Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Homeland. Saison 3. Episode 12. SEASON FINALE.

16 Décembre 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2013-12-16-01h17m23s12.jpg

 

Homeland // Saison 3. Episode 12. The Star.
SEASON FINALE


Je pense sincèrement que cet épisode de Homeland aurait pu faire un très joli series finale. Je sais pertinemment que les scénaristes de la série n’avaient pas dans leur tête la volonté de conclure la série à l’issue de la saison 3 mais tout arrive au bout d’un chemin. On a l’impression que l’on pourrait ne pas revoir les personnages dans une nouvelle saison car tout change à l’issue de « The Star ». Mais cet épisode était beau et terrible à la fois. Je sais bien que je dis depuis pas mal de temps que Homeland doit tuer Brody afin d’aller de l’avant et changer de direction. C’est ce que cet épisode fait et je me demande si je n’ai pas envie de retirer tout ce que j’ai dis. Certes, Brody ne va pas manquer à l’histoire étant donné que Homeland peut très bien continuer sans lui mais il y avait quelque chose dans sa relation avec Carrie que j’ai toujours trouvé particulièrement sincère et même bouleversant. Cet épisode cherche alors à démontrer à quel point les deux personnages et leur relation est forte. On reprend donc là où l’on avait laissé la série dans « Big Man in Tehran » alors que Brody venait de tuer Akbari. Les premières minutes de l’épisode se concentre sur comment il peut sortir de ce lieu de haute sécurité avant que quelqu’un ne découvre le cadavre.

Tout cela fonctionne parfaitement, notamment car la tension est à son maximum et que le téléspectateur je demandais que ça. Je me demande cependant comment Homeland aurait pu faire sans que Brody ne se fasse arrêter. Disons que d’un côté j’aurais aimé voir comment la série pourrait rebondir. Il y a tellement de choses qu’ils auraient pu faire mais d’un autre côté cela aurait été enfermer Carrie dans une vie qui n’est pas celle dont elle a besoin. Par ailleurs, les diverses scènes partagées entre Carrie et Brody dans cet épisode étaient bouleversantes. La première c’est l’annonce du bébé. C’était tellement touchant et mignon à la fois. On a d’un côté une Carrie qui ne sait pas quoi faire, complètement paniquée et de l’autre nous avons un Brody qui ne comprend pas vraiment ce qui se passe mais qui n’a pas envie qu’elle abandonne cet enfant. La scène est sobre mais sincère. Le jeu de Damian Lewis et de Claire Danes fait honneur à l’idée que l’on peut se faire d’une telle scène. Ensuite il y a la scène où Carrie va pouvoir parler une dernière fois durant quelques minutes avec Brody avant qu’il ne soit pendu.
vlcsnap-2013-12-16-01h40m43s189.jpgCe moment était terrible car on sent que Carrie n’a pas envie d’abandonner Brody mais elle sait au fond d’elle qu’elle ne pourra jamais le sauver. Du coup, ce qui fonctionne plutôt bien et le téléspectateur en a plein les mirettes. Je ne compte pas vraiment le nombre de litres de larmes que j’ai pu verser devant cet épisode mais c’était tellement beau et bien joué. Mais je pense que j’ai déjà dit que Homeland n’est pas une série d’histoire mais plutôt une série de jeu d’acteur. En tout cas, la série délivre ici ce que je recherche chez elle. C’est à dire une série forte émotionnellement, aux antipodes d’une 24. Je n’ai jamais vu Homeland comme la nouvelle 24 mais plutôt comme une série dérivée qui se concentre énormément sur les personnages et les émotions qu’ils peuvent transmettre aux téléspectateurs. Alors certes, tout ça est avant tout une question de casting et celui de Homeland est plus que réussi. Enfin, la troisième scène entre Brody et Carrie que j’ai retenu dans cet épisode c’est celle de la pendaison de Brody. Ce dernier cherche dans la foule Carrie afin de savoir si elle est venue ou pas. Brody avait sommer Carrie de me pas venir mais elle ne pouvait pas ne pas venir.

La scène est terrible car de son côté Carrie cherche le regard de Brody, elle veut qu’ils se regardent une dernière fois dans les yeux afin de se dire adieu. C’est beau et ce même si Carrie ne verra pas le dernier souffle de Brody alors qu’elle va être frappée afin qu’elle descende de la grille. Le moment est horrible car l’on assiste à quelque chose qui l’on n’a pas la chance de voir souvent dans les séries. Je me suis demandé au début de la saison si Homeland allait oser tuer Brody et elle l’a fait. Du coup, je me demande où est ce que Damian Lewis va aller maintenant car ce dernier est un très bon acteur et il mérite de très beaux rôles. Pour en revenir à l’épisode, nous avons également des moments pour Carrie. Et il y en a deux que j’ai retenu. Le premier est celui où elle annonce à sa soeur et à son père qu’elle ne veut pas garder son enfant. La scène est à la fois rapide et émotionnellement forte. On sait ce que cet enfant veut dire pour Carrie. C’est un moyen à la fois de se souvenir de Brody et de l’autre de replonger dans ses terreurs, dans l’horreur de sa maladie.
vlcsnap-2013-12-16-01h29m35s158.jpgElle n’a pas envie de replonger. On le sait pertinemment et je trouve ça excellent que de mettre tout cela encore une fois en abîme. La série s’en sert à merveille. Et puis il y a une dernière scène, la dernière scène de l’épisode et donc de la saison. Cette étoile qu’elle va dessiner au marqueur sur le mur des étoiles de la CIA. Elle n’a pas envie que la mémoire de Brody soit salie alors que ce dernier a servi son pays comme il se doit (il a tout de même été au bout de sa mission). Cette scène finale implique à la fois des émotions mais aussi une certaine symbolique. Elle souille un monument national (qui ne connaît pas ce mur ?) afin d’y apposer sa touche personnelle, une touche que personne n’avait voulu ajouter à sa place. Pendant ce temps nous avons Saul qui tente de tout faire pour aider Carrie et Brody sauf qu’il se rend compte qu’il est dans une impasse. Le Président veut que Brody reste en Iran, soit tué et que l’on n’en parle plus. C’est terrible comme message mais Homeland prouve encore une fois qu’elle ne cherche pas à prendre partie. Elle ne veut pas dire que tel ou tel gouvernement est le méchant de l’histoire.

Même le Président est un méchant dans cette histoire. Au fond, seule Carrie est la gentille. Un bon pigeon également car elle avale pas mal de choses qu’elle ne devrait pas. La pauvre. Elle ne mérite pas ça. Le fait que Saul quitte la CIA pourrait être d’un côté une bonne chose si Homeland s’y tient mais de toute façon nous savons pertinemment que cela ne va pas rester comme ça. Cela me rappelle un peu quand Buchanan et Chloe travaillaient en sous marin et de façon privé dans la saison 7 de 24. Je suppose que c’est plus ou moins ce qui va se passer dans les prochains épisodes de la série. J’ai aussi hâte de voir à quoi va ressembler la vie de Carrie à Istanbul. Il faudrait que la série ne cherche pas à tout remettre comme avant rapidement. J’ai envie qu’elle prenne son temps, comme elle a pu le faire cette année. C’est vraiment bénéfique à la fois pour la prestation des acteurs mais également pour l’histoire qui évolue de façon logique et pas de façon précipité. Le but de Homeland est certes de nous mettre dans une tension efficace et forte mais aussi de nous filer des frissons et des émotions.

Note : 10/10. En bref, un beau final de saison qui pourrait très bien faire office de final de série.

Commenter cet article

jess 17/12/2013 20:58


Excellent final mais je ne vois pas l'intérêt de continuer la série, la dynamique était sur la relation Carrie Brody ... C'est comme recommencer à zéro .... Les scénaristes vont devoir être très
fort pour réussir à nous embarquer dans les nouvelles aventures de Carrie si c'est pour faire du 24 heures chrono ... C'est pas la peine je préfère l'original

Pascal 17/12/2013 01:04


Assez écoeuré par cet épisode . La mort de Brody dans un series finale ? Excellent !


Mais là danc cet épisode c'est pour moi une très mauvaise idée pour la simple et bonne raison que plus rien ne me donne envie de voir la suite . 


Très très déçu...