Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Homeland. Saison 3. Episode 7.

11 Novembre 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2013-11-11-16h19m34s37.png

 

Homeland // Saison 3. Episode 7. Gerontion.


Cet épisode de Homeland permet à commencer à faire éclore tout ce que la saison a déjà mis en place depuis ses débuts. C’est fait de façon plutôt intelligente, notamment avec Carrie qui tente d’interférer avec l’enquête sur le meurtre de la famille de Javadi ou encore ce dernier qui tente de donner quelques secrets à Saul afin de se garantir une place au chaud. Sauf que tout cela ne fonctionne pas aussi facile que prévu pour tout le monde. Mais Homeland cherche également à aller beaucoup plus loin que la simple histoire que la série tente de développer. En effet, Homeland cherche également à nous parler de la manière dont les américains voient le terroriste et leur manière de lutter contre tout ça. Les visions sont différentes et les faces à faces explosifs et judicieux. Cet épisode est le premier épisode de la saison qui parvient à réellement mettre en valeur Saul. Bien qu’il ait pris plus d’importance cette année (absence de Brody oblige), je dois avouer que je m’attendais à ce qu’il porte avec beaucoup plus de vigueur ses idées et sa manière de faire à l’écran. Il fallait donc attendre que les problèmes diverses se décantent et que Saul face enfin face à Javadi.

Même si le face à face entre Saul et Javadi n’est pas aussi intense que celui de Brody et Carrie dans « Q&A » l’an dernier, il parvient malgré tout à jouer avec la perfidie des deux personnages et leur envie de sortir de la situation pour l’un et l’envie de sortir vainqueur pour l’autre. Saul s’impose donc dans ce nouvel épisode comme quelqu’un de réellement important qui se donne les moyens d’imposer sa vision des choses. Mandy Patinkin peut donc enfin faire exploser son talent d’acteur et nous surprendre. Cela permet également de voir la série sous un angle nouveau. Mais j’ai tout de même apprécié Saul et Javadi ensemble. C’était judicieux et puis cela permet également d’éviter de jouer la redondance (avec Carrie) ou bien la facilité (avec Quinn). Mon seul problème dans tout ça reste le Sénateur Lockhart. J’ai beau trouvé de l’intérêt à de ce personnage mais il ne rend pas vraiment la pareil au téléspectateur. On a donc l’impression qu’il fait tout de façon beaucoup trop sporadique. Les oppositions avec Saul sont réfléchies mais ce n’est pas suffisant, surtout que l’on parle de la place de la lutte anti-terroriste.
vlcsnap-2013-11-11-16h03m26s89.pngHomeland ne veut donc pas être qu’une série de terroristes et de chasse au terroristes, elle veut aussi nous raconter comment le gouvernement gère ce genre de situation et ce qu’il pense de la manière dont il s’y prend. Du coup, l’opposition entre Saul et Lockhart est plutôt bien orchestrée, surtout que l’épisode joue énormément sur les silences et la pénombre. Un moyen de nous plonger un peu plus dans ce que la série nous raconte. Pendant ce temps, Carrie et Quinn vont devoir maquiller le meurtre de l’ex femme de Javadi afin de noyer le poisson. Cela ne va pas être chose facile mais les deux forment un duo réellement intéressant. J’aimerais bien voir un peu plus de ces deux là, surtout que Carrie a besoin de l’aide de Quinn afin d’innocenter Brody dans l’histoire de l’exposition de la CIA à la fin de la saison 2. Cette petite histoire permet de rapprocher les deux personnages et de créer des liens logiques. Carrie est donc plus en retrait cette semaine ce qui n’est pas une mauvaise chose étant donné qu’elle a été le centre d’attention de tous les épisodes jusque là.

Note : 8/10. En bref, une orchestration presque jouissive mais aussi une manière de faire différente et donnant du crédit au propos de Homeland.

Commenter cet article