

vlcsnap-2011-09-03-15h57m29s5.png

 

Haven // Saison 2. Episode 8. Friend or Faux.


Jouer le jeu de l'original et de la copie aurait pu être bien mieux géré. Alors, Haven depuis le début de la saison ne l'a pas déçu mais c'est bel et bien une première avec cet épisode. Je sais pas, je me suis pas spécialement ennuyé, l'histoire se tenait mais c'était assez feignant et creux. Disons que la série aurait pu être plus incisive sur ce qu'elle veut nous raconter, en nous proposant un divertissement plus horrifique. Car Haven a un potentiel inexploité, celui de la peur. Je n'ai pas vu d'épisode qui utilise ce filon (peut être parce que Haven peut ainsi être rediffusée par Syfy en pleine journée) mais c'est un galon qu'elle n'a pas et qu'elle mériterait amplement. Par ailleurs, le début de l'épisode est absolument génial. On a déjà une ambiance bien placée, une histoire potentiel et le face à face avec Duke était de bonne facture. Haven est un peu cette série qui a des tas d'idées mais qui a du mal à mes mettre en forme bien que la saison 2 soit réussie.

"Friend of Faux" me rappelle malheureusement la première saison et ses multiples défauts. Tout d'abord l'histoire qui stagne vers le milieu, à la recherche de qui est le vrai, et qui est le faux. Alors que l'on aurait pu tout de suite nous imposer cette division des deux alter-égo, puis après en venir à une sorte de chasse à l'homme impossible de deux hommes qui ont finalement le même but sauf que l'un est gentil, l'autre très pervers et vilain. Ensuite dans la gestion des personnages de la série, l'ensemble gagne un peu mieux mon estime. Notamment avec Audrey qui s'avoue enfin tout ce qu'elle a sur le coeur, et notamment le fait qu'elle a les souvenirs de quelqu'un d'autre implantés dans sa tête. Pour quelles raisons ? Encore une fois le mystère est tellement entier, c'est un peu la foire à la saucisse aussi avec le cliffangher qu'il faut remonter quelques épisodes pour comprendre.
vlcsnap-2011-09-03-16h13m39s230.pngAinsi, l'épisode bien que parfois bien sympa, avec du second degré un tantinet assumé avec le personnage égocentrique qu'est l'alter-égo méchant. Après c'est un épisode industriel, qui ne demande pas réelle introspection du téléspectateur sur la saison et sur sa trame. Tout avance de façon mécanique, pas trop besoin de réfléchir et ce malgré les quelques pistes d'égarement que le scénario tente de créer afin de nous avoir (notamment sur le fait que l'un est est gentil, et qu'il n'a rien fait, alors qu'on sait bien que foncièrement les deux sont de mèche). Bref, après une très bonne scène d'ouverture, l'épisode se perd dans un méli-mélo de plus ou moins bonnes idées. C'est dommage, l'idée de base était très bonne.

Note : 5/10. En bref, un épisode semi intéressant, semi feignant.

Commenter cet article