Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Hostages. Saison 1. Episode 13. Fight or Flight.

17 Décembre 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2013-12-17-09h54m12s48.jpg

 

Hostages // Saison 1. Episode 13. Fight or Flight.


Je dois avouer que l’on est arrivé à un moment de Hostages où finalement certains personnages ne servent plus rien et il est ainsi possible de les tuer sans vergogne. Car au fond, à qui va bien pouvoir manquer le fils Sanders. Jake n’est pas le personnage le plus intéressant de Hostages mais ça, je pense que tout le monde avait déjà pu le voir précédemment avec son histoire de drogue. J’avais bien aimé malgré tout la relation entre Jake et Kramer. C’était beaucoup plus paternel que la relation entre Jake et son vrai père. Mais la série n’a pas su saisir sa chance quand il le fallait du coup, on se retrouve bien entendu face à quelque chose que l’on peut avoir énormément de mal à comprendre. Mais Hostages est une série qui peut rapidement devenir très drôle, notamment car les expressions faciales d’Ellen Sanders sont toujours aussi jouissives à voir. Je me délecte de ce genre de scènes qui font ma journée. Même si au fond j’aurais bien aimé que Toni Collette soit une Nicolas Cage du monde des séries, capable de croire dur comme fer à toutes les merdes qu’elle peut jouer, là ce n’est pas le cas.

Plus les épisodes passent et plus l’on arrive au dénouement. Un dénouement que je n’attends pas nécessairement avec une grande impatience. La faute à tout un tas de choses qui n’ont pas réussi à me donner envie de revenir. Les personnages se sont flétris avec le temps, a commencer par Ellen et son côté Mère Theresa qui voudrait bien sauver tout le monde mais ne peut pas le faire. Ou encore Duncan qui, tout d’un coup, redevient méchant et tire sur le fils Sanders. A la fin de l’épisode précédent, Nina, la femme de Duncan, était furieuse contre son mari. Nina, furax, tente de raisonner son mari dans cet épisode afin qu’il abandonne tout son plan pour tuer le Président. Ce qui est assez drôle c’est de voir que Nina a changé entre quelques épisodes. Au début quand elle avait rencontré Ellen pour la première fois elle savait très bien qui était cette dernière et ce pour quoi elle semble être là et à la fin de l’épisode précédent on découvre qu’elle ne sait pas grand chose finalement. Nina est tout de même l’un des personnages les plus drôles de Hostages. Et c’est dommage.
vlcsnap-2013-12-17-09h52m59s94.jpgNotamment car elle aurait pu devenir la pierre angulaire de la fin de la saison, donner le dernier coup de fouet mais non, on tente de nous créer du vieux suspect artificiel qui ne cherche malheureusement pas à changer grand chose à la série. Au fond, Hostages me rappelle un peu The Following mais c’est encore plus pervers car au moins la série de Kevin Williamson ne semblait pas avoir peur du ridicule ce qui n’est pas le cas de la série de CBS. J’ai l’impression que Hostages se prend un peu trop au sérieux alors qu’elle pourrait gagner en intérêt avec des dialogues volontairement plus funs. Surtout que le casting n’est pas mauvais tout de même. Et puis Dylan McDermott, on ne fait pas mieux pour implanter du ridicule pour amuser la galerie avec lui. Nina a donc été très mal utilisé dans la série et ce n’est pas cet épisode qui allait réussir à changer quoi que ce soit. De retour chez les Sanders, si Archer nous informe qu’il veut acheter un bateau (on est content de le savoir) la relation entre Sandrine et Kramer évolue.

Sandrine et Kramer forment un petit couple sympathique. Hostages n’a jamais vraiment su nous donner plus envie que ça de les voir ensemble mais cela fonctionne tout de même assez bien. Le problème avec leur relation c’est qu’elle ne semble pas évoluer et pire, elle ne fait pas évoluer la série. Du coup, on se retrouve avec quelque chose qui, sans ralenti le rythme, ne semble plus servir à grand chose. Et même quand Kramer tente de découvrir ce que cache sa bien aimée, cette dernière est là pour découvrir le pot aux roses forcément. Mais j’aimerais revenir sur Jake et le twist autour de sa mort, je dois avouer que j’ai trouvé ça absolument ridicule. La série perd ainsi en intensité et le tout n’était là que pour faire croire à Archer et Sandrine que le reste des personnages n’est pas là pour rigoler. Il faut dire qu’Ellen joue tellement bien la femme surprise que du coup, on a envie de croire à son malheur. Mais à quoi bon avoir envie de protéger Jake plus que les autres ? On m’explique ? La seule personne qui pense que c’est réel c’est Morgan. La pauvre, entre sa grossesse et la mort de son petit ami, elle joue à merveille la fille complètement paumée.

Note : 4/10. En bref, c’est bête comme série mais c’est parfois un peu drôle.

Commenter cet article