Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Hell on Wheels. Saison 1. Episode 6.

23 Décembre 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2011-12-23-19h44m21s214.png

 

Hell on Wheels // Saison 1. Episode 6. Pride, Pomp, and Circumstance.


Après le plutôt mauvais épisode précédent, j'étais en droit de me poser des questions sur la possibilité pour Hell on Wheels de tenir sur ses dix épisodes et ce nouvel épisode ne manque pas de me laisser une fois de plus dubitatif. Il y a un travail certain sur cette série, mais il manque l'étincelle qui fait la force des westerns. Ce nouvel épisode avait aussi un gros problème : Cullen est une fois de plus mis en arrière plan. Alors qu'il s'agit tout de même du héros et qu'il doit préparer sa vengeance, tout est si flou. Je me demande même pourquoi Anson Mount est dans les parages, il ne parle presque pas, on se sert de sa tête comme d'une exposition. Il faut dire que les fictions d'AMC ces dernières années ont vraiment tenté de lécher au possible leurs séries et du coup, cela donne des plans parfois long et ennuyeux. Mais bon, cet épisode arrive a être sympathique malgré le côté un peu lancinant de la série. Car le charme, petit à petit s'évapore et ça me fait mal. Car j'ai envie d'adorer Hell on Wheels, moi qui aime beaucoup les westerns.

Dans cet épisode on va suivre les Cheyenne qui sont là pour faire la paix. Une idée intéressante sur le papier mais qui va se cantonner à nous faire du bla-bla pas vraiment passionnant. Même si se pose une question intéressante (et c'est bien le seul truc que j'ai retenu de toute leur négociation) : comment le gouvernement américaine a eu possession des terres des Cheyennes alors qu'ils ne les ont pas achetées ni rien, juste prise comme ça, ou plutôt volées aux cheyennes. La série pose donc une question intéressante de la culture du pays, c'est bien le seul truc aussi intéressant de ce point de vue que j'ai vu dans la série. Mais sur la dernière partie de l'épisode les cheyennes deviennent des personnages très intéressants et d'autant plus passionnants qu'ils nous livrent des scènes culturelles suffisamment forte (comme la cohésion de groupe par exemple). Hell on Wheels n'explore pas suffisamment ses personnages secondaires, et les cheyennes en faisait parti. On peut désormais dire qu'ils ont réussi à insuffler un nouvel intérêt à la série.
vlcsnap-2011-12-23-20h26m42s26.pngDu côté de Lily, les révélations sont attendues et ne relève d'aucune surprise, ce qui est d'autant plus énervant que le personnage nous fait tourner en rond depuis déjà deux épisodes. Mais bon, j'espère que maintenant elle va enfin trouver sa place, avec un nouveau statut. Au final, on se retrouve donc avec un épisode très moyen de Hell on Wheels. J'attendais peut être trop de cette série, qui sait, mais en tout cas je crois que l'on est en droit d'attendre quelque chose de plus concret vous ne trouvez pas ? Telle est le gros problème de la série. Elle fait de belles promesses et puis tout d'un coup tout s'évaporer au fur et à mesure. Une fois de plus la fin de ce nouvel épisode est très prometteuse pour la suite de la série, il ne reste que 4 épisodes il serait temps de réveiller la bête qui sommeil en les personnages que l'on connait et que l'on apprécie. Et puis, il faut secouer ce pauvre Cullen qui ne fait littéralement rien du tout depuis trois épisodes (car bon, son combat dans l'épisode précédent c'était une grosse blague infernale).

Note : 5/10. En bref, Hell on Wheels manque réellement de saveur et pourtant c'est pas foncièrement mauvais. Il manque juste l'éternelle étincelle d'un bon western.

Commenter cet article