Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Hawaii Five-O. Saison 2. Episode 3.

4 Octobre 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2011-10-04-16h18m44s9.png

 

Hawaii Five O // Saison 2. Episode 3. Kame'e.


Quand Hawaii Five O mêle intrigues sous-jacente et cas de la semaine, je trouve ça terriblement bon. Cet épisode fait parti des réussites de la série. Certes il y a eu mieux mais je trouve que l'alliance des deux s'est faite de façon judicieuse et je ne peux m'empêcher d'être happer par tant de bonnes choses. L'introduction de l'épisode, rien que ça, ça vous donne envie de rester jusqu'au bout. Ces paysages magnifiques d'Hawaii. Je pense que de ce côté là, on est vraiment servi. Sans parler de cette foret dense qui me rappellera toujours Lost, non sans émotion. Et puis de voir Terry O'Quinn alias Joe White dans cette série déambuler dans cette foret, moi ça me fait tout drôle. J'ai l'impression de revoir John Locke. Tout simplement. Et justement, le cas de la semaine c'est ce que l'on pense être le suicide d'un agent de la SEAL, et après nouvelle autopsie, Max découvre que finalement, il a bel et bien été assassiné. L'épisode prend donc une forme classique de procédural, mais avec ce petit plus.

Et il va venir notamment de Max. Masi Oka avec imper (alors qu'il fait quand même plus de 30 degré à l'ombre là bas) et lunettes de soleil, c'est juste à mourir de rire. Je pense que les scénaristes ont voulus joué la carte de l'humour avec ce personnage comme Masi Oka le faisait bien dans Heroes (même si sur la fin c'était devenu plus que lourd et ennuyeux). L'humour va également venir d'une scène ridicule jouée par Sarah Roemer (tout le monde se souvient de Leile Buchanan dans The Event… ou pas). Ici elle n'est bonne qu'à faire le café. Bizarrement j'ai ri avec cette scène. Me demandez pas pourquoi, mais mes souvenirs de son rôle dans l'ex série d'NBC m'ont presque traumatisé. Pendant ce temps, McGarrett va beaucoup traîné avec son mentor Joe. Les quelques scènes entre les deux personnages sont plutôt pas mal, notamment la première, celle du tire longue distance. On sent qu'il y a une vraie fraternité entre les deux personnages et j'espère que Joe va rester là un bon moment (vu que son contrat a été rallongé de quelques épisodes…).
vlcsnap-2011-10-04-16h19m36s19.pngvlcsnap-2011-10-04-16h37m03s246.pngC'est également le moment de voir un peu plus du passé de McGarrett et notamment quelques scènes d'entrainement des forces spéciales dont il faisait partie. C'est là que l'on rencontre le commandant officier Wade Gutches joué par David Keith (vu l'an dernier dans deux épisodes - FOX n'en ayant pas diffusé plus - de Lone Star). La fin de l'épisode nous ramène donc à une scène d'action impressionnante que l'on voit à travers des écrans. Dommage que cela n'est pas été tourné de façon terrain et qu'on ait un vrai aperçu mais bon. Pas grave, le plaisir était là malgré tout. Pendant l'affaire, on a droit à une scène en parachute impressionnante. J'adore ce genre d'exercices périlleux car cela change de la terre, des bois, et des routes. Donc c'est pas mal fichu. Enfin, Chin Ho se fait du soucis pour Kono qui traine avec des ex-flics ripoux dont Frank Delano joué par le pas crédible du tout William Baldwin. C'est marrant car cet acteur a rien du méchant, mais alors pas du tout, alors il amène un humour involontaire que j'adore.

Au final, Hawaii Five O livre ici un épisode costaud avec des scènes d'action intéressantes mais également son lot d'intrigues sous-jacente, et notamment avec Kono qui va finir par apporter des ennuis à Chin Ho. J'attends de voir la suite pour situer si cela sera intéressant ou non de vraiment se prendre au jeu. Grace Park écartée des Five O n'a pas vraiment perdu d'intégrer au mieux Lauren German alias Lori dans la série. En effet, passé son épisode d'intégration (le 2.02), dans celui ci elle sert vraiment de plante de bureau, ni plus ni moins, presque pas de dialogues, et c'est dommage car le potentiel de son personnage était dans ses confrontations avec l'équipe d'origine. Là c'est justement inutile.

Note : 7/10. En bref, un épisode divertissant, imposant quelques intrigues subsidiaire de façon judicieuse. Un bon épisode.

Commenter cet article