Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Hawaii Five-O. Saison 2. Episode 13.

3 Janvier 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2012-01-03-17h32m17s58.png

 

Hawaii Five O // Saison 2. Episode 13. Ka Ho' Oponopono.


Après être parti sur une note "Gloups", la série revenait avec un épisode assez décevant une fois de plus. Bon, ok, McGarrett et Dano était sympathique, et le retour de notre bon vieux papy incarné par un Terry O'Quinn très en forme c'est très plaisant mais l'intrigue de l'épisode de la semaine manquait de consistance. Bien que ce ne soit pas un épisode totalement ennuyeux comme le fût celui de la semaine avant les vacances, celui ci avait du mal à démarrer. Il y a des moments d'action, avec quelques courses poursuites (je retiens la très courte dans les couloir du lycée, ou encore la course poursuite d'une voiture d'un potentiel suspect). Le tout est pimenté par des twists que l'on voit venir (le père qui couche avec une fille de 16 ans, il faut le voir pour le croire), ou encore des paillettes pleins les yeux comme la potentielle mise en forme d'une intrigue dans les couloirs du lycée qui puisse faire ressortir un quelconque humour dans la série, finalement c'est bien décevant. En effet, j'ai eu du mal avec certains passages, notamment tout cet amas de technologie qui commence sérieusement à me mettre hors de moi. La palme du ridicule revient tout de même à Lori et son "Ah je sais pas, c'était dans le coffre de notre voiture".

Oui, en gros ils ont des super appareils qui valent des milliers de dollars comme ça en vrac dans le coffre de leur voiture à côté du crique et de la roue de secours. Bien sûr, le développement est très pauvre car deux intrigues se chevauchent dans cet épisode. Même si certains passages sont plutôt sympathiques, l'ensemble manque de vigueur et d'énergie. Le moteur tourne à froid et c'est bien bête car l'idée de base n'était pas si mauvaise. Du côté de Joe White, il fait des voyages au Japon et tout le monde se demande ce qu'il va bien faire là bas. Forcément c'est pour aller chercher des ennuis, terribles, qui pourraient même le faire tuer. Le dernier quart d'heure de l'épisode réveille donc le téléspectateur et surtout nous développe un arc thématique de la série, qui est celui des méchants aux gros bras. Adam Noshimuri, incarné par un ex évadé de The Event (Ian Anthony Dale) est un personnage qui a encore un peu d'intérêt et de potentiel quoique durant la fin de cet épisode, tout se précipite tellement qu'on a pas vraiment l'impression de profiter d'un quelconque spectacle. On reste donc sur notre faim tout au long de l'épisode pour terminer sur un truc expédié en deux temps trois mouvements.
vlcsnap-2012-01-03-17h36m26s255.pngCe qu'il y a de plus désolant dans cet épisode c'est que Terry O'Quinn ne sert presque à rien. Les premiers plans au début de l'épisode sont assez rageur à voir. Je me demande comment la série peut mettre autant d'énergie à faire tout ça pour ça. Mais encore heureux qu'il y a McGarrett, toujours là pour sauver tout le monde et surtout pour être intéressant et fun. La scène au dessus de cette prétendue falaise était très perspicace et l'humour était au rendez vous notamment pour la chute (dans tous les sens du terme). Et Danno est là aussi bien présent pour amuser la galerie. Ainsi, on se retrouve donc avec un épisode qui aurait très bien pu en faire deux. Un épisode classique d'un côté avec une intrigue un peu plus musclée et cela aurait très bien été, notamment en traitant la partie adolescents à Hawaii, et un autre épisode, se recentrant sur la mythologie de la série avec Noshimuri, ce personnage intriguant mais pas suffisamment où l'on aurait très justement pu lui donner une certaine carrure avant de lancer un dernier quart final avec Joe White en pleine forme...

Note : 5.5/10. En bref, une fois de plus la série livre dans le classique emballé/expédié. Dommage.

Commenter cet article