Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Hostages. Saison 1. Episode 8. The Good Reason.

12 Novembre 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

vlcsnap-2013-11-12-02h18m27s149.png

 

Hostages // Saison 1. Episode 8. The Good Reason.


Dans Hostages, on se débarrasse des personnages encombrants comme d’un bout de viande avec un cure-dent. Le petit ami et père du futur gosse de Morgan était chiant à mourir ? Fort heureusement, Hostages trouve le moyen de tuer ce personnage et de lui offrir une fin plutôt drôle dans le salon des Sanders. Je pense que les voisins ont du entendre les deux coups de feu de l’épisode, mais aucune voiture de police ne semble venir. C’est curieux. Mais relever cette petite incohérence est bête dans le sens où de tout façon cette série en est bourrée d’incohérences. Malgré tout, cet épisode était plutôt rythmé. Je n’attends rien de la part de cette série si ce n’est de m’amuser. Entre les mimiques toujours drôles de Toni Collette et puis les personnages qui vont et viennent ici et là, j’ai de quoi passer un agréable moment. Je pense qu’au fond ce n’est pas pour Hostages que je suis encore là mais uniquement pour savoir comment tout ce truc va s’achever. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il sera difficile de l’achever de façon logique et intelligente. La série a déjà tellement prouvé qu’elle était un peu débile sur les bords.

Cette semaine, car Ellen n’a pas grand chose à faire (même quand elle est au boulot elle peut naviguer dans les couloirs de l’hôpital et brasser de l’air, c’est dingue quand même) elle va rendre une petite visite à la femme de Duncan qui est très mal en point, en phase finale de cancer. Cela va permettre de voir que la femme de Duncan sait qui est Ellen. La confrontation était ridicule et ce jusqu’à la confrontation entre Ellen et Duncan à la fin de l’épisode. Je me demande ce qu’Ellen va demander à Duncan en échange de la vie de sa femme. Ce petit jeu du « je te tiens » est quand même grandiose. C’est tellement débile par moment mais Ellen brasse donc beaucoup d’air cette semaine. Elle brasse aussi des papiers que l’on ne cherchera pas à nous faire comprendre bien évidemment. Tout cela ne sert strictement à rien surtout que cela ne permet pas de créer de suspense (Archer se rend compte bien trop tard qu’Ellen n’est pas aller à Baltimore une chirurgie). Du coup, « The Good Reason » était un épisode assez pâteux mais encore une fois je n’ai pas eu l’impression de m’ennuyer. L’épisode est passé comme une lettre à la poste.
vlcsnap-2013-11-12-02h37m10s115.pngDe son côté, Jake va devoir fournir un alibi à Kramer dans une sale histoire. Tout cela aurait très bien pu être palpitant mais le problème c’est que Jake ne sert strictement à rien (et même son coup de stress ne sert à rien) et que Kramer reste ce faux gentil que j’ai de plus en plus envie de détester. Et puis nous avons Sandrine qui elle aussi se retrouve à faire quelques mouvements dans l’épisode. J’aime bien Sandrine car elle est tellement folle et capable de tout qu’il s’agit de l’un des rares bons personnages de Hostages. Sauf que la série a réussi à ridiculiser le personnage à un moment donné dans sa narration en lui collant une histoire moisie de dette qu’elle devait à des gens pas très recommandables. Le plus intéressant dans cet épisode vient certainement de cet acteur des services secrets qui commence à avoir des soupçons et confronter Brian face au fait que sa famille semble être mise en danger. Je suppose que notre très cher agent Stan ne va pas faire long feu mais cela m’a permis de me donner envie de revenir la semaine prochaine.

Note : 5/10. En bref, malgré le côté pâteux de l’épisode, l’ensemble ne m’a pas ennuyé.

Commenter cet article