Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Hell on Wheels. Saison 1. Episode 2.

26 Novembre 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2011-11-26-15h32m14s27.png

 

Hell on Wheels // Saison 1. Episode 2. Immoral Mathematics.


L'une des nouveautés que j'attendais le plus en cette rentrée ou plutôt durant cet automne c'est bien évidemment Hell on Wheels. Cette série aurait pu être une petite perle mais arrive à rater le coche en jouant un peu trop sur l'effet de style plus que sur le scénario. Le casting de cette série est bon, et c'est ce qui tire la série vers le haut, mais au lieu de nous mettre un filtre verdâtre dégueulasse sur l'imagerie même de l'épisode, Hell on Wheels aurait pu opté pour les magnifiques paysages du désert sud américain. J'adore cette période, celle de la construction des chemins de fer, et la plupart des films sont assez bons sur le sujet. En tout cas de ceux que j'ai vu - je n'ai pas tenté certaines daubes dans le genre - . Le vrai problème de ce nouvel épisode c'est de mettre aux arrêts Cullen. Le personnage a tellement de potentiel que de l'enfermer pendant les trois quart de cet épisode était une très mauvaise idée. Le scénario quant à lui ne manque pas de bons dialogues, notamment dans certains face à face avec Cullen, ce dernier était très bon dans ce qu'il fait.

Le propos de la série en lui même pourrait être plus passionnant si il n'était pas nuit par des futilités qui ne font pas avancés le schmilblick. Je pense notamment à Lily. L'histoire de sa survie n'a guère plu, et je dirais même plus que c'était très ennuyeux. Digne des épisodes de Walking Dead que je m'enfile récemment. Lily est un personnage tout de même intéressant mais sur le long terme et se concentrer sur elle tout d'un coup, c'était un risque qu'il aurait fallu éviter prendre. Pour en revenir à Cullen, Anson Mount est un bon acteur. Ce dernier arrive à délivrer ce qu'on attend d'un malfrat comme lui. Il est pas exceptionnel certes, mais parfois les choses les plus simples sont les meilleurs. Sauf que Hell on Wheels ne veut pas faire dans la simplicité. La série s'encombre de pas mal d'histoires et il est difficile de tout suivre sur un simple et même épisode sans que la cacophonie règne en maître. Je suis assez déçu du développement des méchants de l'histoire, même si ce bon vieux Doc est un personnage qui a la stature de quelqu'un d'étrange et mystérieux pour le moment. Le début de l'épisode brise presque son mythe dans une scène rocambolesque.
vlcsnap-2011-11-26-15h39m18s176.pngCe dernier veut gagner, et va tout faire pour. Il s'en donne les moyens et le personnage gagne tout de suite en intérêt. J'ai hâte de voir la suite, car ce qui se trame autour de lui est pour le moment de bonne facture. Mickey est lui aussi un personnage qui a des ambitions intéressantes. Ses seuls face à face avec Cullen sont très bien foutus. J'attends quand même le truc qui va nous décoller de notre chaise car les histoires de nemesis on en voit déjà plein dans les westerns alors si c'est pour nous rejouer la même histoire encore et encore, ce serait dommage de le faire dans les plus piètres conditions aux dialogues téléphonés. Au final, ce second épisode m'a un peu déçu. Cela reste une sympathique série, mais le genre n'y gagne pas forcément au change. Alors que Hell on Wheels aurait pu apporter sa patte moderne à l'histoire en elle même, elle reste coincée entre ce que l'on a déjà vu au cinéma et une volonté de jouer sur les effets visuels qui parfois, en devient énervante.

Note : 6/10. En bref, une série qui n'est pas à la hauteur de ses ambitions mais qui délivre malgré tout un divertissement western-ien sympathique et correct pour le moment.

Commenter cet article