Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Hell on Wheels. Saison 2. Episode 7. The White Spirit.

27 Septembre 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2012-09-24-22h07m01s107.png

 

Hell on Wheels // Saison 2. Episode 7. The White Spirit.


L'épisode précédent avait remis en cause pas mal de choses de la série et notamment la place de Durant. Cette semaine, Hell on Wheels tente un épisode sans Durant. Autant dire que c'était presque impossible à imaginer de ne pas voir Durant contrôler un peu tout le monde dans les parages et garder un oeil sur la réalisation de sa ligne de chemin de fer. L'une des choses les plus intéressantes de l'épisode c'est Lily. Le personnage est donc maintenant au centre de l'histoire et tente de maintenir les affaires de Durant à flot. Avec l'aide de Cullen, elle peut y arriver en parti. En tout cas, l'épisode tente de déconstruire avec plus ou moins d'efficacité tout ce que la série avait mis en place auparavant. Il était donc logique qu'à la fin de l'épisode Cullen et Lily couchent ensemble. La scène était mignonne et la petite musique country qui sert de fond sonore donnait un peu plus de cachet à ce que l'on pouvait voir à l'écran. J'ai donc beaucoup aimé la manière dont les choses s'arrangent petit à petite et comment Lily s'y prend pour reprendre les affaires de Durant. Je suis certain que la petite nuit que Cullen et Lily ont passés ensemble causera des problèmes aux deux personnages. Reste à savoir dans combien de temps.

Mais Lily sait comment faire des affaires elle aussi. Notamment quand elle prend contact avec le Swede. D'ailleurs, le Swede sait être réellement cinglé dans cet épisode. La scène d'ouverture où il se rase le crâne afin de rejoindre les Sioux était à la fois épouvantable et drôle. Franchement, Hell on Wheels n'a pas peur des fois du ridicule. Mais pour une fois que cela passe bien et que c'et assez bien introduit, pourquoi pas. Après tout, la saison précédente de Hell on Wheels était tellement mauvaise sur pas mal de point qu'un peu d'autodérision voulue et efficace ne fait pas de mal. Le Swede sait encore une fois être un personnage à la hauteur de sa carrure et de sa stature. Surtout quand Cullen est furieux que le Swede soit de retour. Les petites divergences entre Lily et Cullen sont surement ce qui les ont rapprochés à la fin de l'épisode. D'ailleurs, j'ai beaucoup aimé cette sorte de fascination que Lily a développée pour les hommes de caractère et assez bad-boy dans l'âme. Qui de plus bad-boy que Cullen dans Hell on Wheels franchement ? Mais c'est une bonne idée en soit. J'ai envie d'en voir un peu plus. Et la scène de la fin laisse espérer cela dans le prochain épisode (même si je sens qu'il y aura baleine sous caillou).
vlcsnap-2012-09-24-22h30m47s31.pngPar ailleurs, l'épisode suit aussi quelques intrigues subsidiaires comme les frères McGinnes qui saccagent le bar afin de faire en sorte que le propriétaire le leur cède. Je ne sais pas ce que cela prépare réellement mais Hell on Wheels est devenue une petite ville pleine de surprise depuis quelques temps maintenant. J'espère que la suite saura être à la hauteur. Pendant ce temps, Ferguson annonce qu'il quitte son travail afin de construire une maison à la sortie de Hell on Wheels. Je suis presque déçu que Elam ne soit plus dans les parages pour aider Cullen. Car au fond, j'adorais le duo qu'ils formaient tous les deux à de nombreuses occasions. Mais la série a su rebondir en nous offrant quelque chose de différent, de féminin  et de savoureux derrière. J'espère maintenant qu'ils sauront capitaliser sur cette belle et bonne idée. Reste à savoir ce que va devenir Lily et Cullen dans le prochain épisode. D'après AMC, il ne reste que deux épisodes avant la fin de la saison, ce qui signifie qu'il ne nous reste pas beaucoup d'épisodes. Je suis presque déjà là à espérer une saison 3 (moi qui ne voulais pas de saison 2).

Note : 6.5/10. En bref, la série sait tenir ses rennes avec efficacité et intérêt encore une fois tout en renouvelant la dynamique personnage.

Commenter cet article