Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Helix. Saison 1. Episode 6. Aniqatiga.

9 Février 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2014-02-09-16h21m55s193.jpg

 

Helix // Saison 1. Episode 6. Aniqatiga.


Après m’avoir plus ou moins déçu avec certains épisodes précédents, la mécanique de Helix commence à se dégripper avec « Aniqatiga ». Ce n’est pas forcément ce que la série a fait de mieux non plus mais l’ambiance et l’histoire que l’épisode raconte tente de connecter plus ou moins efficacement tout ce que l’on peut voir dans cette série. Surtout que l’épisode était beaucoup plus efficace que les précédents. Ce n’est pas une série de SF aussi riche que Battlestar Galactica mais je commence à me résigner. Je pense que la base mythologique de Helix a beau ne pas être grande, elle est intrigante. On a envie de savoir comment tout cela va évoluer et surtout de savoir qui va s’en sortir vivant. De plus, l’épisode joue astucieusement avec les histoires pour que l’on n’ait pas l’impression que tout s’embrique au premier abord. Si Balleseros n’est pas mort, je pense que c’est uniquement pour que Helix se donne un peu plus de temps pour lui donner de quoi nous faire tourner la tête. Et cela va plus ou moins bien fonctionner. Je pense qu’il est aussi l’un des personnages les plus intéressants de cette série. En plus d’être suffisamment mystérieux, il apporte pas mal de fun.

Et c’est aussi ce dont Helix avait besoin pour respirer un peu. A force de nous priver d’air et de nouveautés, la série s’était engoncée dans un truc pas toujours très passionnant, passant le plus clair de son temps à brasser de l’air. Certes quand Helix brasse de l’air elle le fait bien mais bon, ce n’est pas totalement réussi non plus. Anana est une officier de police qui enquête sur des disparitions d’enfants étranges. Et l’un d’entre eux n’est autre que Daniel, l’homme qui a tenté de tuer Balleseros. Tout cela est assez tarabiscoté mais au moins la série prouve qu’elle a d’autres choses à raconter au travers de ses mystères et je préfère ce Helix là au Helix que je regardait encore la semaine dernière. On sent ici un peu plus la patte de Ron Moore, celui qui développe les personnages et fait de la SF un vrai soap. Alors certes, on est encore loin du soap-opera réussi dans Helix mais je donne des bons points car la série se dirige dans une bonne direction. Ensuite il y a l’histoire de Julia. Ce personnage est devenu l’un des personnages les plus importants de la série alors qu’au fond elle n’était pas forcément ce qu’il y a de plus réussi au premier abord.
vlcsnap-2014-02-09-16h37m32s90.jpgCe personnage est devenu de plus en plus intriguant et l’on a envie de la découvrir. Le scénario creuse donc les personnages un peu mieux qu’auparavant et nous donne ainsi l’occasion de voir de nouvelles choses et de nouvelles manière de voir Helix. Un peu comme avec Hatake finalement. Ce dernier, grand manitou étrange, laisse pantois par moment le téléspectateur alors qu’il tente de faire avancer notre petite série dans une direction peut-être plus menaçante. C’est en tout cas comme ça que je le ressens. Alan de son côté ne sert toujours à rien à mon humble avis. Disons que ce personnage pourrait être amené à faire beaucoup plus mais finit par décevoir et ne pas nous emmener suffisamment loin. Surtout que Alan et Sarah forment le truc le plus ridicule de Helix pour le moment. Inutile de divaguer, je pense qu’il n’y a rien d’autre à dire de plus. Finalement, ce tout nouvel épisode de Helix était assez réussi dans son ensemble et permet aussi de voir que la série ne veut pas rester trop terre à terre mais s’ouvrir à ses personnages. Une très bonne nouvelle.

Note : 6.5/10. En bref, Helix reprend du poil de la bête.

Commenter cet article