Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Helix. Saison 1. Episode 9. Level X.

2 Mars 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2014-03-02-18h51m36s171.jpg

 

Helix // Saison 1. Episode 9. Level X.


Plus on se rapproche du dénouement et plus Helix devient passionnante. C’est étrange ? Surtout qu’elle a eu énormément de mal à décoller. Le problème c’est que la série a voulu mixer beaucoup trop de choses sans réellement donner de réponses aux téléspectateurs. Du coup, on passait notre temps à nous ennuyer. Sans compter que la série préférait jouer sur le côté suggestif plutôt que de passer à l’action. Je ne savais donc pas trop sur quel pied danser mais Ron Moore a rapidement su remonter la pente. Puisque ce nouvel épisode est tout simplement le plus réussi de la série jusque là. Pourquoi c’est un bon épisode ? Pour des choses très simple. A commencer par Hatake qui dit enfin à Julia qu’il est son père (ce que l’on sait depuis… le pilote). Il fallait le faire tout de même. Surtout que ce genre de choses avait tendance à trainer la série dans sa manière de développer les intrigues. Helix ne pouvait pas aller plus loin tant qu’ils n’avaient pas débloqué cette information. J’ai donc été soulagé. Même si au fond ce n’est pas fait de la meilleure façon qu’il soit, Helix peut maintenant aller dans une toute nouvelle direction. Et pendant ce temps, la série nous embarque dans une sorte de The Walking Dead sous stéroïdes.

Franchement, quand j’avais vu le pilote de Helix, je ne m’attendais pas du tout à ce que la série évolue dans cette direction. Bien au contraire, je m’attendais à ce que l’on tombe dans de la SF type Battlestar Galactica. Mais c’est beaucoup plus compliqué que ça. La série mélange les genres. Et elle a tendance à de mieux en mieux les mélanger. Pour en revenir à Julia, elle va découvrir que sa jeunesse dans le Montana n’est qu’une histoire inventée puisqu’elle l’a passé dans un sous-sol de notre station arctique. Tout cela m’a beaucoup plus car on sent que la série sait où elle veut aller et comment elle veut y aller. Finalement, l’attente du téléspectateur paye et nous délivre un truc de plus en plus excitant. L’épisode débute avec une révélation et puis tout d’un coup, on a l’impression que l’on vient d’ouvrir de nouvelles portes. Hatake est un personnage très important dans cet épisode et accessoirement dans la compréhension de l’histoire de la série. Il est celui qui sait plus ou moins tout. J’ai parfois envie de l’étrangler afin qu’il me donne toutes les informations mais bon, mon côté masochiste aime que l’on me fasse tourner en bourrique.
vlcsnap-2014-03-02-18h51m57s121.jpg« Level X », qui donne son nom à l’épisode est en fait un sous sol avec une population de zombies. Mais qui est également l’endroit où Julia pensait que pouvait être sa maison dans le Montana et un stock de tous les pires virus que l’humanité a pu connaître. Tout cela va petit à petit faire évoluer l’épisode vers quelque chose d’encore plus excitant. Car l’action arrive petit à petit et l’approche que fait Helix de la science, de l’horreur, etc. est terriblement efficace. L’histoire de Julia, les hallucinations de cette dernière (qui sont en fait celles de sa mère, Jane), le fait qu’on lui ait fait croire qu’elle était dans le Montana alors que pas du tout, etc. tout cela est tellement bizarre que cela en devient fascinant. En tout cas je n’ai pas décroché une seule seconde de cet épisode et c’était parfait pour moi. Maintenant j’aimerais bien que grâce à tout ce que l’on a appris dans cet épisode, la série puisse enfin décoller dans une direction encore plus surprenante, peut-être même dans le genre d’un Resident Evil car mine de rien, Helix a énormément emprunté à cette saga (notamment l’histoire du sous sol bizarre).

Note : 9/10. En bref, du très bon Helix.

Commenter cet article

4evaheroesf 02/03/2014 21:41


Helix sombre encore et toujours plus...


Seul point positif : Julia.


Et dire que durant les premiers épisodes je la trouvais inutile.


Son ex et la cancéreuse font partie du décor, fallait bien que le fils adoptif de Hatake rencontre son frère, le soldat tueur adouci par le pouvoir de l'amour et des révélations sur le virus qui
ne m'intéresse même plus...