Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Homeland. Saison 3. Episode 5.

28 Octobre 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2013-10-28-13h44m42s13.png

 

Homeland // Saison 3. Episode 5. The Yoga Play.


Il y avait quelque chose dans cet épisode qui m’a embêté et quelque chose que j’ai tout simplement adoré. Je ne vais pas vous faire deviner, ce serait bête. Mais en tout cas, je trouve que les scénaristes ont su cette année construire quelque chose qui prend forme au fil des épisodes. C’est remarquablement bien fait et je n’ai qu’une seule envie : que cela se poursuivre dans cette direction. Ce qui m’a embêté dans cet épisode c’est Leo et Dana. Ce n’est pas que c’était raté c’est simplement que cela m’a donné l’impression que Homeland tente de dévier notre regard le temps de l’épisode avec tout autre chose. Il y avait de très bonnes choses dans cette intrigue mais ce n’était pas vraiment autour de Dana et de Leo, mais plutôt des conséquences de leur disparition sur le monde extérieur. J’ai adoré voir Jessica débarquer chez Carrie par exemple. Alors certes, la série ne parvient pas à donner suffisamment d’importance à ce moment mais cela permet aussi de rappeler la rivalité des deux femmes et d’injecter un peu de folie à l’épisode. Mon moment préféré reste certainement l’agent du FBI qui sort le mot « fuckfest » pour justifier la fuite de Dana et de Leo.

Le seul problème c’est que du point de vue de Dana et de Leo, l’histoire rame un peu. Il y a de bons moments, notamment car j’aime bien Dana et que j’ai de la compassion pour elle (le 3.02 avait réussi à rendre le personnage beaucoup plus attachant et à développer quelque chose de très intelligent sur elle-même au travers de la religion - et je rêve encore de sa conversion -). J’aimerais cependant bien que Homeland se concentre aussi sur Jessica afin de voir ce qu’elle pense de ce qui arrive à sa fille car je me rends compte qu’elle semble être plus spectatrice qu’autre chose. Ce n’est pas une mauvaise idée mais cela aurait pu être beaucoup plus développé. C’est en tout ça ce que j’ai envie de croire. Et puis le problème c’est que l’intrigue de Dana et de Leo souffre de comparaison avec le reste de l’épisode, beaucoup plus intéressant. Par ailleurs, « The Yoga Play » se concentre sur la couverture de Carrie. L’idée d’intégrer Peter Quinn dans l’histoire était une bonne idée. Cela permet de voir Peter sur le terrain en train d’espionner Carrie. Je suis certain qu’il adore ça. Tout cela pour qu’elle garde sa couverture intacte.
vlcsnap-2013-10-28-13h41m11s204.png
Peter Quinn - « Fuck me »

La relation entre Peter et Carrie est plutôt une bonne idée. On sent que la série commence à construire quelque chose avec les restes de la seconde saison. Du coup, Homeland ne cherche pas à trop en faire autour de tout un tas de choses inutiles et préfère se concentre sur les choses les plus intéressantes, qui peuvent donner de la profondeur aux personnages. Pendant ce temps, Saul assiste assez impuissant à ce qu’il se passe autour de la CIA et de sa nouvelle tête. Je sais bien que le cliffangher de l’épisode précédent est un accessoire scénaristique qui permet de relancer une machine qui s’était grippée (d’un point de vue de l’espionnage uniquement car les personnages ont toujours été très bien développés depuis le début de la saison). Et puis cela permet de revenir à Saul et Carrie, une relation que j’appréciais et qui m’avait déçu au début de la saison. Malgré cela, Saul sait pertinemment qu’il peut faire confiance à Carrie (« She’s always been on her own ») car il ne semble pas aussi impliqué émotionnellement que ça. On pourrait presque croire qu’il se moque complètement de Carrie et de son bien être.

La fin de l’épisode était excitante à souhait et nous offre une belle avancée dans cette histoire de double agent. Carrie va enfin pouvoir faire la connaissance de ces personnes qu’elle ne connait pas et j’ai hâte de voir ce que cela veut réellement nous apporter. L’absence de Brody de son côté est toujours aussi étrange (je me souviens encore du « It’s the end of the line. There’s not next ») et du coup, il faudrait peut-être que Homeland revienne sur ce qu’il s’est passé entre l’explosion et cette histoire que l’on a vu dans le 1.03. Qu’attendre de la suite ? Je ne sais pas mais je suis tout excité à l’idée de découvrir ce que ce cliffangher a réellement à nous offrir.
« Carrie Mathison, you’re in good shape, must be all that yoga ».

Note : 7/10. En bref, si seulement Dana et Leo pouvait être parfois moins présents dans cet épisode…

Commenter cet article